Mylène Farmer dans le morbide

Posté par francesca7 le 10 mars 2012

 

En référence à la chanson CHLOE

Première approche de la mort par une petite fille assistant à la noyade de sa petite sœur. Adieu à Chloé.

 D’une très grande simplicité textuelle et mélodique, Chloé reste l’une des chansons de base du premier album Cendre de Lune de Mylène FARMER.

Mylène Farmer dans le morbide dans Mylène et SYMBOLISME mylene_farmer_fume_reference Entièrement écrite et composée par Laurent Boutonnat, elle a toujours été d’un grand ridicule pour ceux que l’univers enfantin de Laurent Boutonnat ne touche pas, et une chanson de référence pour ceux qui cherchent la racine de son œuvre avec la chanteuse. Pourtant, la noyade de cette petite sœur ne nous est pas décrite, on écoute seulement les pensées de la jeune narratrice, aussi naïves que paradoxalement gaies. D’ailleurs, c’est en avril 1989, dans l’émission Mon Zénith à moi que le journaliste Patrick Poivre d’Arvor dira toute l’aide que lui a apporté cette chanson lors du suicide de sa fille en 1988, une chanson qui parle d’une mort bien précise mais, « pas si triste que ça, presque gaie ».

 De la mort de la petite sœur de Chloé, on ne peut entrevoir que certaines images lourdes émotionnellement, qui frappent un esprit comme le sien à tout jamais, c’est là où réside ce manque d’informations quant à l’histoire qui s’est déroulée une réside le mystère : « j’ai vu ses cheveux flotter » ; « Quant ça p’tite tête à cogné » ; « l’eau est de toutes les couleurs » ; « le courant l’a emporté ». On est curieux de savoir quel clip aurait pu illustrer cette chanson, surtout quand on sait le projet qu’avait Laurent Boutonnat de faire un clip pour chacune des huit chansons de l’album Cendres de Lune (il n’y en aura finalement qua quatre, en comptant Tristana, réédité).

 Difficile, en écoutant Chloé de ne pas penser à « Ophélie« , le poème de Rimbaud. La jeune fille noyée il y a bien longtemps hante encore le ruisseau qui l’a emportée :

 

« Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles,

La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,

Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles…

On entend dans les bois lointains des hallalis. »

 

mylene_farmer_reference dans Mylène et SYMBOLISMEMylène, dans ses textes, n’ira jamais aussi loin que Laurent Boutonnat dans le morbide et l’enfantin. C’est par cette chanson qu’on peut se rendre compte d’où provient les bases de l’univers. Laurent Boutonnat y apporte un élément très important : l’enfance, en le liant plus directement à la mort que dans Maman a tort. Seule, Mylène FARMER ne peut s’empêcher de reprendre plusieurs structures inventées par Laurent Boutonnat pour tenter de pérenniser son univers et de le mettre à son compte.

 L’Ame-stram-gram, clip de Shing Siu Thung sorti en mars 1999 reprend une histoire très semblable à celle de Chloé avec des sœurs jumelles mourant l’une après l’autre dans d’étranges conditions. La première décédant étrangement dans une chute d’escaliers en tentant de sauver la deuxième, celle-ci se suicidera pour rejoindre le fantôme de la première avec laquelle elle s’était liée.

 

Signé J.S.M http://fr.wikipedia.org/wiki/Jodel_Saint-Marc

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...