Pascal Nègre parle de Mylène

Posté par francesca7 le 11 février 2012

Pascal Nègre parle de Mylène dans Mylène et mes BLABLAS Pascal-Negre-studio-930x620_scalewidth_630- « Je ne vouvoie que trois de mes artistes, Mylène Farmer, Juliette Gréco et Nana Mouskouri, en ce qui concerne Mylène, le vouvoiement de nos premières rencontres s’est définitivement installé entre nous comme un jeu. C’est un vouvoiement de complicité et de tendresse. Nous rions beaucoup, notre relation est légère.

Parfois, nos conversations prennent un tour plus intime.

Alors qu’elle prépare les concerts au Stade de France pour septembre 2009, elle m’avoue qu’elle dort mal, qu’elle fait souvent le même rêve angoissant : elle est sur scène dans un stade complètement vide.

Quelques jours après ces propos, les billets pour le premier concert s’écoulent en moins de deux heures, un record de vitesse qui n’aurait pas manqué d’être plus spectaculaire encore sans une panne de tous les sites de vente sur Internet.

MF2000_11a dans Mylène et mes BLABLASElle est très émue : « Tout les billets en deux heures, c’est magnifique. Mon public est vraiment incroyable. » Je lui dis : « Alors, Mylène, vous êtes rassurée ? Vous ne faîtes plus de cauchemar ? » – « Non, cette fois, j’ai rêvé que le stade était plein, que je chantais sur scène mais que les gens n’en avaient rien à faire et parlaient entre eux. »

J’admire cette artiste qui ne cesse de douter jusqu’à la dernière minute. Pourtant, comble d’ironie, le jour de son premier concert au Stade de France, je dois participer à un débat à la radio sur le thème : « Mylène Farmer est-elle un produit marketing ? »… »

« Sans contrefaçon » livre paru en 2010.

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...