La Poupée qui fait Oui Mais… Non

Posté par francesca7 le 17 novembre 2011

  

 

 En 2005, le refus catégorique de MYLENE FARMER de parler aux médias avait failli précipiter Avant que l’ombre… dans les abysses des charts. Depuis, Mylène Farmer a retenu la leçon. Aussi, pour les besoins de son dernier album, Bleu noir, consent-elle —un minimum— au jeu de la promotion. 

  

La Poupée qui fait Oui Mais... Non dans Mylène dans la PRESSE MF90_165aAprès Têtu en 2008 où la chanteuse s’affichait en garçon — pompant ainsi une idée déjà présentée par l’artiste Elisa Point sur son album Les filles sont des garçons bizarres, paru en 1997 — c’est à Paris-Match que revient l’honneur de colporter les propos « Cuvée 2010 » de la célèbre rouquine. Pour cet entretien confession annoncé à grand renfort d’entrejambe dès la Une du magazine, l’icône se confie à sa bonne copine, Nathalie Rheims. Solitude, timidité, mortalité, éternité… Avec la spontanéité qui la caractérise, la jolie poupée aux pommettes un peu trop hautes pour être honnêtes égrène ses clichés de prédilection, tel un automate parfaitement réglé. Auto programmé. 

  

Car c’est une évidence:  parmi les nombreux clichés qui la définissent, s’il en est un qui mérite de retenir l’attention, c’est bien celui de la poupée, tant la récurrence dans l’œuvre farmerienne depuis 25 ans est imparable. De l’impassible pantin Sans contrefaçon au jouet tantôt translucide, « Piqué », ou désarticulé qu’elle chanta à maintes reprises, les allusions sont effectivement bien trop nombreuses pour n’être que le fruit de la coïncidence. Sait-elle d’ailleurs qu’en français Cadien, le terme « catin » qu’elle revendiquait en 1986 se rapporte également au jouet enfantin? 

Jean-Philippe Card

(Parution Originale: www.minorites.org 26/12/2010)  

LIRE LA SUITE ICI…… 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...