• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Histoire du clip de Moi… Lolita

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

 

Histoire du clip de Moi… Lolita dans Mylène et ALIZEE 1126-5s-430x360-Croppedc’est la première fois en huit ans que Laurent Boutonnat a pour mission de coller des images et une histoire sur un texte de Mylène Farmer. Après avoir composé la musique de Moi… Lolita et lui avoir laissé le soin d’écrire les paroles, Laurent Boutonnat réalise  assez tardivement ce clip très attendu. Bien qu’il tourne comme à sa grande époque, en pellicule 35 mn, il ne travaille plus avec la même bande de copains tels Carine Sarfati pour les costumes ou Jean-Pierre Sauvaire pour la lumière. 

 

 

Ce clip est bien sûr éloigné de ceux que Laurent Boutonnat réalisait pour Mylène Farmer il y a huit ans. Ce qui est étrange en revanche, c’est qu’il est aussi éloigné de ceux qu’il faisait pour Nathalie Cardone il n’a pas encore si longtemps…. Pour elle il avait soit renoué avec ses mises en scène à grand spectacle, soit donné dans le laconique qui jouait essentiellement sur une certaine image de la chanteuse ou le ciel nuageux de Mon Ange (1999). 

 

En rase campagne, un homme d’une trentaine d’année court après une jeune fille de quinze ans. Elle s’arrête. L’homme est gêné, visiblement très impressionné par la jeune Lolita. Il lui déclare sa flamme et il veut juste savoir si elle l’aime. Les regards sont tendres, la déclaration sincère. La réponse de Lolita est celle-ci : « T’as pas 200 francs ? Merci, je te les rendrai ? ». Dans cette introduction de clip, Laurent Boutonnat vient de nous présenter le personnage de Lolita. En une phrase on sait à qui a à faire. Tout le reste du film ne sera qu’une longue confirmation. Les 200 francs en poche, Lolita rentre chez elle sans un regard pour le garçon amoureux. Il restera sur la route, attendant un nouveau signe de vie de la mineur dont il est tombé amoureux. Se prostitue-telle ? Lui a-t-elle laissé croire un possible amour ? Lolita est tout simplement une fille qu’o aime regarder, et à qui on donnerait tout. On reconnaît à son arrivée dans la cours de sa maison le vocabulaire de Laurent Boutonnat. Le léger travelling avant latéral qu’il utilise pour introduire un lieu rappelle ceux de l’orphelinat de Giorgino (1994) ou celui de la maison cubaine d’Hasta Siempre (1997). Sa mère lave le linge et sa petite sœur de 6 ans est assise sur les marches de la maison (telle « poulette » dans l’auberge de Giorgino). La mère s’avance de Lolita pour l’insulter, lui faire de violentes remontrances quand à sa tenue et son retard. Lolita prend sa sœur, se change et part à travers les champs avec elle. Elles rejoindront le bus qui les amènera en ville. L’homme aura beau courir, il ne parviendra pas à le rejoindre avant son départ. Il pourra juste apercevoir la jeune fille partir dans son bus, par les vitres arrières. 

 

alizee_-_moi_lolita dans Mylène et ALIZEELe soir même, elle est dans une discothèque où, au milieu des filles sur-maquillées et très peu vêtues, elle danse sans se cacher d’être la plus jeune en ce lieu. Peu à peu tous les regards convergeront vers elle. Qu’elle danse au milieu de la piste ou qu’elle se remaquille dans les toilettes, autant les hommes que les femmes tombent sous le charme, dans sa petite robe légère, on ne peu t rien faire d’autre que de l’aimer. Lolita a posé sa petite sœur sur un tabouret de bar où elle regarde sa grande sœur devenir un phénomène. 

 

L’homme de la campagne est là. Il vient d’entrer dans la discothèque où il regarde médusé Lolita qui danse au milieu des gens âgés de dix ans de plus qu’elle. Lolita n’y prête pas attention, le principal pour elle semble être le nombre de regards qu’elle attire, et non pas leur identité. La petite sœur se met maintenant elle aussi à danser sur son tabouret en regardant Lolita sur la piste. On verra finalement les deux sœurs rentrer au petit matin, main dans la main, sur une route de campagne. C’est cette petite l’unique objet de son attention. La petite dira juste à sa sœur : « Moi, je suis un peu fatiguée ». Pas de réponse ; elles s’en vont toutes deux au loin, l’homme amoureux est encore là derrière qui suit Lolita, et qui la suivra probablement longtemps… 

 

 

hqdefaultOutre les mouvements de caméra et des images rappellent Giorgino, on peut aisément pousser le raisonnement beaucoup plus loin en ayant pour ligne de mire la comparaison entre ce titre et le film. Tout d’abord, les paroles ne peuvent que recréer une certaine paranoïa qui nous rappelle celle de Catherine : »C’est pas ma faute ». On peut aussi étendre certaines phrases à l’autisme dont elle était victime : « Quand je donne ma langue au chat, ils sont tous prêt à se jeter sur moi ». C’est aussi Lolita qui « rêve de loups », alors que c’est précisément ce qu’on reprochait à Catherine ; qui aurait rêvé aux loups lors de la noyade des orphelins. Quant à l’intro du titre, au violon, il rappelle le thème de la bande originale de Giorgino qui passerait en boucle ; au tout début du clip, on assiste d’ailleurs à une scène figurant, dans la mise en scène et dans la réalisation à une séquence de Giorgino, qui correspond à la véritable première apparition de Mylène Farmer dans le film… Nous évoquons ici la scène où Giorgio vient de sortir de l’auberge, traverse la place du village et rattrape par le bras Catherine qui s’enfuit. Elle se retourne alors pour lui demander de réclamer de le payer… dans Lolita, c’est elle qui demande au jeune homme la même chose. 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Paroles de Moi…. Lolita !

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

Moi je m’appelle Lolita
Lo ou bien Lola du pareil au même
Moi je m’appelle Lolita
Quand je rêve aux loups
C’est Lola qui saigne
Quand fourche ma langue
J’ai là un fou rire
Aussi fou qu’un phénomène
Je m’appelle Lolita
Lo de vie, Lo aux amours diluvienne

Refrain:
C’est pas pas ma faute
Et quand je donne ma langue au chat
Je vois les autres
Tous prêts à se jeter sur moi
C’est pas ma faute à moi
Si j’entends tout autour de moi
L – O – L – I – T – A
Moi lolita

Moi je m’appelle Lolita
Collégienne aux bas
Bleus de méthylène
Moi je m’appelle Lolita
Coléreuse et pas
mi-coton mi-laine
Motus et bouche qu n’dis pas
A maman que je suis un phénomène
Je m’appelle Lolita
Lo de vie, Lo aux amours diluviennes

***Refrain X2***

Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita

***Refrain X3***

Paroles de Moi…. Lolita ! dans Mylène et ALIZEE 62721

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

HISTOIRE DU CLIP L’ALIZEE

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

 

HISTOIRE DU CLIP L’ALIZEE dans Mylène et ALIZEE 35763772L’Alizé, le second single de Alizée n’avait pas été lcipé par Laurent Boutonnat. Non pas qu’il n’ait pas été inspiré par la chanson, mais celui-ci était trop occupé par le mixage de l’album « Gourmandises ». Comme Laurent Boutonnat est impliqué dans la carrière d’Alizée il prend volontiers la caméra pour des essais clipesques quand même, toujours très éloignés de ses réalisations d’antan. Ici, Laurent Boutonnat a l’idée de la suite, comme il l’a fait une quinzaine d’années auparavant avec Mylène Farmer. On pouvait prédire au clip de Moi… Lolita une suite dans les mois qui viendraient. Tout se prêtait à suivre le destin de cette fille, à laquelle le réalisateur avait tout donné pour que le spectateur s’y intéresse. La caméra toujours en contre plongée accentue la taille « réduite » de Alizée et la rend charismatique, la prenant plastiquement pour une star alors qu’elle était alors inconnue du public. 

 

 

 

Pour ce clip, 10 jeunes filles ont été sélectionnées pour interpréter les poupées vivantes. On peut remarquer que certaines bougent les bras alors que d’autres ont leurs membres raidis, les bras pliés, comme les poupées anciennes, en porcelaine. Des masques thermoformés et peints à la main ont été fabriqués sur mesure. Ils sont en fait, faits d’un plastique spécial, qui a pris la forme des têtes de poupées sous l’effet de la chaleur et d’un même moule appliqué pendant la cuisson. Les robes qu’elles portent ont été confectionnées en s’inspirant des robes qui habillaient les poupées anciennes. Tous les décors, eux sont naturels. Grande faculté de Laurent Boutonnat de s’adapter au milieu, à prendre ce que l’environnement lui donne. On se souvent du cimetière de Regrets auquel il n’avait rien changé, dont il s’était servi des recoins, des couleurs, des défauts. 

 

L’acteur qui joue le jeune homme amoureux de Alizée est Jérôme Devoise, l’assistant mixeur du studio Guillaume Tell complice de Laurent Boutonnat depuis 4 ans ; il a travaillé sur l’album de Nathalie Cardone et évidemment sur celui d’alizée. C’est sans doute en se rendant compte de la photogénie évidente de cet ingénieur du son que Laurent Boutonnat lui donna sa chance en interprétant cet homme aux attirances troubles, à la fragilité non-dissimulée. 

 

alizee_-_l%b4_alize dans Mylène et ALIZEECes vieilles poupées aux cheveux arrachés, aux moins mal positionnées, ces baignoires miniatures, une table de nuit en bois, un coffre à jouets ouvert et vide tout cela est baigné dans cette pluie millénaire qui ne s’arrêtera qu’à la fin de la crise de l’adolescence. Les jouets sont baignés dans cette boue insipide. On peut remarquer à droite du lit de Lolita un autre lit vide, probablement celui de sa petite soeur présente dans Moi… Lolita. Les murs de la maison sont encore debout. Les fondations acquises à l’enfance restent indestructibles, mais c’est l’intérieur qu’il faut combler, alors que tout a été vidé par l’adolescence. Dans tout ce bazar post-enfantin, une poupée attire toutefois notre attention. Elle est d’une blancheur terrifiante, regarde nulle part car ses yeux sont creux. Elle est posée sur une chaise à bébé, immobile. Elle est de porcelaine et vêtue d’une combinaison bleue ciel. Cette poupée parfait, à la conception maîtrisée, n’est pas ici symbole d’enfance, c’est l’image de Lolita, ce qui restera d’elle après ses tourments. L’enfance, elle c’est l’ours en peluche maladroitement cousu que Lolita ne veut pas lâcher. C’est lui qui la quittera prochainement, pas la poupée. 

 

 

1199696566_smallComme souvent dans les films de Laurent Boutonnat, il ne se passe rien pendant la première moitié. C’est seulement lorsqu’on devient familier avec l’univers formel, les lieux et les personnages qu’il nous entraîne dans la seconde partie de son univers teint d’onirisme…. 

 

Enfin bref, là où on pouvait voir la superficialité dans Moi… Lolita, avec son cortège de discothèque, de billets de banque et de maquillage, ici tout semble intérieur, plus rien n’est matériel. Du Boutonnat éloigné et léger on arrive à du « sur-Boutonnat », comme on en avait encore jamais vu, comme un Regrets animé, un Mon Ange diégétisé. 

 

Le thème de l’enfance qui ne nous quitte jamais n’est pas d’une grande originalité, mais jamais réalisateur n’aura véhiculé cette idée sur ce mode onirique et autant poétique. 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Paroles de l’Alizée de Alisée

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

VIDEO CLIP Image de prévisualisation YouTube 

 


Send « L’alizee » Ringtones to your Cell  

 

Tous les vents,
Balayent les mots de coeur
Moi, j’suis comme le vent :
L’esprit à mille à l’heure,
Je juge sans doute trop vite
C’est ok, tant pis
C’est juste là, je m’agite
Je grandis, l’amour aussi 

C’est au gré du vent
Que j’aime vagabonder,
Moi, je suis comme le vent
J’embrasse toute une armée
De rêves et de bleuets,
Me plonger dedans

Je sais ce que je sais
Même si j’pleure tout l’temps
Alors, dis. 

Arrêtez
De me dire que le vent a tourné
C’est pas vrai
S’il te plait
Arrêtez
De dire que l’adolescence, c’est :
Qu’on n’sait pas, car moi
J’ai trouvé mon amour
C’est un souffle, c’est doux un vent
d’amour :
C’est léger, c’est l’alizé,
Moi, je dis que l’amour
Se boit jusqu’à la lie
Ce qu’elle veut, A-LIZEE l’a toujours 

Comme le vent
Emporte les mots de coeur
Dans un ouragan
Tourbillon mille à l’heure
Je suis sans doute comme lui
C’est ok, je suis
Aux portes de ma vie
Je grandis, l’amour aussi 

C’est aux quatre vents
Que j’aime être logée
Moi, je suis comme le vent
J’emporte tous mes secrets
Dans un jardin d’Eden
M’allonger dedans,
J’espère que cet hymen
Durera longtemps
Alors, dis. 

 

 

Spectacle vidéo « j’ai pas vingt ans » Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Histoire du clip d’Alizée

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

Histoire du clip d'Alizée dans Mylène et ALIZEE alizee_-_j-ai_pas_20_ansAu petit matin, Alizée qu’on reconnaît à ses cheveux mi-longs et à sa silhouette longiligne regarde le soleil qui se lève à l’horizon, alors que ses premiers rayons n’éclairent encore que les nuages supérieurs… Elle est assise sur un banc public, immobile, bercée par le son de ces oiseaux qui ne chantent qu’à l’aube. Nostalgie de temps qui passe ? Ode lancinante à la vingtaine qui approche ? Calme avant la tempête ?

 

Cette aube devant laquelle Alizée est en admiration est bien sûr celle de la vie qui commence, et ces oiseaux qu’on entendra plus de la journée sont ceux qui résonnent encore à dix huit ans, mais plus à vingt. C’est parce qu’on « est vieux à vingt ans » qu’Alizée les écoute une dernière fois et regarde ce ciel illuminé, avant que le soleil ne l’aveugle et ne la marque trop. Alisée a le temps.

 

 

On reconnaît une fois de plus l’épure vers laquelle semble vouloir tendre Laurent Boutonnat si ce n’est dans son cinéma, mais au moins dans ses clips. Tout est dit une fois de plus en un plan, sans fioriture, sans décors, sans figurants ni costumes ni intrique. Le bas du cadre correspond au sol dont la matière est inconnue, le hors champ est inexistant, Alizée dans e plan n’est nulle part puisque son propos n’a aucun besoin d’être situé.

 

Aucun besoin alors de s’attarder sur ce pauvre banc public qui n’intéressera désormais plus personne, au-delà de l’enfant qui se meut en adolescente dans Parler tout bas, c’est ici l’adolescente qui devient adulte, propulsée dans la course au vieillissement, délaissée par la paix qui veillait jusqu’alors sur elle, placée dans la nouvelle position qui la marquera à vie : la scène.

 

 

hqdefault dans Mylène et ALIZEEC’est ici aussi qu’on bascule dans le clip à proprement parler, Alizée trône au milieu d’une immense scène toute à la gloire, entrée de douze danseuses, de quatre musiciens et d’un impressionnant dispositif d’éclairage digne d’un concert au Stade de France. Seul élément commun ; le ciel qu’alizée pouvait voir lorsqu’elle était assise sur son banc est toujours là. Laurent Boutonnat glisse une particularité, une trouvaille qui se remarque. Dans Je t’aime Mélancolie, Laurent Boutonnat alternait astucieusement les plans de combat avec les ballets et pendant ceux-ci, Mylène Farmer ne regardait jamais la caméra, reprenant peut-être sans le savoir la structure du métaclip. Dans Baïla Si les danseurs et danseuses étaient torses nus sans distinction de sexe, et Nathalie Cardone en regards-caméra était montrée à grands renforts de travellings latéraux ultrarapides. Dans J’ai pas vingt ans, Alizée est la seule à être éclairée, toutes les danseuses et les musiciens restent dans l’ombre, ou du moins dans un contre-jour qui les aplatit et ne nous fait distinguer que leurs cheveux long, éléments assez faible pour déterminer si la chanteuse est entourée exclusivement de garçons ou de filles. Détail sans importance lorsqu’on imagine toute une génération dans ces silhouettes sveltes et anonymes.

 

35763772Inutile donc de poursuivre cette analyse tant le reste devient prévisible, la chorégraphie se calme pendant le pont, puis reprend de plus belle, le cadrage devient oblique, Farmer en coulisses appuie sur l’interrupteur du stroboscope, Alizée est décoiffée, et côté musiciens, ça devient carrément hard-core, on se croirait pendant une impro de Slopkonot. Ensuite, il sera difficile pour Laurent Boutonnat de trouver à l’Olympia le pendant de son effet de fin de clip ; les projecteurs explosent un à un faisant retomber sur la scène des centaines d’étincelles rougeoyantes. C’est finalement là que les barrières se brisent le mieux ; lorsque Laurent Boutonnat se décide enfin à casser ses jouets, à se foutre des rè qu’il aurait dû se fixer ; un peu à l’image de ses débuts en 1985 quand il mettait un grand coup de pied dans la fourmilière du vidéo-clip mondial.

 

C’est dans le concert futuriste qu’il se sent davantage à l’aise (il est co-responsable de la tournée 1996 de Mylène Farmer) et se dépêche donc en accélérant le montage de nous exposer son dépliant-test de l’Olympia 2003 de la petite. C’est alléchant certes, mais à part les 53 premières secondes du clip, le reste ne revêt guère d’intérêt si ce n’est pour les cinquantenaires amateurs de la plastique des copines de l’âge de leurs filles.

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Giorgino

Posté par francesca7 le 15 octobre 2011

Giorgino est un film français (1994) réalisé par Laurent Boutonnat.

Giorgino dans Mylène FILMOGRAPHIE 1227215730_giorgino-filmCelui-ci a écrit ce drame à partir des années 1970 et en a composé et produit l’ensemble des musiques. Cette œuvre permet à Mylène Farmer de faire ses débuts dans le cinéma dans le rôle de Catherine. Les conditions de tournage sont particulièrement difficiles en raison des conditions climatiques et du perfectionnisme du réalisateur Laurent Boutonnat. En raison de la distribution internationale, le film fut tourné en langue anglaise. 

Malgré un budget élevé de 80 millions de francs, Giorgino, sorti le 5 octobre 1994, n’est resté que quatre semaines à l’affiche et a totalisé 69000 entrées sur le territoire. Il fut descendu par la critique à sa sortie, étant jugé comme un « long clip » trop noir (il dure près de 3 heures). 

Cet échec retentissant affectera profondément Laurent Boutonnat, qui ne réalisera plus les clips de sa muse Mylène Farmer pendant près de dix ans. Il rachètera tous les droits de son film, qui ne sera diffusé que quatre fois sur Canal+ à la fin de l’année 1995. Cependant, suite à la demande des fans et au succès de son long-métrage suivant, Jacquou le croquant, il acceptera de sortir le film en double DVD le 5 décembre 2007. « Film maudit » pour certains, il est désormais considéré comme culte par nombre de critiques. 

Synopsis 

Octobre 1918. Sitôt rendu à la vie civile, le jeune docteur Giorgio Volli part à la recherche du groupe d’enfants dont il s’occupait avant la guerre. Mais bien vite, sa quête prend l’allure d’une partie de cache-cache avec la mort : Giorgio se retrouve dans un vieil orphelinat bordé de marais inquiétants et de hordes de loups, où il y fait la rencontre de la mystérieuse Catherine. 

Distribution 

Supports  

  • giorgino_z2hd dans Mylène FILMOGRAPHIEÉdition Prestige 2 DVD (sortie le mercredi 5 décembre 2007) :  

    • DVD 1 : Le film remasterisé 

      • Langues : anglais(vo) (Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1), français (Dolby Digital 5.1) 

      • Sous-titres : français 

    • DVD 2 : Les bonus 

      • Making of de plus de 30 minutes : interview de Mylène Farmer, Jeff Dahlgren, Laurent Boutonnat 

      • Dessins de production 

      • Galerie photos 

      • Teaser et la bande annonce de 1994, plus la bande annonce inédite de 2007 

    • Livret 48 pages : interviews de 1994 de Jeff Dahlgren, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat, photos inédites, documents de productions 

  • Édition 1 DVD (sortie le mercredi 17 avril 2008 uniquement en

     Russie éditions « Cinema Prestige ») : 

    • DVD : Le film remasterisé 

      • Langues : Anglais, Russe 

      • Sous-Titres : Français, Russe 

Bande Originale  

[dérouler]  

1994 : Édition Originale 

1.Giorgino – Ouverture 

2.Le vent et la neige 

3.La route de Chanteloup 

4.Les montagnes noires 

5.En calèche 

6.A Catherine 

7.Giorgino – Thème 

8.Levée du corps 

9.L’abbé Glaise 

10.Giorgio et les enfants 

11.La nursery 

12.Retour à l’orphelinat 

GiorginoPhotos3013.L’armistice 

14.Giorgio et Catherine 

15.Docteur Degrâce 

16.Morts pour la France 

17.Les femmes dans l’église 

18.Les funérailles 

19.Petit Georges 

20.Sombres souvenirs 

21.Le Christ et les cierges 

22.Menteur 

23.Le marais 

24.Giorgio – Final 

[dérouler]  

2007 : Réédition en boitier Super Jewel Box (Lundi 3 décembre 2007) 

1.Giorgino – Ouverture 

2.Le vent et la neige 

3.La route de Chanteloup 

4.L’orphelinat (Inédit) 

5.Les montagnes noires 

6.En calèche 

7.A Catherine 

8.Giorgino – Thème 

9.Levée du corps 

10.L’abbé Glaise 

11.Giorgio et les enfants 

12.La nursery 

13.Retour à l’orphelinat 

14.L’armistice 

15.La valse des baisers (Inédit) 

16.Giorgio et Catherine 

17.Docteur Degrâce 

18.Morts pour la France 

19.Les femmes dans l’église 

20.Les funérailles 

21.Petit Georges 

22.Sombres souvenirs 

23.Le Christ et les cierges 

24.Menteur 

25.Le marais 

26.Giorgio – Final 

[dérouler][enrouler] 

Anecdotes  

  • giorgino2Les décors ont été construits du 15 septembre 1992 au 15 décembre 1992. 

  • Le tournage a eu lieu de janvier 1993 à avril 1993 en ex-Tchécoslovaquie, à Prague et dans les plaines de Slovaquie allant jusqu’à des températures de -30 °C. 

  • 80 heures de rushes ont été tournées. 

  • Il a fallu près d’un an pour arriver au montage définitif du film. 

  • La première version du film durait près de 4 heures, elle fut refusée par Pathé. 

Publié dans Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

Arthur et les Minimoys (film)

Posté par francesca7 le 15 octobre 2011

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. 

  

Pour les articles homonymes, voir Arthur et les Minimoys.

 

 

Arthur et les Minimoys 

Titre original 

Arthur et les Minimoys
Arthur and the Minimoys
 

Réalisation 

Luc Besson 

Acteurs principaux 

Freddie Highmore
Mia Farrow 

Scénario 

Luc Besson 

Musique 

Eric Serra 

Production 

Luc Besson 

Société(s) de distribution 

EuropaCorp
Buena Vista International 

Budget 

65 millions d (86 millions de $) 

Pays d’origine 

 France
 Royaume-Uni 

Langue(s) originale(s) 

français
anglais 

Durée 

103 min 

Sortie 

 France:13 décembre 2006
 États-Unis:12 janvier 2007 

Arthur et les Minimoys est un film d’animation français réalisé par Luc Besson tourné en France et sorti en 2006

Arthur et les Minimoys (film) dans Mylène FILMOGRAPHIE Elle-a-prete-sa-voix-a-un-personnage-d-Arthur-et-les-Minimoys_portrait_w674Arthur se passionne pour les histoires que lui raconte sa grand-mère pour l’endormir. Un jour il décide d’enquêter sur la mystérieuse disparition 3 ans plus tôt de son grand-père. Il va alors basculer dans un autre monde, celui des minimoys. 

Fiche technique 

 « Arthur et les Minimoys » !!! Le graphisme est vraiment époustouflant… surtout quand on est plongé dans le regard de Sélénia, on a l’impression de rencontrer celui de Mylène!
Quelques touches d’humour mais surtout beaucoup d’amour !
Et en prime le plaisir de découvrir la voix de Mylène dans un autre univers, grave et sensuelle….

 

2935889941_1_3 dans Mylène FILMOGRAPHIE

Publié dans Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

Arthur et la Vengeance de Maltazard

Posté par francesca7 le 15 octobre 2011

Arthur et la Vengeance de Maltazard dans Mylène FILMOGRAPHIE 1259168539_Arthur-et-la-vengeance-de-Maltazard-Wallpaper-2-1280x960_minArthur et la Vengeance de Maltazard est un film français réalisé par Luc Besson, sorti en France le 2 décembre 2009. Il s’agit de la suite d’Arthur et les Minimoys et du second volet de la trilogie.

Synopsis

Arthur est au comble de l’excitation : c’est aujourd’hui la fin du dixième cycle de la Lune, et il va enfin pouvoir regagner le monde des Minimoys pour y retrouver Sélénia. Dans le village, tout est prêt pour l’accueillir : un grand banquet a été organisé en son honneur, et la petite princesse a passé sa robe en pétales de rose. C’est sans compter le père d’Arthur, qui choisit précisément ce jour tant attendu pour quitter plus tôt que prévu la maison de sa grand-mère. Au moment du départ, une araignée dépose dans les mains du jeune garçon, un grain de riz sur lequel est gravé un message de détresse. Pas de doute, Sélénia est en danger, et Arthur n’a plus qu’une idée en tête : voler à son secours ! Quitte à employer un passage de fortune, tomber tête la première dans le bar de Max, se heurter aux troupes de Kröb, le nouveau tyran des Sept Terres, secourir Bétamèche, combattre des rats, des grenouilles, des araignées velues et découvrir, une fois arrivé au village des Minimoys, qu’aucun message de secours ne lui a été envoyé ! Mais qui donc a bien pu piéger ainsi notre jeune héros ?

2452456--arthur-et-la-vengeance-de-maltazard-diapo-1 dans Mylène FILMOGRAPHIESélénia frappe à la porte du palais, raccompagnée par M le maudit, alias Maltazard. Celui-ci a préalablement espionné la famille d’Arthur durant de longs mois. Il a ensuite retrouvé sa soif de conquérir et a réfléchi sur ce qui lui manquait : de la grandeur. Il décide ainsi d’utiliser le portail du télescope pour devenir aussi grand qu’un humain et mettre la main sur les terres. Il envoie un message à Arthur se faisant passer pour Sélénia et attirer Arthur dans le monde des Minimoys afin d’utiliser le « passage retour » du télescope en prenant Sélénia en otage. Son transfert effectué, il est propulsé dans la forêt et détruit le télescope empêchant le retour d’Arthur. Maltazard grandit alors et, sa taille finale acquise, lâche un rire diabolique, faisant fuir tous les animaux. Le thème musical final rappelle alors très fortement celui de Dune.

Fiche technique

Arthur-et-la-vengeance-de-Maltazard-les-avant-premieres-se-multiplient_image_article_paysage_newDistribution

Voix françaises

Voix américaines

Voix allemandes

·         Arthur et la Vengeance de Maltazard n’a pas connu le même succès que son prédécesseur Arthur et les Minimoys. (le premier volet de la saga avait fait 6 396 989 entrées en France et récolté 108 millions USD dans 72 pays, pour un budget de 86 millions $, soit 65 millions d’euros). Sur l’année 2010-2011, EuropaCorp, la société de production des films Arthur, perd plus de 30 millions d’euros, en bonne partie à cause du manque de succès des deuxième et troisième films consacrés à Arthur.

Publié dans Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

Arthur 3 : La Guerre des deux mondes

Posté par francesca7 le 15 octobre 2011

Arthur 3 : La Guerre des deux mondes dans Mylène FILMOGRAPHIE arthur-3-la-guerre-des-deux-mondes  Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Arthur 3 : La Guerre des deux mondes 

Réalisation 

Luc Besson 

Acteurs principaux 

Freddie Highmore
Mia Farrow
Robert Stanton 

Scénario 

Luc Besson
Céline Garcia 

Décors 

Hugues Tissandier 

Costumes 

Olivier Bériot 

Photographie 

Thierry Arbogast 

Musique 

Éric Serra 

Production 

Luc Besson
Emmanuel Prévost
Stéphane Lecomte
(coprod.) 

Société(s) de production 

EuropaCorp
Avalanche Productions
Apipoulaï 

Société(s) de distribution 

EuropaCorp

Weinstein Company 

Budget 

65 000 000 € 

Pays d’origine 

 France 

Langue(s) originale(s) 

français, anglais 

Genre 

Animation, aventure 

Sortie 

13 octobre 2010
27 octobre 2010 

Arthur 3 : La Guerre des deux mondes est un film français de Luc Besson tourné en Normandie et produit par la société EuropaCorp, sorti le 13 octobre 2010. Il s’agit du troisième volet de la saga Arthur et les Minimoys.

9782357560444FS dans Mylène FILMOGRAPHIESynopsis

Maltazard a réussi à se hisser dans le monde des hommes. Il veut former une armée de séides géants pour imposer son règne. Seul Arthur semble en mesure de le contrer… mais il est toujours bloqué dans le monde des Minimoys et ne peut reprendre sa taille habituelle. Il peut cependant compter sur l’aide de Sélénia et Bétamèche, mais aussi sur le suprenant soutien de Darkos, le propre fils de Maltazard, qui semble vouloir changer de camp.

Fiche technique

Distribution

Voix françaises

Voix anglaises

Production

Le dimanche 22 août 2010, 250 avant-premières du film sont organisées en France.

Annexes

Liens externes

3635734--arthur-3-la-guerre-des-deux-mondes-diapo-1

Publié dans Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaire »

CONCERT N° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

Date de tournées du N° 5 On Tour 2009 

 

CONCERT N° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE mylene-farmer-zenith-toulouse·         samedi 02 mai 2009 Nikaïa Nice 

·         dimanche 03 mai 2009 Nikaïa Nice 

·         mardi 05 mai 2009 Zénith de Clermont-Ferrand 

·         mercredi 06 mai 2009 Zénith de Clermont-Ferrand 

·         samedi 09 mai 2009 Le Dôme Marseille  

·         dimanche 10 mai 2009 Le Dôme Marseille 

·         mardi 12 mai 2009 Le Dôme Marseille 

·         vendredi 15 mai 2009 Zénith de Toulouse 

·         samedi 16 mai 2009 Zénith de Toulouse 

·         lundi 18 mai 2009 Zénith de Toulouse 

·         mardi 19 mai 2009 Zénith de Toulouse 

·         samedi 23 mai 2009 Zénith de Nantes 

·         dimanche 24 mai 2009 Zénith de Nantes 

·         mardi 26 mai 2009 Zénith de Nantes 

·         mercredi 27 mai 2009 Zénith de Nantes 

·         samedi 30 mai 2009 Zénith de Rouen 

·         dimanche 31 mai 2009 Zénith de Rouen 

·         mardi 02 juin 2009 Zénith de Rouen 

·         vendredi 05 juin 2009 Zénith de Strasbourg 

·         samedi 06 juin 2009 Zénith de Strasbourg 

·         lundi 08 juin 2009 Zénith de Dijon 

·         mardi 09 juin 2009 Zénith de Dijon 

·         vendredi 12 juin 2009 Halle Tony Garnier Lyon 

·         samedi 13 juin 2009 Halle Tony Garnier Lyon 

·         lundi 15 juin 2009 Halle Tony Garnier Lyon 

·         mercredi 17 juin 2009  Galaxie Amneville 

·         vendredi 19 juin 2009 Gayant Expo Douai 

·         samedi 20 juin 2009 Gayant Expo Douai 

·         lundi 22 juin 2009 Gayant Expo Douai 

 

·         dimanche 28 juin 2009 Saint-Petersbourg (Russie)  

·         mercredi 01 juillet 2009 SKK Olipimski Moscou (Russie)  

 

·         vendredi 04 septembre 2009 Stade de la Praille Genève 

·         samedi 05 septembre 2009 Stade de la Praille Genève 

·         vendredi 11 septembre 2009 Stade de France 

·         samedi 12 septembre 2009 Stade de France 

·         samedi 19 septembre 2009 Stade Roi Baudouin Bruxelles 

·         Le Tour 2009 est la cinquième série de concerts de Mylène Farmer. Le CD N°5 On Tour sorti en décembre 2009 issu de cette tournée a été capté lors des dates de Lyon, et les DVD et blu-ray Stade de France, sortis le 12 avril 2010 de celles du stade de France

 

Le film du concert a été diffusé au cinéma dans 19 grandes villes de France le dimanche 11 avril 2010 à 20h30 (dont au Grand Rex à Paris). Une heure et cinquante minutes de ce film avaient déjà été projetées à quelques journalistes triés sur le volet. Cette projection avait été précédée et suivie de deux messages vidéos enregistrés par Mylène Farmer, dans lesquels elle s’excusait de son absence due à une mauvaise chute au Palais de l’Élysée mais assurait qu’elle reviendrait très prochainement parler de ses nouveaux projets. 

 

Mylène Farmer a quarante-sept ans et cela fait seulement trois ans qu’elle n’est pas montée sur scène mais dix ans qu’elle n’a pas fait de tournée. Elle fête le 12 septembre 2009 son quarante-huitième anniversaire sur la scène du Stade de France.

album-mylene-farmer-n-5-on-tour dans Mylène N°5 ON TOUR 2009

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Informations du N° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

 

 

Pour la tournée française et russe 

Scène 

Informations du N° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE 2009_NathalieDelepine_1-2_024La disposition de la scène est assez classique et celle-ci dispose d’une légère avancée arrondie au centre. Les éléments du décor sont tournés vers l’art et l’au-delà. Sont utilisés des casiers qui tapissent le fond, recouvert à l’arrière d’écrans géants. Disposé à l’intérieur, des mannequins de vitrine nus à la perruque rousse évoquent Mylène Farmer dans différentes positions. Au centre du plateau, deux écorchés articulés s’élèvent à sept mètres de hauteur lorsqu’ils sont en position debout ; ils sont librement inspirés de la sculpture le Transi de René de Chalon de Ligier Richier. Les deux squelettes, tous deux dans un état de putréfaction avancée, encadrent un écran géant fixe surplombant un escalier qui s’entrouvre à la fin du spectacle pour y laisser pénétrer la chanteuse, à l’image d’une catabase. L’entrée en scène, qui s’effectue sur le titre Paradis inanimé, est précédé d’une introduction musicale qui laisse place à Mylène Farmer. Cette dernière apparait sur une colonne derrière six écrans géants tout en hauteur, écrans qui ont la particularité de glisser indépendamment les uns des autres sur des rails et d’être constitués de mailles aérées. 

 

Transports, personnel, lumières 

Avec un concert estimé à plus de quatorze millions d’euros de budget, les moyens de transports utilisés et le personnel demandé sont énormes : six autobus pour les techniciens, vingt semi-remorques de trente-huit tonnes, cent vingt techniciens dont soixante pour le montage et soixante pour le démontage ainsi que trois cent quatre-vingts sources de lumières. 

 

Pour la tournée des stades 

Scène 

 

Conçue spécialement pour les stades, tout comme le spectacle en lui-même, elle est formée d’une scène rectangulaire classique à laquelle il faut ajouter une avancée de scène d’environ soixante-cinq mètres se terminant par une deuxième scène plus petite, en forme d’étoile. La scène centrale d’une ouverture de spectacle de 70 mètre de large et 20 mètres de haut en fait la scène la plus grande d’europe jamais réalisée pour un concert. 

 

 

Transport, personnel et matériel 

 

16gjt46 dans Mylène N°5 ON TOUR 2009Quatre-vingt-dix semi-remorques transportent mille-trois cents tonnes de matériel nécessaires à l’infrastructure tandis que mille deux cents techniciens (dont quatre cents rattachés à l’équipe de tournée de Mylène Farmer) travaillent au montage et démontage de la scène.

 

 

La scène est entièrement couverte par un toit de mille six cents mètres carrés (soit l’équivalent de la surface au sol de la Geneva Arena) afin de parer tout risque d’intempérie ; il s’agit d’ailleurs de la scène couverte la plus importante d’Europe. C’est la société belge Stageco qui est chargée du montage grâce à un système semblable au moteur d’un téléphérique. La pression de l’infrastructure sur la pelouse est d’environ deux cents tonnes et est notamment due à sept cents cinquante mètres carrés d’écrans géants. Trois générateurs indépendants fournissent trois mille kilowatts d’électricité à la scène, soit l’équivalent de la consommation électrique de quatre habitations. Le son est pour sa part spatialisé et multidiffusé avec des haut-parleurs situés dans tout le stade. Le stade de France bénéficie par ailleurs de la présence exceptionnelle de deux écrans supplémentaires à la taille conséquente.

Barre scintillante

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Répétitions du N° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

 

Afin de répéter son spectacle, la chanteuse a réservé la Geneva Arena pour y tester les jeux de lumières ainsi que les principaux éléments de mise en scène, tandis que le Stade de Genève est utilisé à partir du 24 août pour répéter le spectacle grandeur nature (ce qui oblige d’ailleurs une équipe de football locale, le FC Sion, à disputer ses matches UEFA au stade de la Pontaise, à Lausanne). La billetterie des deux premiers concerts en Suisse rapportera d’ailleurs environ six millions cinq cent mille francs suisses de bénéfices bruts pour une infrastructure supérieure à celle du concert d’adieu de Johnny Hallyday

 

 

 

Personnes sur scène 

Interprètes : 



  • Mylène Farmer 


Choristes : 



  • Esther Dobong’Na Essienne[8] 

  • Johanna Manchec 

Musiciens : 



  • Direction musicale :Yvan Cassar 

  • Guitares : Bernard Gregory Suran Jr 

  • Guitares : David Levitt 

  • Basses : Paul Bushnell 

  • Batterie : Charles Paxson 

  • Percussions : Nicolas Montazaud 

  • Claviers : Jean-François Berger 

Danseurs : 



  • Miguel Edson 

  • Kyle Bernbach 

  • Cris Cangero 

  • Victor Gonzalez 

  • Reed Kelly 

  • Michael Angelo Melendez 


Danseuses : 



  • Maria Carofano 

  • Mayte Natalio 


Danseuses additionnelles pour les stades : 



  • Ayo Berner Jackson 

  • Alexis Anne Covento 

 

Équipe 

Artistique : 




Administratif : 



  • Production : Thierry Suc 



Son : 



  • Stéphane Plisson 

Visuel : Alain Escalle 





Répétitions du N° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE mylene_farmer_tour_2009

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Places du N°5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

Déroulement de la mise en vente des places du N° 5 On Tour 2009 

Places du N°5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE 2301783113_small_1Mylène Farmer donne pour la première fois de sa carrière des concerts au Stade de France, les 11 et 12 septembre 2009. Seule la date du 12 septembre est initialement mise en vente, mais au vu de l’engouement suscité (la soirée est annoncée complète en deux heures de temps), la date du 11 septembre est rapidement ajoutée et affiche elle-même Complet au bout d’une heure quinze. Une troisième date est d’abord évoquée mais assez vite oubliée ; la cause la plus probable, selon les sources, serait une indisponibilité du Stade de France dans la période concernée
Deux autres dates, dans deux stades, l’un en Belgique, l’autre en Suisse, s’ajoutent peu après.


Puis vient la mise en vente des places de la tournée en province, seize dates à travers dix villes. Rapidement, d’autres dates viennent s’ajouter à la liste dans des villes déjà visitées, et une nouvelle ville, Douai, remplace le stade de Lens. Les gérants de ce dernier se sont rétractés le jour où les affiches annonçant la venue de Mylène Farmer sont apposées, arguant que la structure serait fermée pour travaux lors de son passage. Il n’en est cependant rien et quinze jours avant la date initialement prévue pour la chanteuse, c’est Johnny Hallyday qui s’y est produit. Une date au Galaxie d’Amnéville est ajoutée à la tournée plus tardivement, en janvier 2009. 


Au début de l’année 2009, plus de 250 000 places sont déjà vendues pour la tournée en province. À ces places, il faut ajouter les 160 000 des deux concerts au Stade de France ainsi que celles des autres stades et des dates à l’étranger. 

Le 12 mai 2009, 10 000 places sont mises en vente pour les deux dates du Stade de France, suite à une autorisation exceptionnelle d’augmenter la jauge des concerts.

 

barre or

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Liste des titres Concert 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

Tournée française : 

  1. D’entre les morts 

  2. Paradis Inanimé 

  3. L’Âme-Stram-Gram 

  4. Je m’ennuie 

  5. Appelle mon numéro 

  6. XXL 

  7. À quoi je sers… 

  8. Pourvu qu’elles soient douces 

  9. Point de suture 

  10. Nous souviendrons nous 

  11. Rêver 

  12. Ainsi soit je… 

  13. Interlude Avant que l’ombre… (instrumental) 

  14. Libertine 

  15. Sans contrefaçon 

  16. Je te rends ton amour 

  17. Dégénération 

  18. Désenchantée 

  19. C’est dans l’air 

  20. Si j’avais au moins… 

Dates russes : 

  1. D’entre les morts 

  2. Paradis inanimé 

  3. L’Âme-Stram-Gram 

  4. Je m’ennuie 

  5. Appelle mon numéro 

  6. XXL 

  7. L’amour n’est rien… 

  8. Pourvu qu’elles soient douces 

  9. Point de suture 

  10. Rêver 

  11. Ainsi soit je… 

  12. Interlude Avant que l’ombre… (instrumental) 

  13. Libertine 

  14. Sans contrefaçon 

  15. Je t’aime mélancolie (seulement à Saint-Petersbourg) 

  16. Fuck them all 

  17. Dégénération 

  18. Désenchantée 

  19. C’est dans l’air 

  20. Si j’avais au moins… 

Stades : 

  1. D’entre les morts 

  2. Paradis inanimé 

  3. L’Âme-Stram-Gram 

  4. Je m’ennuie 

  5. Interlude Je m’ennuie (instrumental) 

  6. Appelle mon numéro 

  7. XXL 

  8. California 

  9. Pourvu qu’elles soient douces 

  10. Point de suture 

  11. Nous souviendrons nous 

  12. Rêver 

  13. Laisse le vent emporter tout 

  14. Ainsi soit je… 

  15. Interlude Avant que l’ombre… (instrumental) 

  16. Libertine 

  17. Sans contrefaçon 

  18. L’instant X 

  19. Fuck them all 

  20. Dégénération 

  21. C’est dans l’air 

  22. Désenchantée 

Liste des titres Concert 2009 dans CONCERTS DE MYLENE mylene-farmer_album_n-5-on-tour_bon-pre-commande_001

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Accueil critique du N° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

Pour la tournée française et russe 

 

La tournée en province et en Russie est généralement très bien accueillie, les reproches qui lui sont faits étant plutôt rares. 

 

Accueil critique du N° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE 12nov2009-sonomagDès le 2 mai 2009, Nice Matin titre « Mylène Farmer électrice Nice », avant d’ajouter dans son édition du 6 mai : « Au-delà du phénomène, ce que l’on retiendra de ces deux concerts d’ouverture de la tournée […], c’est qu’ils furent tout simplement excellents ». Selon Philippe Dupuy, Mylène Farmer « a une nouvelle fois réussi à donner à son public ce qui se fait de mieux en matière de spectacle musical ». Il ajoute même : « Contrairement à Madonna, que l’on a vue à la peine l’été dernier au même endroit, Mylène Farmer parvient à ne pas paraître désincarnée malgré la mise en scène et la débauche d’effets spéciaux ». 

 

À Clermont-Ferrand, le quotidien La Montagne, dans son numéro du 6 mai, apprécie essentiellement la « scénographie impressionnante, […] débauche de lumières, d’écrans, de guitares, de danses, de corps tissus au vent ». 

 

La Provence, de son côté, dans son édition du 10 mai, loue essentiellement la « beauté androgyne » de la chanteuse, « joliment satinée par les années qui pour elle aussi, passent mais font preuve de beaucoup plus de clémence qu’avec le reste des mortels » ainsi que ses costumes, « jolie défilé de haute couture extravagante » et la scénographie « hors normes ». 

Si le quotidien toulousain La Dépêche du Midi titre le 16 mai « Mylène Farmer : quel show ! », le journal Ouest France, à Nantes, plutôt que d’un concert, préfère parler le 23 mai de « l’effet hypnotique d’un show qui mélange habilement chansons habillées d’électro-pop, chorégraphies, costumes, images ». Les Dernières nouvelles d’Alsace semblent aller dans ce sens dans leur édition du 7 juin en déclarant « Les tournées de Mylène Farmer proposent plus que de la musique ». Et L’Observateur du Douaisis d’enfoncer le clou le 25 juin : « La mystérieuse artiste a en effet réussi un joli tour de force : composer un véritable show ». 

 

En Belgique, la critique des concerts de Douai est tout aussi élogieuse, ainsi qu’en témoigne l’édition du 22 juin du quotidien Le Soir : « On ne résiste pas aux anciens Libertine, Sans contrefaçon et Désenchantée ». Le journal ajoute ensuite : « Mylène réussit son pari de faire une nouvelle fois très fort, en en mettant plein la vue ». 

 

 


 dans Mylène N°5 ON TOUR 2009En France, la critique la plus détaillée vient quotidien national Le Figaro, qui affirme d’abord que la mise en scène est « plutôt réussie, car jamais un même jeu de lumière n’est répété » avant d’ajouter « Tout a été pensé pour embarquer le spectateur dans un voyage sidéral (et souvent sidérant) de près de deux heures sans entracte ». Jérôme Béglé précise par la suite que « la chanteuse prouve » avec ce concert « qu’elle a conservé sa cohérence d’artiste sans céder aux modes qui ont poussé sur le devant de la scène des genres musicaux et des interprètes éphémères avant de les oublier ». Il salue enfin la façon dont « sa voix a progressé. Graves, aiguës, elle tient toutes les notes, passe du vibrato à des moments plus saccadés. Son timbre a gagné en puissance ». Le Parisien conclut simplement dans son édition du 3 mai 2009 : « Quel concert d’enfer ! » 

 

En définitive, les quelques critiques faites à cette tournée sont formulées par le quotidien belge La Dernière heure du 22 juin 2009, qui déplore que la chanteuse se permette de « minauder Appelle mon numéro dans une nuisette rouge dessinée par Jean-Paul Gaultier, nous resservir la même chorégraphie depuis 20 ans sur Libertine ou, avec la précision d’un métronome, verser quelques larmes d’une émotion elle aussi hyperprofessionnelle ». 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

LA TOURNEE du N° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

LA TOURNEE du N° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE N-5-On-Tour_650x300

 

Pour la tournée des stades 

Cette tournée des stades est elle aussi globalement très bien accueillie, malgré les soucis techniques de la première du 4 septembre 2009, au Stade de Genève

 

La Tribune de Genève du 5 septembre 2009 met notamment en valeur une « esthétique fascinante » et un « univers artistique qui permet toutes les fantaisies », lesquels confèrent à Mylène Farmer une « aptitude naturelle à chanter à la belle étoile » et « tous les atouts […] pour « allumer le feu » dans un stade ». Même l’incident technique de la première lui semble pardonné : « Divine, la Française – après un petit moment d’hésitation – n’a pas perdu le sourire. […] Au fond d’elle, elle a certainement dû pester contre cette « imperfection ». Mais celle-ci n’aura pas réussi à gâcher cette soirée ». 


mylene-farmer-tour2009-seite dans Mylène N°5 ON TOUR 2009Le Matin du dimanche
du 6 septembre 2009 titre de son côté « Mylène Farmer envoûte le Stade de Genève », tandis que l’édition du 7 septembre du Matin commence par affirmer « Le pari n’est pas gagné d’avance pour la chanteuse, car n’est pas Johnny qui veut. » avant de poursuivre : « Tout ne semble pas gagné d’avance pour Mylène Farmer qui s’adonne dans son costume moulant à une chorégraphie très américaine, toute en génuflexion et balancements de bras avec ses danseurs ». Mais les éloges ne tardent pas : « Mylène réussit son pari lorsqu’elle se retrouve seule avec son pianiste Yvan Cassar au bout de la passerelle, au milieu du stade. […] Elle enchaîne ses morceaux les plus intimes avec une émotion palpable ». Le quotidien conclut : « À ceux qui en douteraient encore, Mylène Farmer prouve qu’elle sait chanter, et plutôt bien. […] Après deux heures et quart d’un show apocalyptique, Mylène Farmer prend congé du public en l’invitant à chanter avec elle son hymne, Désenchantée ». 


De son côté, l’édition de
Genève de Vingt minutes, dans son numéro du 7 septembre, affirme simplement : « La star a offert un show en tous points parfait ». 

 

2438423189_1Le Monde du 5 septembre salue une mise en scène où « la scénographie de Mark Fisher (Rolling Stones, U2), les graphismes, la conception des images d’Alain Escalle et les lumières de Dimitri Vassiliu ont fait de l’intégralité de l’espace scénique une sorte d’écran ». Le critique se montre également sensible au répertoire, qui « a aussi été pensé pour la formule stade […] avec des accroches rock […], une poussée techno-transe […], les tubes les plus anciens […], traités dans une sécheresse claquante plutôt que dans le lyrisme pop originel. Cela peut déconcerter, mais renforce l’accord musique et visuel. » Le 13 septembre 2009, le même journal remarque que « le spectacle a ainsi enchaîné ses différents tableaux avec fluidité », puis détaille certains passages qui lui semblent particulièrement réussis : « la suite L’Âme-Stram-Gram et Je m’ennuie avec ses danseurs et danseuses dans un ballet de corps écorchés […] ; un remarquable travail en triple plan durant Point de suture […] ; la lente remontée de la scène centrale vers la scène principale sur la musique d’Avant que l’ombre… […] ; la quatrième partie du spectacle où la succession de Libertine, Sans contrefaçon, L’Instant X, Fuck them all, Dégénération et C’est dans l’air a transporté le stade en un espace mouvant avec l’ensemble du public emporté dans la danse et dans le chant ». 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Déroulement de la tournée 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

 

 

Déroulement de la tournée 2009 dans CONCERTS DE MYLENE concert-mylene-farmerLa tournée est divisée en deux parties séparées par les deux mois de l’été 2009.
La première partie est constituée de la tournée proprement dite, à travers des salles de France d’environ 8 000 à 17 000 places dans onze villes, auxquelles devaient s’ajouter quatre dates en Europe de l’Est avant la rupture de contrat en janvier 2009 entre TS3 et le producteur local. Quelques semaines plus tard, 2 nouvelles dates en Russie sont annoncées.
La seconde partie est ce qu’on pourrait appeler une petite tournée des Stades, trois au total, allant de 40 000 à 80 000 places. Les trente-six prestations prévues ont toutes été données aux dates indiquées. 


Le 4 septembre 2009, au stade de Genève, lors du final, sur Désenchantée, le son est brusquement coupé au niveau du deuxième couplet. D’abord contrariée par cet incident, Mylène Farmer en rit par la suite et continue à interpréter le titre
a cappella avec son public, déclarant dans un éclat de rire « C’est le direct ! », avant que la musique ne finisse par reprendre. 


Cette mésaventure se reproduit lors du premier concert au stade de France, le 11 septembre 2009, sur le pont musical de Sans contrefaçon et le premier refrain de Désenchantée ; la chanteuse adopte alors la même attitude. 


Le 12 septembre 2009, pour de l’anniversaire de Mylène Farmer, les fans ont allumé des bâtonnets fluorescents verts sur
Rêver, lui ont chanté un joyeux anniversaire juste après, accompagnés finalement au piano par Yvan Cassar et ont gonflé des ballons blancs sur Désenchantée, la chanson qui clôt le spectacle. Pour s’organiser, les fans s’étaient fait passer le message sur Internet pendant les mois précédents et pendant la journée du 12 septembre dans les files d’attente. 

 

 

mylene-farmer dans Mylène N°5 ON TOUR 2009Son dernier DVD « Stade de France » s’est écoulé à 200 000 exemplaires en à peine trois mois et son album live « N°5 On Tour » s’est vendu à 200 000 copies lui aussi. En tête des ventes de DVD musicaux pendant près de deux mois, son « Stade de France » est encore classé en deuxième position des ventes.
Enfin, sachez pour les fans qu’une sortie encore mystérieuse pourrait voir le jour à la fin de l’année : un coffret DVD de ses clips paraît-il. Notez également qu’un nouvel album est bel et bien prévu mais pas avant un à deux ans… Patience donc ! 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Merchandising n° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

Merchandising pour la tournée du N° 5 On Tour 2009 

Merchandising n° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE

 

T-SHIRT :

- « Tour 2009 » : T-shirt blanc avec la photo de l’affiche de la tournée devant, et les dates de la tournée derrière. Unisexe. L et XL.

- « Sextonik » : T-shirt noir. « Serial, lover, killer » écrit devant, et « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » derrière. Sans photo. Unisexe. Taille unique.

- « Dégénération » : 2 coloris : blanc et fuchsia. « J’sais pas moi, faut qu’ça bouge !» écrit devant, et « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » derrière avec la photo du single. Modèle blanc en taille unique. Modèle fuchsia skinny, pour femme, en S et M.

- « Point de Suture » : t-shirt noir avec la photo de Mylène présente dans le livret de l’album sur le devant ; et « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » écrit derrière. Unisexe. Taille unique.

- « Cicatrice » : en 2 coloris : blanc et noir. « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » écrit sur le devant. Et une grande cicatrice, la même que Mylène, sur le derrière. Unisexe. M et L.

DÉBARDEURS :

- « Sextonik » : en 2 coloris : blanc et fuchsia. « Serial, lover, killer » écrit devant, et « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » derrière. Sans photo. Modèle blanc pour homme. Modèle fuchsia pour femme.

- « Cicatrice » : débardeur blanc. « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » écrit sur le devant. Et une grande cicatrice, la même que Mylène, sur le derrière. Existe pour homme et pour femme.

SWEATS :

« Cicatrice » : en 2 coloris : noir et rouge. « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » écrit sur le devant. Et une grande cicatrice, la même que Mylène, sur le derrière. En 2 modèles différents : avec et sans capuche. En M et L.

CASQUETTE :

Casquette noire et rouge, avec la cicatrice et le logo « Point de Suture ».

BRIQUET :

Briquet noir avec la cicatrice d’un côte et « MYLENE FARMER » écrit de l’autre.

DRAPEAU :

Avec la photo de l’affiche et « MYLENE FARMER – EN TOURNÉE », inscrit. 75 x 110 cm.

OREILLER DE VOYAGE :

Mini oreiller blanc de voyage. Avec la cicatrice d’un côté, et « MYLENE FARMER – TOUR 2009 » de l’autre.

AFFICHE :

Reprenant l’affiche de la tournée « MYLENE FARMER EN TOURNÉE ». 40 x 60 cm.

PHOTO DÉDICACÉE :

Photo de Simon HAWK (photo semblable à celle de la pochette de « Si j’avais au moins revu ton visage ») dédicacée. 30 x 40 cm.

mylene-farmer-lot-de-4-cartes dans Mylène N°5 ON TOUR 2009CARTES POSTALES :

Lot de 4 cartes postales reprenant des photos de Simon HAWK.

TATOUAGES AUTOCOLLANTS :

Set de 5 tatouages autocollants : 2 cicatrice, logo « MF », logo « DÉGÉNÉRATION », logo « FAUT QU’CA BOUGE ».

BADGES :

- Set de 4 badges avec : l’affiche de la tournée ; la cicatrice et le logo « MF » ; les logo «
DÉGÉNÉRATION » et « FAUT QU’CA BOUGE »

PROGRAMME :

En cours de préparation. Il se présenterait comme le dossier médical de Mylène…

CALENDRIER :

Le calendrier 2009 officiel.

2183852639_small_1PORTES CLÉS :

- Porte clé musical « DÉGÉNÉRATION » : Reprenant la photo du single d’un côté et le slogan « J’sais pas moi, faut qu’ça bouge » de l’autre. En appuyant dessus on peut entendre Mylène dire « J’sais pas moi, faut qu’ça bouge ».

- « Oreiller » : Porte clé en forme de mini oreiller avec la cicatrice d’un côte, et le logo « MF » de l’autre.

PACK TOURNÉE :

- Pack contenant le programme, la photo dédicacée, le briquet, les tatouages autocollants ainsi que l’affiche personnalisé pour les 13 villes (hors Moscou et St Petersbourg) où passera la tournée. Le pack sera limité entre 200 et 800 exemplaires par ville, selon le nombre de fois où Mylène s’y produit.

Le merchandising devrait être légèrement différents pour la seconde partie de la tournée à Genève, Paris et Bruxelles.

 

 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène N°5 ON TOUR 2009 | Pas de Commentaire »

Le Mylénium Tour de Mylène

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

« Quel vertige s’empare de nos souffles à présent……. «  

 

Source : IAO n°7 - avril 2006 – spécial Live 

 

 

Le Mylénium Tour de Mylène dans CONCERTS DE MYLENE MF2000_144a

 

le Mylenium Tour est la tournée de Mylène Farmer. C’est aussi la plus grandiose, et sans doute la plus fatigante pour toute la troupe (sur les routes de septembre à mars 2000, avec un petit mois de relâche). 

 

Flash-back sur l’événement avec Guy-Claude François, au décor, Laurent Buisson, au son et deux habilleuses, Nelly Giraud et Corinne Blandet. 

 

 

 

01150276-photo-pochette-mylenium-tour dans Mylène MYLENIUM TOUR« Mylenium Tour« , un jeu de mots comme un clin d’œil à l’an 2000, tant espéré, tant redouté, et qui n’a finalement rien changé à nos vies – comment aurait-il pu en être autrement de toute façon ? « Mylenium« , la contraction de « Mylène «  et de « Millénaire« . Il n’en faut pas plus à certains pour crier à la mégalomanie. Et si c’était justement ce qu’on aimait chez Mylène….. 

 

Irions-nous l’applaudir à tout rompre si elle ne nous offrait qu’un tour de chant avec guitare et piano, sans artifices, sans mise en scène, dans une Cigale ou un Bataclan ? Nous aurait-elle fait tant rêver sans des courts métrages en guise de clips ? L’aimerions-nous tant si ses tenues de scène ou de télé s’étaient résumées à des jeans, des sweats et des t-shirts ? 

 

Il faut être clair : l’univers Farmerien est né et ne peut perdurer que dans la démesure. C’est aussi ce qu’on aime chez Mylène. Une ambition que certains font rimer avec prétention. Tant pis pour eux s’ils n’ont rien compris. Il est clair que du côté de fans, le nom donné à la tournée laisse espérer le plus grand des shows pour célébrer le changement de siècle. 

 

Tout commence à Marseille – comme d’habitude, Mylène lance son show en province. Et ce n’est pas sans mal. Même si le concert est un succès, les problèmes sont nombreux. Mylène cafouille sur quelques paroles (la palme revenant à « Beyond my control« ). Christophe Danchaud, danseur et chorégraphe, chute sur « Désenchantée » (chaque danseur est sur un socle mouvant lui permettant de se pencher sur les côtés, en déviant les lois de la gravité, et Christophe semble avoir des problèmes avec le sien ce soir-là). Enfin, en présentant Abraham à la batterie, Mylène trébuche, manque de tomber et se rattrape en donnant un coup dans une des grandes cymbales. Heureusement, le reste de la tournée sera plus calme …   

 

 

318116069_smallUne tournée marathon. Jamais Mylène n’aura été sur les routes aussi longtemps. Elle passe l’automne et l’hiver 1999/2000 en tournée, avec une pause en janvier, le temps d’aller rafler trois récompenses à Cannes aux premiers NRJ Music Awards. De fin septembre au début du mois de mars, Mylène traverse toute la France, passe par la Belgique, la Suisse, s’arrête cinq fois à Bercy et termine par trois concerts évènementiels en Russie. Là-bas, « Beyond my control « , « Pas le temps de vivre«  et « Il n’y a pas d’ailleurs «  sont supprimés du tracklisting et remplacés par des tubes sans doute plus connus du public russe, « Je taime mélancolie « , « Que mon cœur lâche «  et « Sans contrefaçon« 

 

Le Mylenium Tour marque par l’énormité de son décor et par une entrée et une sortie de scène féériques. On déplore néanmoins la cruelle absence des années 80 – la genèse du mythe Farmer – dans le choix des chansons, qui se révèle par ailleurs très agréablement inattendu (« Mylène is calling« , « Il n’y a pas d’ailleurs« , « Dernier sourire« …) On regrette aussi le punch des réorchestrations du Tour 96. Le spectacle est beau, mais un peu trop linéaire. 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

La presse parle du Mylènium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

 

VIDEO CLIP 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

« Mylène rit, Mylène pleure. Tous les soirs. On la savait émotive, on la découvre plus chaleureuse et plus joyeuse dans son contact avec le public. Mylène donne tout son amour à ses fans qui ne se privent pas de le lui rendre. » (Le Soir

 

 

« Très vite, on se lasse de cette succession de tableaux censés donner corps au cérébral univers de Mylène Farmer, lequel mérite sans doute mieux que cet habillage « variétés ». Mylène, que l’on espérait reine techno et diva pop à la Madonna, est ici réduite au rôle de gamine cyber. Du coup, la magie n’opère pas (…) »  (L’Humanité) 

 

 

« Pour les fans, la cause est entendue : Mylène est géniale. Même le pantalon corsaire orange, le chignon tricorne, la voix défaillante tandis que le batteur de 300 kilos se passent les nerfs sur ses fûts, les chorégraphies, mollassonnes, le show millimétré avec son quota de larmes obligatoires (deux fois, la chanteuse s’étrange, le public se pâme, la vulgarité Moulin Rouge des tableaux et la cacophonie abrutissante du son mixé par un sourd, tout va«  . (Libération

 

 

« Ce concert est certainement plus émouvant que ses précédents, qui  étaient peut-être plus spectaculaires, mais plus robotisés aussi. A croire que la libertine morbide et infantile s’est réincarnée en une femme plus sereine« . (Le progrès de Lyon)

La presse parle du Mylènium Tour dans CONCERTS DE MYLENE 1706501116

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

Date du Concert Mylénium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

Date du Concert Mylénium Tour dans CONCERTS DE MYLENE MF99_04a DATE DE CONCERTS MYLENIUM TOUR 

Première partie de la tournée 

Date  Ville  Pays  Salle  Taux de remplissage 
21 septembre 1999  Marseille   France (Bouches-du-Rhône)  Dôme  7972 
24 septembre 1999  Paris   France (Paris)  Palais omnisport de Paris-Bercy  15000 
25 septembre 1999  Paris   France (Paris)  Palais omnisport de Paris-Bercy  15000 
29 septembre 1999  Paris   France (Paris)  Palais omnisport de Paris-Bercy  15000 
6 octobre 1999  Lille   France (Nord)  Zénith  12000 
7 octobre 1999  Bruxelles   Belgique  Forest National  8000 
8 octobre 1999  Bruxelles   Belgique  Forest National  8000 
9 octobre 1999  Bruxelles   Belgique  Forest National  8000 
17 novembre 1999  Lille   France (Nord)  Zénith  9000 
19 novembre 1999  Lyon  France (Rhône)  Palais des Sports  6500 
20 novembre 1999  Lyon   France (Rhône)  Palais des Sports  6500 
24 novembre 1999  Orléans   France (Loiret)  Zénith d’Orléans  6400 
25 novembre 1999  Caen   France (Calvados)  Zénith de Caen  6000 
26 novembre 1999  Angers   France (Maine-et-Loire)  amphitas  5000 
27 novembre 1999  Le Mans   France (Sarthe)  Antarès  5000 
1er décembre 1999  Toulouse   France (Haute-Garonne)  Zénith de Toulouse  8000 
2 décembre 1999  Pau   France (Pyrénées-Atlantiques)  Zénith de Pau  5000 
3 décembre 1999  Bordeaux   France (Gironde)  Patinoire de Mériadeck  6000 
4 décembre 1999  Bordeaux  France (Gironde)  Patinoire de Mériadeck  6000 
5 décembre 1999  Montpellier   France (Hérault)  Zénith  4000 
7 décembre 1999  Toulon  France (Var)  Zénith Oméga  7500 
8 décembre 1999  Marseille   France (Bouches-du-Rhône)  Dôme  8000 
9 décembre 1999  Genève  Suisse  Geneva Arena  6500 
10 décembre 1999  Metz   France (Moselle)  Galaxie d’Amnéville  10000 
13 décembre 1999  Paris   France (Paris)  Palais omnisport de Paris-Bercy  15000 

Deuxième partie de la tournée 

MF99_19a dans Mylène MYLENIUM TOUR

Date  Ville  Pays  Salle  Taux de remplissage 
8 février 2000  Lille   France (Nord)  Zénith  12000 
9 février 2000  Bruxelles   Belgique  Forest National  8000 
11 février 2000  Lausanne   Suisse  Patinoire de Malley  7500 
12 février 2000  Lyon   France (Rhône)  Palais des sports  6500 
13 février 2000  Lyon   France (Rhône)  Palais des sports  6500 
15 février 2000  Metz   France (Moselle)  Galaxie d’Amnéville  12000 
17 février 2000  Grenoble   France (Isère)  Palais des sports  5000 
18 février 2000  Toulouse   France (Haute-Garonne)  Zénith  8000 
19 février 2000  Bordeaux   France (Gironde)  Patinoire de Mériadeck  8000 
22 février 2000  Brest  France (Finistère)  Parc des expositions de Penfeld  7000 
23 février 2000  Caen   France (Calvados)  Zénith  5000 
25 février 2000  Douai   France (Nord)  Gayant Expo  11000 
26 février 2000  Orléans   France (Loiret)  Zénith  5000 
4 mars 2000  Moscou   Russie  Olimpiisky Indoor Arena  9500 
5 mars 2000  Moscou   Russie  Olimpiisky Indoor Arena  9000 
8 mars 2000  Saint-Pétersbourg   Russie  CKK  10000 

 

BARRE DE SEPARATION

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

Sur la Scène du Mylénium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

 

Personnes sur scène 

Interprètes : 



  • Mylène Farmer 


Choristes : 



  • Johana Manchec-Ferdinand 

  • Esther Dobong’ Na Essienne 

Musiciens : 



Danseurs : 



  • Christophe Danchaud 

  • Lysander O. Abadia 

  • Augustin Madrid Ocampo Jr. (dit AJ) 

  • Andrew Cheng 

  • Richard Patten 

  • Corey Smith 

  • Midori Anami 

  • Valérie Bony 

 

 

 

 

 

La chaîne MUZ TV (la plus grande chaîne musicale en Russie) a établi le classement des 25 meilleurs concerts dans le monde.

Mylène est numéro 1!

Sur la Scène du Mylénium Tour dans CONCERTS DE MYLENE MF99_43a

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

Les titres du Mylénium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

Les titres du Mylénium Tour dans CONCERTS DE MYLENE MF99_17a

Liste des titres

Pistes 

1.    Mylenium

2.    L’Amour Naissant

3.    L’Âme-Stram-Gram

4.    Beyond My Control

5.    Rêver

6.    Il n’y a pas d’Ailleurs…

7.    Mylène is Calling

8.    Optimistique-moi

9.    Medley *

10. Regrets

11. Désenchantée

12. Méfie-toi

13. Dessine-moi un mouton

14. California

15. Pas le temps de vivre

16. Je te rends ton amour

17. Souviens-toi du jour…

18. Dernier Sourire

19. Innamoramento

20. Générique de fin

Double CD : 

  1. CD 1 : 6’10
  2. CD 1 : 5’28
  3. CD 1 : 6’00
  4. CD 1 : 5’18
  5. CD 1 : 5’56
  6. CD 1 : 5’19
  7. CD 1 : 2’15
  8. CD 1 : 4’36
  9. CD 1 : 6’48
  10. CD 1 : 5’12
  1. CD 2 : 7’12
  2. CD 2 : 5’40
  3. CD 2 : 4’50
  4. CD 2 : 5’27
  5. CD 2 : 8’28
  6. CD 2 : 5’15
  7. CD 2 : 7’47
  8. CD 2 : 4’53
  9. CD 2 : 6’13
    • ——–
DVD / VHS : 

  1.  : 6’40
  2.  : 5’26
  3.  : 5’43
  4.  : 5’21
  5.  : 5’55
  6.  : 5’17
  7.  : 2’20
  8.  : 5’48
  9.  : 6’45
  10.  : 5’07
  11.  : 7’54
  12.  : 5’51
  13.  : 6’40
  14.  : 5’15
  15.  : 8’26
  16.  : 5’16
  17.  : 7’48
  18.  : 5’23
  19.  : 6’49
  20.  : 4’28
Triple 33 Tours : 

  1. A1 :
  2. A2 :
  3. A3 :
  4. B1 :
  5. B2 :
  6. B3 :
  7. C1 :
  8. C2 :
  9. C3 :
  10. C4 :
  11. D1 :
  12. D2 :
  13. D3 :
  14. E1 :
  15. E2 :
  16. E3 :
  17. F1 :
  18. F2 :
  19. F3 :
    • ——–
K7 Double durée 

  1. A :
  2. A :
  3. A :
  4. A :
  5. A :
  6. ——–
    • ——–
  7. A :
  8. A :
  9. A :
  1. B :
  2. B :
  3. B :
    • ——–
  4. B :
  5. B :
  6. B :
  7. B :
  8. B :
    • ——–

* : Pourvu qu’elles soient douces, Libertine, Maman a tort, Sans contrefaçon

MF99_32a dans Mylène MYLENIUM TOUR

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

Le Mylenium Tour Est

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

…………. 

 

Le Mylenium Tour 1999 c’est… 

 


Le Mylenium Tour Est dans CONCERTS DE MYLENE MF99_09a- un décor superbe :
La statue d’Isis, inspiré de H.R Giger (créateur notamment du monstre Alien dans le film de Ridley Scott) immense, aux quatre bras symbolisant les quatre éléments.

- c’est aussi une ambiance :
Presque New-âge dans les arrangements (flûtes, cordes…), les lumières (rouges et ambrés…), totalement à l’image du dernier album très mystique « innamoramento » si l’on excepte quelques passages plus « show à l’américaine » avec chorégraphies qui rappellent le live de 1996, le coté rock en moins.

- C’est aussi un répertoire différent :
j’apprécie énormément que la set-liste soit presque totalement différente du précédent show. L’artiste a également mis à l’écart tous ses tubes les plus populaires des années quatre-vingt, relégué au rang de simple medley, préférant privilégier la quasi-intégralité d’Innamoramento, ainsi que des morceaux inédits (« dernier sourire« , « Mylène is calling« ) ou morceaux plus rares (« beyond my control » , « il n’y a pas d’ailleurs« ) et quelques valeurs sûres (« rêver« , »désanchantée« , »California« , « regrets« ).

Le show débute sur les chants ethniques du titre « Mylenium« , avant que la tête d’Isis ne s’ouvre en deux pour laisser apparaitre Mylène flottant dans les airs, une apparition angélique et mégalomane de la star, qui arrive sur terre telle l’élue, après qu’Isis lui ait donné la vie. Les premières notes de « l’amour naissant » arrivent alors et l’on se dit que (et ce sera une constante) l’album Innamoramento passe très bien l’épreuve de la scène. 


Toujours accompagnée par la même équipe de pointures américaines (notamment le mastodonte Abraham Laboriel Jr à la batterie et le « stonien » Brian Ray à la guitare, tous deux aperçus aussi chez notre Jojo national) mais aussi par un ami proche de Mylène, Jeff Dahlgren (acteur dans Giorgino), qui tient ici l’autre guitare. 


Les arrangements et les claviers étant ici assurés par une valeur montante la scène française de variété : Yvan Cassar (P.Kaas, C.Aznavour, JJ. Goldman). Bref, coté musiciens, on est en terre de connaissance.

On a comme d’habitude droit essentiellement dans les plans du public à ceux du premier rang, vous savez ceux qui collent à la barrière de sécurité et qui sont là depuis la veille au soir avec leur tente de camping. Néanmoins, la communion à laquelle on assiste entre ces fans, Mylène et le show fait vraiment plaisir à voir.

 

MF99_22a dans Mylène MYLENIUM TOURTrêve de bavardages, on reprend le cours du show, avec « l’âme-stram-gram » aux paroles explicites puis deux extraits de « L’autre« (1991) : la voix de John Malkovitch qui résonne pour « Beyond my Control » et « il n’y a pas d’ailleurs » (pas un de mes préférés celui-là…), s’intercalant au milieu, l’excellent et émouvant « rêver ». 


Après un inédit « Mylène is calling« , le public semble se réveiller sur le plus rythmé et efficace extrait du dernier album « optimistique-moi« , aux sonorités nettement plus actuelles. Vient ensuite le Medley, un peu court, personnellement je trouve que c’est un peu du gâchis, l’interprétation d’un titre en entier eut été plus judicieuse que ces bouts de chansons entremêlés… 


L’heure est venue d’interpréter un autre très grand succès, mais sans Jean-Louis Murat, c’est bien-sûr de « Regrets » dont je veux parler. Très bon titre et original puisque toutes les parties de chants sont interprétées par MF! 


Pour suivre, un quatrième titre issu de « L’autre… » ( 2ème album le plus représenté au final), une valeur sûre de chez sûre, avec un public qui répond présent : « tout est chaos… à côté de mes idéaux… ». Est-ce la peine de citer cet incontournable? 


S’enchaine ensuite « Méfie-toi« , « Dessine-moi un mouton » et le ciel sexy de « California » jusqu’à arriver à un des moments-phares de ce live: « Pas le temps de vivre », dédié à son frère décédé, où l’émotion est telle que c’est le public qui doit aider Mylène à pallier ses défections en chantant le refrain. Un très beau moment, et comme dans l’autre live, un fan montera sur scène pour l’occasion. 


Un autre grand moment avec « je te rends mon amour« , plus sage que le clip et pour la star, l’occasion de porter une robe absolument magnifique dont la couleur rouge remplace le sang versé dans ce même clip. 

« Souviens-toi du jour« , puis le très bel inédit « dernier sourire » rapproche le show de sa fin, et se termine sur le titre qui donne son nom à l’album: « Innamoramento« , visiblement bien reçu par le public, et accessoirement mon titre favori du dernier album. Les choeurs ethniques de « Mylenium » viennent clôturer le show comme ils l’avaient ouver t: d’une très belle manière !

lesaviezvous_pub-meriel-11


C’est encore et une nouvelle fois un très beau show que nous a offert la franco-canadienne, devant un public conquis et une set-liste des plus efficaces. Tirant sa force d’un décalage complet avec le précédent show dont on ne peut qu’énumérer les différences, il apparait donc comme parfaitement complémentaire du « live à Bercy 1996« . Point de concurrence de mon point de vue donc.

Enfin, pour être complet, signalons tout de même la polémique qui a eu lieu à la sortie de ce live. Le mixage semble avoir été fatal aux musicos dont les instruments ont été mis en retrait et qui de ce fait met en valeur la voix de Mylène. Certains vont même plus loin en affirmant que ce serait un faux-live complètement retouché en Studio. 


Personnellement, cela ne m’a pas gêné outre-mesure et je passe vraiment un bon moment à chaque fois que je le regarde. Signalons également une convergence des avis de spécialistes sur le 5.1 vraiment pas top, alors que le son stéréo est lui correct. L’image, elle, étant de bonne qualité. 

Trois titres bénéficient d’un multi-angle ( « l’amour naissant« , « l’âme-stram-gram » et « Rêver« ). Quant aux bonus, il s’agit essentiellement de courts reportages sur les coulisses et la préparation du spectacle.

BARRE DE SEPARATION

 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

Interview Mylénium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

Interview exclusive de GUY-CLAUDE FRANCOIS Concepteur du décor  

« Le premier projet de statue représentait Mylène » 

Interview Mylénium Tour  dans CONCERTS DE MYLENE mylene-farmer_concerts_mylenium-tour_005

QUESTIONS / REPONSES  Source :  IAO n°7 avril 2006 – spécial Live    

barre-separation-3 dans Mylène MYLENIUM TOUR

 Comment avez-vous été contacté pour travailler sur le « Mylenium Tour » ?  MF99_25a 

Thierry Suc, le producteur de Mylène Farmer, m’avait demandé, par l’intermédiaire de Roger Abriol, le directeur de production, si j’accepterais de collaborer à ce spectacle. J’avais reçu une cassette vidéo de son concert précédent et avais été très impressionné par l’enthousiasme quasi idolâtrique qu’elle inspirait aux spectateurs. 

Quelles étaient les premières instructions données quant au décor de la tournée ? 

Généralement, tout se décide et s’organise à partir de la première esquisse. 

Parlez-nous de cette première esquisse. 

J’avais représenté Mylène comme une déesse portant elle-même la scène. C’était un geste spontané. J’agis souvent de cette façon ne serait ce que  pour provoquer un échange d’idées. Je l’avais fait en me rapprochant du style de Giger, peinte dessinateur surréaliste de s années 1970, parce qu’on m’avait dit que Mylène l’appréciait. Plus tard, nous sommes d’ailleurs allés à sa rencontre chez lui, à Zurich. 

Tout est donc parti de ce croquis ? 

Oui. C’est avec cette première esquisse que je l’ai rencontrée au cours d’un rapide voyage (Je tournais un film à l’étranger à cette époque). Cela a été notre premier contact et le départ de la mise en œuvre de ce décor. 

Comment s’est passé ce premier contact avec Mylène ? 

Le premier contact a été très succinct…. J’étais entre deux avions ! Par la suite, j’ai rencontré Mylène à intervalles réguliers. Elle a suivi de très près la phase de conception et d’études techniques qui se déroulait avec l’ensemble des participants (les lumières, les effets spéciaux vidéo, numériques et mécaniques, la construction de la scène, celle du décor). Elle y a participé avec beaucoup de disponibilité, de connaissance scénique et de conviction quant à ce qu’elle désirait. L’idée de son entrée en scène par la tête vient d’elle, par exemple. 

Et qui a eu l’idée de la tête qui bouge, la main qui bouge, la flamme dans la main ? 

Ce sont des idées qui viennent au cours des réunions de travail, avec Mylène et d’autres collaborateurs, sans que l’on puisse citer les auteurs parce qu’elles sont souvent les réponses à des besoins artistiques techniques ou/et de spectacle, Mylène est la dernière décideuse, voire l’auteur de certains concepts. 

A la base, votre idée état donc que la statue représente Mylène… Pourriez-vous me donner plus de détails sur les différents chemins que vous avez empruntés avant d’arriver au résultat final ? 

MF99_31aDès que j’ai eu présenté la première esquisse que j’avais faite avant de rencontrer Mylène, le projet de la statue a été globalement validé. Puis, au cours des réunions dont je parlais à l’instant, les modifications, les idées et contraintes diverses ont été abordées. Le premier projet de statue représentait Mylène tenant le plateau sur ses jambes repliées. Par la suite elle a préféré la traduire comme Isis, déesse mère, sœur et femme d’Osiris dans la culture de l’Egypte ancienne. J’imagine que Mylène a décidé au bout de quelques temps, de ne pas exagérer le fétichisme dont elle est l’objet. 

Combien de personnes on travaillé sur cette statue ? 

je l’ignore, mais tous corps de métier confondus, je pense qu’environ 150 personnes y ont participé. C’est un chiffre moyen. Dans le cinéma, on peut atteindre 400/500 personnes sur de grosses productions. 

Combien de temps ont demandé la conception et la fabrication de la statue ? 

Six mois. 

En quelle matière était-elle faite ? Quelle était sa hauteur ? 

Sculptée en polystyrène par un sculpteur spécialisé (Francis Poirier), armée par des structures en bois et métal, couverte de résine, peinte, patinée et mécanisée pour les mouvements de la tête, d’un bras et du ventre. C’est l’atelier Arte Fact, dirigé par Dominique Lebourge, qui a réalisé ce décor près d’Orange. Elle devait mesurer environ 11 mètres, je ne me rappelle pas exactement. 

Savez-vous le budget nécessaire pour ce seul décor ? 

Je ne m’en souviens pas, mais d’expérience, je l’estime à environ 300  000 euros

Où et quand la statue a-t-elle été montée pour la première fois ? 

En août 1999, à l’atelier Arte Fact, à l’extérieur parce qu’elle était plus haute que les ateliers ! Puis en septembre, au Dôme de Marseille, pour la première représentation. 

Mylène était-elle effrayée à l’idée de faire une entrée si haut ? 

Non, elle est très courageuse ! 

Ne trouvez-vous pas son entrée un brin mégalo ? 

Si, bien sûr, mais si on n’est pas mégalo en faisant du spectacle ! 

L’entrée et la sortie de scène semblent extrêmement importantes pour Mylène, le comprenez-vous ? 

Très bien. C’est une règle de base dans le spectacle. Déjà le théâtre grec était très attentif à cet usage. Mylène est une véritable et énorme bête de scène

Le fait d’avoir collaboré avec Mylène Farmer vous a-t-il ouvert de nouvelles portes, ou a contrario, en a-t-il fermé ? 

Ni l’un ni l’autre. Certains de mes proches n’ont pas compris que je participe à ce projet, mais je m’en fiche ! 

Comment se passait le transport, la statue était-elle complètement démontable ? 

MF99_02aElle était construire en plusieurs parties (peut être six ou sept). Chacune était transportée par camion. C’était assez spectaculaire de voir un bras dans un seul camion par exemple. 

Quel souvenir gardez-vous de votre collaboration avec Mylène ? A-t-elle une place particulière dans votre parcours ? 

Oui parce que c’était mon premier contact avec le « show-business », qu’l a été positif et qu’il m’a donné l’occasion de collaborer avec une femme de qualité. 

Restez-vous en contact avec elle ? 

Non, c’est la loi du genre. 

Que sont devenus la statue, les maquettes et les dessins ? 

Elles ont été détruites comme c’est l’usage. Je garde les dessins, les études et les maquettes. Elles sont dans un grenier (avec les autres) dans ma maison de campagne. 

Une question bêtement matérialiste : quand Mylène fait faire une petite reproduction de la statue pour un objet visant à assurer la promotion de son double album live, êtes-vous consulté ? Donnez-vous votre autorisation ? Touchez-vous des droits d’auteur ? 

Non, ce n’est plus mon problème depuis longtemps au moment de cette décision. Je ne touche pas de droits d’auteur parce que ce n’était pas prévu dans mon contrat. Mais j’en ai reçu une et je la garde (sourire).

1840185281_small_1

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaire »

123456
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...