• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Mylène et Khaled

Posté par francesca7 le 25 octobre 2011

 Duo avec Khaled sur « La poupée qui fait non » (1996

Mylène et Khaled dans Mylène en DUOS 101272763A l’occasion de sa deuxième tournée en 1996, Mylène fait appel à Khaled pour qu’il chante sur scène avec elle plusieurs soirs une reprise de la chanson de Michel Polnareff : « La poupée qui fait non ».

 

 Tout commence lors de l’émission télévisée « Tip Top » qui est enregistrée à la rentrée de cette même année et où Mylène invite son ami Khaled à interpréter avec elle cette chanson. Cette nouvelle version d’influence plutôt orientale et « arabisante » plaira immédiatement au public et entraînera de longs fous rires de la chanteuse. 

 

Emballée par cette rencontre, Mylène recontacte Khaled pour reformer ce duo sur scène lors de ses passages à Genève et Paris-Bercy dans la dernière partie de sa tournée. C’est une version quasi identique mais toujours aussi entraînante qui est proposée au public. C’est d’ailleurs cette chanson qui sera choisie comme premier single extrait de l’album live tiré de la tournée, tant la réaction du public est positive. 

C’est certainement la collaboration la plus étonnante de Mylène avec un artiste à ce jour. Mais « La poupée qui fait non » est la première chanson apprise par la star à son arrivée en France à l’âge de 8 ans, et le choix de Khaled renforce encore le symbole.

                       m_91bf7b10 dans Mylène en DUOS        m_74420280      1189631323

Publié dans Mylène en DUOS | Pas de Commentaire »

Mylène et Seal

Posté par francesca7 le 25 octobre 2011

Duo avec Seal/Abraham Laboriel Jr sur « Les Mots » (2001/2006)

Ce duo « surprise » déboule sur les ondes courant octobre 2001. En effet, alors que personne ne s’y attendait, Mylène revient sur le devant de la scène et de quelle manière!

Mylène et Seal dans Mylène en DUOS 5640_farmer

On ne sait que peu de choses sur les circonstances de cette rencontre Mylène Farmer/Seal ; les deux artistes se sont découverts et appréciés, puis notre libertine préférée proposa à Seal d’enregistrer une chanson en duo, écrite par elle et son complice de toujours Laurent Boutonnat. Le texte (mi-français, mi-anglais) est moins torturé qu’à l’accoutumée et évoque le pouvoir des mots dans nos vies.

Le staff Farmer prend également en charge la réalisation du clip de « Les Mots », sans artifices mais un brin pessimiste. Lors du tournage des scènes se déroulant en studio sur un radeau (en référence au célèbre « Radeau de la méduse »), Seal ne peut être présent et on a donc recours à une doublure pour les scènes en duo.

L’unique interprétation de ce titre avec Seal a lieu en janvier 2002, durant la troisième cérémonie des « NRJ Music Awards ». Entourés de draps et de fumée, les deux artistes sont en parfaite osmose et triomphent, même s’il ne remportent pas de prix pour ce duo.

Mylène rempile lors de ses concerts à Bercy en 2006 et choisit d’interpréter cette chanson en duo avec son batteur, Abraham Laboriel Jr. C’est une nouvelle version très émouvante qui est proposée au public, Abraham ayant de surcroît une voix très séduisante ! Mylène aussi est sous le charme et l’embrasse sur la bouche chaque soir à la fin de la chanson ! 

On peut encore une fois parler de réussite puisque cette chanson caracole plusieurs semaines en tête du top (chose qui n’était pas arrivé pour un single de Mylène depuis 1991 !), permettant ainsi au best of du même nom de connaître également un immense succès.

farmer063 dans Mylène en DUOS

Publié dans Mylène en DUOS | Pas de Commentaire »

Mylène et Moby

Posté par francesca7 le 25 octobre 2011

Duo avec Moby sur « Slipping away (Crier la vie) » (2006)

 

 

Mylène et Moby dans Mylène en DUOS moby-mylene-farmerMylène rencontre Moby aux Etats-Unis et très vite, les 2 artistes souhaitent travailler ensemble. Alors que certaines rumeurs prétendent que c’est Moby lui-même qui devait être le compositeur en chef de l’album « Avant que l’ombre… » (projet repoussé pour le prochain album studio ?), la collaboration des 2 artistes se limite finalement à 1 seule chanson.

Moby propose à notre chanteuse d’enregistrer en duo une nouvelle version d’un de ses tubes, « Slipping away ». Séduite par la chanson, la chanteuse accepte ; à noter que c’est le 2e duo qu’elle fait (après « La poupée qui fait non » avec Khaled) sur une chanson qui à l’origine n’est pas une création d’elle-même ou de Laurent Boutonnat, preuve de l’amitié et de la confiance qu’elle porte à Moby. Après avoir traduit une partie du texte en français – « Crier la vie » est d’ailleurs rajouté en sous-titre, elle enregistre séparément sa partie vocale tandis la musique est totalement remixée. Le concept du clip original utilisé à l’époque par Moby est également repris dans une version réactualisée pour le duo, dans laquelle les paroles de la chanson sont incrustées dans les images, tandis que des photos montrant des gens à différentes étapes de leur vie se succèdent à l’écran.

 

 

i993 dans Mylène en DUOSCe n’est pourtant pas la première fois que Mylène chante en duo avec un artiste mais le succès ne se dément pas, bien au contraire : la chanson se classe directement N°1 des ventes dès la semaine de sa sortie ! Les radios et télés diffusent la chanson et le clip en masse !

 

 Nul doute que ce franc succès devrait inciter Mylène et Moby à ne pas en rester là dans leur collaboration ! En effet, on parle déjà d’une seconde chanson interprétée en duo par les 2 chanteurs, écrite par Mylène cette fois et qui pourrait être dévoilée prochainement. En attendant peut-être d’écouter des compositions de Moby sur le prochain album de notre Ange Roux ! 

 

Barre de Séparation

 

La suite : Mylène a semble-t-il pris goût au duo puisque des rumeurs croissantes annoncent carrément la sortie prochaine d’un album de la belle entièrement constitué de duos ! Si un tel projet d’album se confirme, on peut lui prédire sans prendre trop de risques un joli succès ! Plus de détails sur les noms des artistes choisis et l’avancement du projet dès qu’une confirmation officielle aura lieu…

Barre scintille

Publié dans Mylène en DUOS | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer dans Giorgino

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 film français 

 

Mylène Farmer dans Giorgino dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos07Giorgino est un film français (1994) réalisé par Laurent Boutonnat.

 

 

Celui-ci a écrit ce drame à partir des années 1970 et en a composé et produit l’ensemble des musiques. Cette œuvre permet à Mylène Farmer de faire ses débuts dans le cinéma dans le rôle de Catherine. Les conditions de tournage sont particulièrement difficiles en raison des conditions climatiques et du perfectionnisme du réalisateur Laurent Boutonnat. En raison de la distribution internationale, le film fut tourné en langue anglaise. 

 

Malgré un budget élevé de 80 millions de francs, Giorgino, sorti le 5 octobre 1994, n’est resté que quatre semaines à l’affiche et a totalisé moins de 69000 entrées sur le territoire. Il fut descendu par la critique à sa sortie, étant jugé comme un « long clip » trop noir (il dure près de 3 heures). 

 

Cet échec retentissant affectera profondément Laurent Boutonnat, qui ne réalisera plus les clips de sa muse Mylène Farmer pendant près de dix ans. Il rachètera tous les droits de son film, qui ne sera diffusé que quatre fois sur Canal+ à la fin de l’année 1995. Cependant, suite à la demande des fans et au succès de son long-métrage suivant, Jacquou le croquant, il acceptera de sortir le film en double DVD le 5 décembre 2007. « Film maudit » pour certains, il est désormais considéré comme culte par nombre de critiques

 

Synopsis 

Octobre 1918. Sitôt rendu à la vie civile, le jeune docteur Giorgio Volli part à la recherche du groupe d’enfants dont il s’occupait avant la guerre. Mais bien vite, sa quête prend l’allure d’une partie de cache-cache avec la mort : Giorgio se retrouve dans un vieil orphelinat bordé de marais inquiétants et de hordes de loups, où il y fait la rencontre de la mystérieuse Catherine. 

 

Voir le site de référence du film :  http://jodel.saint.marc.free.fr/interviewsgio.htm

 

GiorginoPhotos20 dans Mylène et GIORGINO

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Distribution de Giorgino

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 

Fiche techniqueDistribution de Giorgino dans Mylène et GIORGINO 

 

Distribution 

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Supports de Giorgio

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 

La chanson : il n’y a pas d’ailleurs 

 

  • Édition Prestige 2 DVD (sortie le mercredi 5 décembre 2007) : 

    • DVD 1 : Le film remasterisé 

      • Langues : anglais(vo) (Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1), français (Dolby Digital 5.1) 

      • Sous-titres : français 

 

Supports de Giorgio dans Mylène et GIORGINO giorgino

  •  
    • DVD 2 : Les bonus 

      • Making of de plus de 30 minutes : interview de Mylène Farmer, Jeff Dahlgren, Laurent Boutonnat 

      • Dessins de production 

      • Galerie photos 

      • Teaser et la bande annonce de 1994, plus la bande annonce inédite de 2007 

 

  •  
    • Livret 48 pages : interviews de 1994 de Jeff Dahlgren, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat, photos inédites, documents de productions 

 

  • Édition 1 DVD (sortie le mercredi 17 avril 2008 uniquement en  Russie éditions « Cinema Prestige ») : 

    • DVD : Le film remasterisé 

      • Langues : Anglais, Russe 

      • Sous-Titres : Français, Russe 

 

Bande Originale 

 

1994 : Édition Originale 

  1. Giorgino – Ouverture 

  2. Le vent et la neige 

  3. La route de Chanteloup 

  4. Les montagnes noires 

  5. En calèche 

  6. A Catherine 

  7. Giorgino – Thème 

  8. Levée du corps 

  9. L’abbé Glaise 

  10. Giorgio et les enfants 

  11. La nursery 

  12. Retour à l’orphelinat 

  13. L’armistice 

  14. Giorgio et Catherine 

  15. Docteur Degrâce 

  16. Morts pour la France 

  17. Les femmes dans l’église 

  18. Les funérailles 

  19. Petit Georges 

  20. Sombres souvenirs 

  21. Le Christ et les cierges 

  22. Menteur 

  23. Le marais 

  24. Giorgio – Final

3388330032708 dans Mylène et GIORGINO 

 

2007 : Réédition en boitier Super Jewel Box (Lundi 3 décembre 2007) 

  1. Giorgino – Ouverture 

  2. Le vent et la neige 

  3. La route de Chanteloup 

  4. L’orphelinat (Inédit) 

  5. Les montagnes noires 

  6. En calèche 

  7. A Catherine 

  8. Giorgino – Thème 

  9. Levée du corps 

  10. L’abbé Glaise 

  11. Giorgio et les enfants 

  12. La nursery 

  13. Retour à l’orphelinat 

  14. L’armistice 

  15. La valse des baisers (Inédit) 

  16. Giorgio et Catherine 

  17. Docteur Degrâce 

  18. Morts pour la France 

  19. Les femmes dans l’église 

  20. Les funérailles 

  21. Petit Georges 

  22. Sombres souvenirs 

  23. Le Christ et les cierges 

  24. Menteur 

  25. Le marais 

  26. Giorgio – Final 

Anecdotes 

  • Les décors ont été construits du 15 septembre 1992 au 15 décembre 1992. 

  • Le tournage a eu lieu de janvier 1993 à avril 1993 en ex-Tchécoslovaquie, à Prague et dans les plaines de Slovaquie allant jusqu’à des températures de -30 °C. 

  • Dix heures de rushes ont été tournées. 

  • Il a fallu près d’un an pour arriver au montage définitif du film. 

  • La première version du film durait près de 4 heures, elle fut refusée par Pathé.

 

GiorginoPhotos03

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Il n’y a pas d’ailleurs

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 

Chanson dans Giorgino 

 Il n'y a pas d'ailleurs dans Mylène et GIORGINO 5vvyDKqyKcHT91QTg

 

Tant de jours
De nuits trop brèves
Ces soupirs
Que tu achèves
Sans y croire, dérisoire

Tu voudrais
D’un autre monde
Je te sens
La proie d’une ombrefarmer-mylenium dans Mylène et GIORGINO
Illusoire, il faut me croire.

Il n’y a pas d’ailleurs
Il n’y a pas d’ailleurs
Tu sais que ta vie, c’est ici
Il n’y a pas d’ailleurs
Il n’y a pas d’ailleurs
Tu sais que ta vie
C’est la mienne aussi

Pour renaître
De tes cendres
Il te faudra
Réapprendre
Aimer vivre, rester libre

Délaisser
Tes amertumes
Te frayer
Jusqu’à la lune
Un passage, il me faut me croire

MF-eleXir-INAPA-%20Banniere

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Mylène dans Giorgino

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 

Quelques bribes d’interview 

 

 

Mylène dans Giorgino dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos02Et vos rapports complices avec Laurent  BOUTONNAT ? 

 

    Il faut oublier les rapports complices avec Laurent ! (Rires.) Parce que, sur le tournage, c’était un autre homme. Il a changé du tout au tout. C’est quelqu’un qui pour moi était totalement nouveau. Il y avait d’un côté une confiance absolue -Laurent sait tellement ce qu’il veut et ce qu’il fait, il est tellement précis, il a l’œil tellement fait pour la caméra…- Et de l’autre côté, une absence de dialogue. Il a certainement eu besoin, pour mener cette entreprise jusqu’à son terme, de se protéger du monde. Je respecte ça. En tout cas aujourd’hui. Maintenant que c’est terminé. Et parce que c’est finalement conflictuel pour lui-même. 

 

Le tournage a-t-il changé vos rapports à tous les deux ? 

 

    Forcément, puisque j’ai découvert un autre homme. Il n’y a pas à se demander si c’est en bien ou en mal, ils ont simplement changé. C’était avec moi qu’il était certainement le plus dur, mais ça, c’est assez normal. Ce qui était surprenant, c’était de le voir basculer dans  une espèce de folie, dans sa propre folie, très raisonnable bien sûr mais quand même… C’était une machine de guerre ! Et parfois j’ai eu le sentiment d’être là, moi, l’être le plus fragile au monde face à une machine de guerre ! (Rires.) Ne vous y trompez pas, il n’ y a pas de rancœur dans ce que je dis. C’est juste un constat. Cela sans doute, ne pouvait pas être autrement.

 

 

Propos recueillis par Jean-Pierre LAVOIGNAT. Studio n° 82. pp. 42-49 & 125.

BARSEPA - bambou

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Le rôle de Mylène

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 

 

Le rôle de Mylène  dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos27Quelles ont été vos premières impressions à la lecture du scénario ? 

 

    Le sujet de Giorgino m’a attiré par son étrangeté, son originalité. Pour parler plus précisément du personnage de Catherine, j’ai senti que je pouvais y mettre beaucoup d’émotions. Je crois que Laurent a puisé certaines choses de ma personnalité pour l’écriture du personnage de Catherine. Nous n’en avons jamais parlé… Je n’ai pas réellement connu la magie de la découverte du scénario parce que j’ai suivi pratiquement 24h sur 24, l’élaboration de ce projet : j’ai aussi vécu les difficultés d’écriture qu’ont rencontré Laurent Boutonnat et Gilles Laurent ( le co-scénariste ) ainsi que tous les problèmes inhérents au montage d’un tel projet. C’est malgré tout, passionnant d’apprendre tous les à-côtés d’un film. Giorgino a été un accouchement dans la douleur, mais nous vivons, Laurent et moi-même, dans ce climat depuis que l’on travaille ensemble, rien ne se fait dans la facilité. Peut-être ressentirons-nous un peu de bonheur ou plutôt de soulagement, quand nous nous déposséderons totalement du film, c’est-à-dire le jour de sa sortie sur les écrans. 

  

Qui est Catherine, cette femme-enfant mystérieuse que les gens disent folle ? 


    Catherine est différente des autres et elle paiera cette différence… C’est avant tout sa fragilité qui m’a émue, j’aime son innocence et sa violence intérieure. Les enfants ont ça en eux : naïveté, pureté et colère. J’aime son incapacité à être dans le monde des adultes. 

 

Quels sont selon vous, les blessures profondes de Catherine, qu’est-ce qui a provoqué cette fragilité ? 


    Catherine n’est pas intellectuellement de son âge ce n’est pas une jeune fille  » retardée  » mais simplement comme le dit le prêtre :  » elle a l’esprit d’un enfant « . Elle est restée isolée du monde extérieur, probablement protégée par ses parents, s’occupent elle-même d’enfants retardés. Pour Catherine, le noyau de sa famille pourrait représenter la beauté, et le reste du monde la laideur… Catherine n’est pas armée pour le monde extérieur et sa violence… La disparition des enfants, de sa mère, puis de son père, sont autant de traumatismes, de blessures irréversibles. Et puis, un très jeune personne capable de dire :  » et si c’était la douleur qui faisait chanter les oiseaux ?…  » n’est-ce pas suffisamment éloquent ? 

  

Quelles ont été pour vous les scènes les plus délicates à tourner ? 

    Il est toujours délicat de dévoiler des émotions devant plus de cinquante personnes ( l’équipe ) qui sont en fait cinquante étranger. C’est d’une impudeur totale, et l’on se déteste pour ça, mais on est engagé pour le faire et le besoins de tourner, jouer, l’emporte sur le reste.

 

GiorginoPhotos25 dans Mylène et GIORGINO

 

 

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Giorgino Film

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

 

 

Film  Français de Laurent Boutonnat (1994 – durée 184 mn). 


Avec Jeff Dalhgren, Mylène Farmer, Joss Ackland, Louise Fletcher, Frances Barber et Jean-Pierre Aumont. 

 

 

Giorgino Film dans Mylène et GIORGINO Mylouxetnoux-vip-blog-com-853159giorginoVoici le film culte Giorgino ! Film culte parce que magnifique, mais boudé par le grand public et une partie de la presse. 

 

Personnellement j’ai adoré l’atmosphère du film de Laurent Boutonnat et Mylène y joue merveilleusement son rôle de femme-enfant perturbée. Mais il faut se rendre à l’évidence, nous ne reverrons pas de si tôt Mylène au cinéma… 

 

Et pour ceux qui l’avaient raté en salle, la sortie du DVD était annoncée pour le 4 Décembre 2007 soit plus de 13 ans après sa sortie en salle !!!

Giorgino Sorti le 5 Octobre 1994, le film n’est resté à l’affiche que 4 semaines et n’a pas totalisé plus de 60 000 entrées.

C’est un véritable flop qui va traumatiser ses créateurs. Mylène est triste, Boutonnat incompris et vexé, il ne réalisera plus les clips de sa muse pendant près de 10 ans.

Eh oui, Le film, diffusé uniquement sur Canal + ne sortira en vidéo miraculeusement  qu’en décembre 2007, soit près de 13 ans après sa sortie en salle… l’échec étant sans doute trop humiliant. Heureusement, côté musique, les fans furent servis avec la sortie d’un superbe coffret édition limitée de l’excellente Bande Originale.

 

 

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

IMAGES de Giorgino

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube

 

 

Il est des histoires dont personne ne souhaite être le héros…

Cela se passe en 1918. Blessé, le jeune docteur Giorgio Volli est rendu à la vie civile et part aussitôt retrouver le groupe d’enfants dont il s’occupait avant la guerre.

Il arrive dans une région perdue aux habitants hostiles et ne trouve qu’un vieil orphelinat vide : les enfants ont disparu dans des conditions mystérieuses.

Terrifié et anéanti par ce qu’il apprend, Giorgio fait alors la rencontre de Catherine, une étrange jeune fille dont il s’éprend… 

 

vidéo : Image de prévisualisation YouTube

Barre de Séparation

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Giorgino : analyse

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011


L’Atmosphère

L’image se fige, et même si c’est de façon presque inattendue, on sait que c’est fini, que le film s’arrête là. Avant même de faire Giorgino : analyse  dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos09un quelconque commentaire, la première chose qui retentit dans la pièce sombre est un soupir. Long, et lourd de soulagement. Le coeur reprend un rythme normal, la respiration se débloque, et tout le corps se détend à travers ce seul soupir.

On sait alors ce qui nous marquera le plus et qui nous fera longtemps repenser à Giorgino. L’angoisse, la tension, l’atmosphère oppressante qui nous tient en haleine durant tout le film, malgré les quelques longueurs et la durée inhabituelle. C’est ce qui ressort avant tout. Cette intensité qui prend à la gorge et ne lâchera prise que plusieurs heures plus tard.

Il faut dire que tout est fait pour entraîner le spectateur même le plus réticent. Les images, tout d’abord, sont splendides. Obscures, angoissantes, ou belles tout simplement, étudiées jusque dans le moindre détail. Un univers farmerien, sans aucun doute, avec le cimetière de Regrets, les plaines neigeuses de Tristana, qui s’étendent à l’infinie, la mort, la maladie, la folie. Difficile de ne pas reconnaître la griffe de Laurent Boutonnat !

Mais plus que les paysages, ce qui rend le film si intense, et ce qui est encore plus propre à Laurent, c’est bien sûr la musique. La bande originale de Giorgino, qui dégage une atmosphère dérangeante. Soignée, d’une beauté sombre et mélancolique, d’une sobriété touchante. Elle reste ce qui définit le mieux l’histoire de Giorgio et de Catherine, de ce petit village perdu et de ses habitantes étranges et inquiétantes.

Barre de Séparation

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

L’Essence de Giorgino

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011


Giorgino est un film surprenant et totalement à part, dès le début. Dès la première image, en fait. Quand on met la cassette dans le magnétoscope, s’attend-on en effet à voir apparaître le visage sérieux et attentif d’un petit garçon ? S’attend-on à ce plan pour le moins déroutant ? Plan qui finit par se déplacer, pour nous montrer le visage de Giorgio, en une prise qui fait ressortir la complicité évidente qui naît sous nos yeux entre l’homme et l’enfant. Bien sûr, ce n’est pas innocent. C’est une manière de poser dès les premières secondes l’un des traits de caractère les plus importants de Giorgio : son amour pour les enfants, qui va le conduire à Chanteloup, et à sa passion pour Catherine. 

 

L'Essence de Giorgino dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos17Première image dans un hôpital, et l’une des dernières vraiment marquantes également dans un hôpital. L’impression que l’histoire a tout simplement fait une boucle. Que la vie de Giorgio a fait une boucle, qui s’amorce quand il croise pour la toute première fois le regard noyé et perdu de Catherine, et qui s’achève par sa mort, quand son corps l’abandonne entre les bras de son amour déchu. 


C’est là l’un des points forts du film, qui laisse entendre que la volonté presque indestructible de Giorgio ne peut rien face à la maladie qui, ici, finit par avoir raison de la faiblesse humaine. Et ce qui est tragique, alors, c’est que Giorgio cesse de lutter au moment même où son amour pour Catherine ne rencontre plus aucun obstacle ! Mais pouvait-il en être autrement, venant de Laurent Boutonnat ?
Finalement, d’une manière plutôt ironique, ce sera la maladie mentale, la folie douce de Catherine qui lui sauvera la vie, et ce sera la maladie de Giorgio, comprise de tous, qui lui coûtera la sienne ! On peut se demander si Laurent n’a pas donné volontairement à son film un ton dramatique en faisant mourir Giorgio. Mais quand on réfléchit bien, il est difficile d’imaginer une autre fin. Bien sûr, même si l’histoire d’amour est secondaire dans Giorgino, elle n’en est pas moins primordiale, en tant que trame du film, et surtout parce que l’amour est ce qui va motiver et soutenir Giorgio jusqu’à son dernier souffle ; comme un moteur puissant qui ne s’arrêtera qu’avec les derniers battements de coeur du jeune homme.

Mais la maladie est plus forte que l’amour. Et Giorgio ne pouvait que mourir. Parce que son amour pour Catherine avait quelque chose de bien trop dérangeant, ambiguë, de presque immoral. Parce que Catherine, femme enfant, vit un amour qu’elle ne comprend pas, dans son ignorance de l’amour physique. 


En fin de compte, il désire éperdument une femme qui rit encore devant un simple baiser, mais recule quand il lui est destiné ou se fait insistant. Voilà en quoi la fin ne pouvait être autre. Cela fait que c’est une histoire d’amour poignante et impossible, bouleversante et intense, dont la mort est l’aboutissement tragique mais inévitable. Et pourquoi, finalement, « Il est certaines histoires dont personne ne souhaite être le héros. »

GiorginoPhotos13 dans Mylène et GIORGINOParallèlement, un reproche toujours d’actualité ressort de Giorgino. Reproche fait à la société qui, depuis qu’elle existe, tend à détruire systématiquement tout ce qu’elle ne comprend pas, par peur autant que par lâcheté. Et cette incompréhension entraîne inévitablement une violence et un rejet plutôt qu’une aide, qu’une main tendue vers l’autre, aussi différent soit-il. Et qui est la cause même, dans le film, de la mort d’une grande partie de cette société sclérosée. En effet, ce n’est rien d’autre que le rejet cruel des villageoises qui pousse Catherine dans ses derniers retranchements, la mettant hors d’elle et l’incitant à courir dans l’église pour souffler les cierges, dressés là comme symbole de chaque homme parti au combat. Il ne restera qu’une seule flamme. Et un seul homme rentrera des tranchées. Un seul… 

 

Bien sûr, on peut se demander pourquoi Giorgino n’a pas su trouver son public s’il ne présente que peu de défauts pour tant de qualités. A cela, une seule réponse : si Giorgino n’a pas trouvé son public, c’est sans doute simplement parce qu’il est bien trop farmerien, sombre et torturé. Ce côté angoissant, cette façon de flirter avec la folie s’ajoute à la longueur inhabituelle du film pour en faire une oeuvre réservée à un public averti. Mais cela n’enlève rien de la beauté troublante et de l’intensité oppressante de Giorgino.

Barre de Séparation

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Histoire de Giorgio

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

 

En 1918, le Docteur giorgino revient de la guerre, malade après avoir inhalé accidentellement des gaz. Il s’apprête à retrouver les douze orphelins qu’il avait à charge mais ceux-ci ont été transportés d’urgence dans un orphelinat en pleine montagne, suite aux bombardements. Passif, étrange, giorgino est quelque peu secoué par la nouvelle et aura le temps de sauver un étalon noir de la mort pour ensuite récupérer quelques dessins desdits orphelins, affichant un animal agressif très proche du loup. 


Histoire de Giorgio dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos30Giorgino se rend donc à Chanteloup ( les loups chantent (peut-être)), village lugubre perdu au milieu des montagnes enneigées, aux rues glauques et aux habitants inquiétants. Il se rend chez le Docteur Degrace, être fantasque venant de perdre sa femme et veillant sur sa fille Catherine, fragile et belle. Pas de chance pour Giorgino, les orphelins sont morts depuis longtemps, dans des circonstances mystérieuses et troubles. On parle de meurtres, de noyades, de loups mais jamais la vérité ne semble s’éclaircir.

Une enquête qui sera longue et difficile pour Giorgino, amoureux de la frêle Catherine, incarnée bien entendue par Mylène, une femme enfant perturbée et envoûtante, sans doute le deuxième grand élément principal du film. Entre autisme, sensualité et solitude, la jeune fille connaîtra un amour désespéré avec le jeune homme, qui la tirera de bien des misères. La chanteuse rousse l’a déjà montré dans ses clips : c’est une grande actrice, et elle le prouve encore une fois. Jamais sa splendide chevelure rousse, ne se sera aussi bien harmonisée avec ces décors froid et blanc, et ce teint de peau très pale qui lui donne tout son charme. Le sang sera bien présent, qu’il soit d’une blessure ou de menstruations subites, coïncidant avec cette magnifique blancheur. 

S’il n’est jamais proprement dit un film fantastique, « Giorgino » s’en rapproche à très grand pas avec son atmosphère froide et morbide : ruelles désertes, orphelinat obscur, asile de fous, cimetière, marais de glaces… Entre Burton, Goya, Fulci et les films de la Hammer, Boutonnat offre un monde décoloré et désenchanté, qui coïncide parfaitement avec la personnalité de ses personnages. Et pour exemple, ce rapprochement avec l’horreur et le fantastique culminera lors de deux scènes saisissantes : l’étreinte finale des amoureux, se terminant sur une image tétanisante, et cette plongée infâme dans les sous-sols d’un asile où les fous sont parqués comme des bêtes, vivant dans la crasse et la pourriture, entre cadavres et folie furieuse. On pourra être aussi surpris par les apparitions de cette enfant monstrueux, portant une lanterne et roulant en charrette avec une étrange dame en noire : La mort ? L’enfance perdue du héros ? Un fantôme ? Un orphelin qui aurait survécu ?

Si certaines scènes marquent (l’enterrement, la réanimation, la scène d’amour dramatique sur la glace…), le film souffre par moment de petites longueurs. C’est sans doute ces petits moments en trop ou ces baisses de régimes qui empêchent « Giorgino » d’être quasi parfait. Les fans de Boutonnat et de Mylène Farmer seront aux anges, les autres rumineront sans doute dans leur coin, certains se laisseront tenter. Une petite perle inclassable, et noire de préférence.

Barre scintillante papillons dorés

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Publicité autour de Giorgino

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

DVD sorti en 2007 (Durée 184 mn).
Bonus : Making of – Films annonce / Teasers – Galeries photos / planches décors animées – Livret collector de 48 pages comprenant des planches de photos inédites, un story-board et une interview de Mylène Farmer.

Publicité  autour de Giorgino dans Mylène et GIORGINO photo1-mylene-farmer-giorgino-edition-limitee_film-x-arab-gratuit-4x5xbx0w295105

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Critiques de Giorgino

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

 

Critiques de Giorgino dans Mylène et GIORGINO mylene-farmer-2Artiste unique dans la chanson française (et même dans l’histoire de la chanson en générale), Mylène Farmer a réussit à diffuser à travers les années un épais et voluptueux mystère, se rejoignant jusque dans ses superbes chansons, dont le style évolue au fil des albums. Plus noir dans sa première période, l’univers de Mylène Farmer connaîtra une sorte de boucle avec le film « Giorgino », film maudit par excellence. 

 

Nouvelle tentative au cinéma pour Boutonnat, et première pour Mylene Farmer qui trouve évidemment un rôle à sa mesure. Annoncé à grand renfort de publicité, « Giorgino » reprend le même esprit marketing que les blockbusters de l’époque. Impossible de le rater : bandes annonces, affiches, CD et autres joyeuseuries attaquent en masse. Et pourtant, et pourtant… 


Le film fera un flop monumental au box office, et Boutonnat aura bien du mal à le digérer, beaucoup de mal même. 

 

Nous arrivons donc enfin à l’essentiel : le film. Et là on aura du mal à comprendre un tel échec, surtout que les fans de Mylène, nombreux, réclament avec persévérance une nouvelle sortie du film (sur support vidéo ou en salle). Ni une déception, ni un chef d’œuvre, il se doit d’être vu comme un grand film, le fruit d’un travail conséquent comme en a l’habitude Boutonnat dans ses clips.

0104010400687486-c2-photo-oYToxOntzOjU6ImNvbG9yIjtzOjU6IndoaXRlIjt9-cd-audio-laurent-boutonnat-mylene-farmer-giorgino-bof dans Mylène et GIORGINO

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Giorgino, on en parle

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

 

Article paru ici :  http://www.avoir-alire.com/article.php3?id_article=16913 

 

Accusé de n’être qu’un long clip désincarné, Giorgino est surtout l’œuvre d’un esthète au sommet de son art. Malgré une durée excessive, son long-métrage touche souvent au sublime. 

 

Giorgino, on en parle dans Mylène et GIORGINO GiorginoPhotos10Notre avis : Lorsque Laurent Boutonnat et Mylène Farmer se lancent à corps perdu dans la réalisation de Giorgino, leur premier long-métrage en commun après une série de clips appelés à devenir des classiques indémodables, ils sont tous les deux au sommet de leur popularité. Mylène Farmer vient de connaître une série de triomphes discographiques qui en font l’une des principales stars de la chanson française, tandis que Laurent Boutonnat a contribué à façonner l’image de la belle rousse à travers une série de vidéos musicales esthétiquement magnifiques. Confiants dans leur association, ils décident d’investir 80 millions de francs (soit environ 12 millions d’euros) dans la réalisation d’une œuvre austère prenant pour cadre la Première Guerre mondiale. Pour plus d’économie, le tournage a lieu en République Tchèque, ce qui accentue encore davantage le caractère mystérieux des paysages d’un film appelé à ne pas être comme les autres. Hormis Mylène Farmer, aucune tête d’affiche ne vient soutenir une entreprise aussi coûteuse puisque le rôle principal est attribué à un jeune musicien nommé Jeff Dahlgren (qui deviendra par la suite le guitariste attitré de Farmer), tandis que les seconds rôles sont tenus par d’illustres inconnus pour le grand public (à part Jean-Pierre Aumont).

 

Autant de facteurs qui peuvent sans doute expliquer le désintérêt manifeste des spectateurs pour le film, d’ailleurs très mal sorti par son distributeur AMLF qui ne lui fait pas confiance. Bide cinglant dès le premier jour de sa sortie, Giorgino n’a tenu que quatre semaines à l’affiche pour un total insignifiant de 69 000 entrées sur tout le territoire français. Véritable catastrophe financière, cette douloureuse expérience a eu des répercussions durables sur Mylène Farmer et surtout Laurent Boutonnat. Celui-ci a longtemps abandonné la réalisation et s’est débrouillé pour que son œuvre maudite soit invisible pendant plus d’une décennie. Pourtant, la plupart des chanceux qui ont pu découvrir Giorgino au cinéma en ont gardé un ardent souvenir au point de faire du long-métrage un film culte vénéré par toute une génération de cinéphiles et, bien sûr, les fans de Mylène Farmer. Presque vingt ans après, que reste-t’il donc de ce Giorgino descendu en son temps par les critiques qui y virent un long et prétentieux vidéo-clip ?

 

Ce qui frappe en premier lieu, c’est la maestria de la réalisation de Boutonnat. Poème visuel sublimé par une photographie très travaillée, Giorgino est avant tout une affaire d’ambiance.

Quelque part entre les délires gothiques de la firme Hammer et l’univers inquiétant des clips précédGiorginoPhotos02 dans Mylène et GIORGINOemment cités, le long-métrage décrit un monde en pleine déliquescence. Coincés entre la modernité qui s’impose peu à peu à une France en guerre (on y voit l’essor de l’urbanisation et des méthodes dites scientifiques) et un monde rural encore dominé par la superstition et la religion, les personnages principaux sont des marginaux qui ne parviennent pas à trouver leur place. Véritables morts en sursis (leur pâleur extrême renforce cette impression), ils naviguent entre leur demeure hantée par le souvenir d’enfants disparus et un village où leur étrangeté suscite le rejet. Rapidement, le spectateur se rend compte que l’intrigue principale n’est qu’un prétexte (qu’est-il arrivé aux enfants disparus ?) afin de brosser le portrait d’une France gangrénée par le spectre de la guerre, tout en contant une histoire d’amour impossible entre deux marginaux. Incapables de s’intégrer dans des normes préétablies (l’épisode dans l’hôpital psychiatrique indique pourtant le flou artistique qu’il existe entre la folie et la normalité), les personnages principaux sont voués à la mort.

Si l’intégralité du film ne convainc pas totalement à cause de passages plus conventionnels (quelques coupes auraient allégé la projection) et de trous narratifs problématiques, le cinéaste parvient à signer un nombre considérable de scènes d’anthologie. L’arrivée dans la maison du docteur, la longue séquence de l’asile, la confrontation entre Farmer et les villageoises, le « retour » des soldats ou encore la sublime et très poétique séquence finale sont autant de moments forts qui font chavirer le cœur. On y trouve en tout cas bien plus de cinéma que dans les trois quarts de la production française traditionnelle. Il est donc particulièrement dommage que le réalisateur n’ait pas su couper certaines scories afin de rendre plus compact ce qui reste à ce jour son chef d’œuvre. Giorgino mérite en tout cas amplement son statut de film culte, tandis que son échec public demeure l’une des plus grandes injustices cinématographiques des années 90.

Barre de séparation

 

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaire »

Mylène adhère

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

Cette jeune fille corse, née un 21 août en 1984 a Ajaccio, a été prénommée Alizée car ses parents sont de grands adeptes de la planche à voile. 

 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Mylène adhère dans Mylène et ALIZEE Alizee_Hannah-LiliD’après certaines sources son vrai prénom serait Jennifer et d’après d’autres, Alizée serait son vrai prénom de naissance: la chanteuse a été photographiée alors qu’elle portait un collier où étaient inscrits les prénoms Alizée, Annily (sa fille) née en 2005 et Jérémy (son époux)

Enfant, après avoir pris des cours de danse, elle fait sa première apparition télévisée dans l’émission Graines de star sur M6, où elle termine finaliste à deux reprises en reprenant l’un des standards d’Axelle Red, Ma Prière. La règle de ce radio crochet télévisuel aurait voulu qu’elle revienne mettre son titre une troisième fois en jeu et, pourtant, sans raison apparente, le jeune adolescente disparaît subitement de l’émission. Un an plus tard, Laurent Boyer, l’animateur de l’émission, se souvent : 

 

-          On nous a expliqué qu’elle n’était pas disponible pour des raisons personnelles, que je comprends mieux maintenant. C’est-à-dire qu’elle préparait son titre, elle était en contrat d’exclusivité (…) et ils se réservaient la primeur de son prochain passage à la télévision. 

 

Après plusieurs contre temps, le single Moi… Lolita sort le 4 juillet 2000. Il s’agit d’un titre écrit en hommage au roman de Nabokov, Lolita, et dans lequel la jeune brunette reprend le personnage de cette adolescente qui séduit les hommes, de préférence nettement plus âgés… 

 

 

Alizée, après sa participation à l’émission Graines de star, est repérée par la chanteuse Mylène Farmer, qui lui écrit deux albums avec Laurent Boutonnat. Son premier single, Moi… Lolita, fut un des tubes de l’été 2000 en France et connut un grand succès en Europe et en Asie.

 

barre bleu sc

 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Mylène Parraine Alizée

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

1984 – 2000 : Les débuts 

 

Alizée passe toute son enfance en Corse. À 4 ans, elle intègre l’école de danse de Monique Mufraggi. Elle participe ainsi aux galas de fin d’année de l’école, dès l’âge de 5 ans, obtenant le rôle principal d’un spectacle consacré à Pocahontas en 1995. La Mylène Parraine Alizée dans Mylène et ALIZEE alizee-5même année, elle remporte le concours Dessine-moi un avion : son dessin est choisi pour être reproduit sur un appareil MD 83 de la compagnie AOM

 

À partir de 1997, au sein de son école de danse, Alizée commence à suivre également des cours de chant et de comédie. En 1999, elle s’inscrit à l’émission Graines de star diffusée sur M6. Le 25 février 2000, elle y interprète Ma prière d’Axelle Red et est plébiscitée par le public, lui permettant de se qualifier pour l’émission suivante, où elle sera alors éliminée. Ces prestations sont cependant remarquées par Mylène Farmer et Laurent Boutonnat qui souhaitent produire ensemble une jeune interprète. 

 

Moi… Lolita

Le 4 juillet 2000, moins de trois mois après sa dernière apparition à Graines de star, paraît le premier single d’Alizée : Moi… Lolita. Le titre, écrit par Mylène Farmer et composé par Laurent Boutonnat, ne tranche pas de leur style habituel, entre un texte regorgeant de double sens et des nappes de synthé très présentes, jusqu’à la construction même de la chanson et l’esthétique du clip, signé Boutonnat.

 

Celui-ci installe Alizée comme une lolita. Le single est un véritable succès (restant plus de 7 mois dans le Top 10 des meilleures ventes de singles en France) et participe en Europe au lancement de la mode lolita (déjà représentée internationalement par des chanteuses comme Britney Spears et Christina Aguilera) auprès des adolescentes, entraînant l’apparition de jeunes chanteuses dans les mois qui suivent, comme Lori ou Priscilla.

 

En 2000, Mylène Farmer et Laurent Boutonnat décident de produire la chanteuse Alizée, en lui écrivant son premier album Gourmandises. C’est dans ce disque que se trouve le titre Moi… Lolita, qui permet à la jeune Corse de devenir très populaire dans le monde entier. Après plusieurs succès (L’Alizé, Gourmandises, J’en ai marre, J’ai pas vingt ans, etc.), ses mentors travaillent sur la conception de son premier spectacle en 2003, juste après la sortie de son second album Mes Courants Électriques… En deux albums, Alizée a vendu plus de 6 millions de disques. Elle poursuit désormais sa carrière sans ses anciens producteurs.

2472383291_1 dans Mylène et ALIZEE

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée 2000

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2000 – 2001 : Gourmandises et le succès international

Avec plus d’un million et demi de singles vendus à 16 ans, Alizée publie son premier album Gourmandises le 28 novembre, toujours signé Farmer/Boutonnat. Celui-ci développe les mêmes thématiques de l’adolescence et des premiers émois sexuels.

Alizée 2000 dans Mylène et ALIZEE alizee-20070523-259990Le second single, L’Alizé, se place n°1 des ventes en France, et se vend à 700 000 exemplaires. Le succès de Moi… Lolita ne s’étant pas encore démenti, Alizée réussit du même coup à placer deux titres dans le Top 3 pendant deux semaines. Début 2001, elle remporte le NRJ Music Awards de la Révélation francophone, après un M6 Award gagné fin 2000. Elle est également nommée dans une catégorie similaire aux Victoires de la musique (un prix finalement remporté par Isabelle Boulay) et est invitée à rejoindre la troupe des Enfoirés.

 

L’album Gourmandises atteint les 1 300 000 exemplaires, et les deux derniers extraits, Parler tout bas et Gourmandises, sont tous deux disques d’argent. Après l’été 2001, Alizée disparait totalement des écrans français (à l’exception de sa seconde participation aux Enfoirés) pour se concentrer sur la promotion internationale de Moi… Lolita.

Après avoir interprété ce titre aux Pays-Bas lors d’un concert à Amsterdam, elle se rend en Russie, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, et au Royaume-Uni où le succès du titre lui permet de se produire dans l’émission Top of the Pops. Moi… Lolita atteint la première place des ventes dans plusieurs pays (Italie, Espagne, Israël, Chine…) et Alizée remporte début 2002 le World Music Award de la meilleure exportatrice française (plus de 4 millions de disques dans le monde en un album).

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée 2003

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2003 : Mes courants électriques

 

Alizée 2003 dans Mylène et ALIZEE alizee002Début 2003, Alizée annonce son retour. Elle affiche un nouveau look, plus féminin (elle a alors fêté ses 18 ans) et évoque son souhait de se détacher de l’image de lolita pour un album aux sonorités plus rock. La promotion télévisée du premier single, J’en ai marre ! est ainsi accompagnée d’une chorégraphie qui met en valeur la féminité de la chanteuse. Cette danse suggestive sert d’ailleurs d’inspiration aux créateurs du jeu World of Warcraft pour la danse de l’Elfe de la nuit.

 

Le single atteint la 4e place du Top 50 en France, où il reçoit un disque d’or. Elle l’interprète notamment lors de l’Eurobest en mars, où elle rencontre Jérémy Chatelain qui s’y rend avec la Star Academy 2 (et qui deviendra son mari le 6 novembre suivant, à Las Vegas). L’album Mes Courants Électriques sort en mars 2003. Il est à nouveau très marqué par l’omniprésence de Mylène Farmer, qui écrit tous les titres (dont Laurent Boutonnat compose les musiques), et qui dessine les tenues d’Alizée.

Elle tourne une publicité au Japon pour les gâteaux Elise, avec J’en ai marre ! en musique de fond (rebaptisée Mon bain de mousse). Ce titre se classera également en tête des hit-parades de plusieurs pays, notamment en Corée du Sud ou encore à Taïwan.

L’album Mes Courants Électriques connait le succès (environ 400 000 exemplaires vendus en France), ce qui reste toutefois inférieur à celui de Gourmandises. Le clip du second single, J’ai pas vingt ans !, annonce une tournée commençant le 26 août 2003 par une semaine à l’Olympia, qui affiche complet. Un dernier extrait, À contre-courant sort en octobre, tandis qu’Alizée poursuit sa tournée en France, en Belgique et en Suisse. Celle-ci s’achève le 17 janvier 2004, au Zénith de Paris.

Barre scintillante

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Mylène – Alizée séparation

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2004 – 2007 : Les années de silence

 

Mylène - Alizée séparation dans Mylène et ALIZEE 84778-alizee-637x0-1Un album et un DVD live de la tournée sont mis en vente en novembre 2004, mais ne bénéficient d’aucune promotion, malgré l’envoi aux radios du titre Amélie m’a dit. Le DVD se classera N°1 à sa sortie. Il marquera la dernière collaboration d’Alizée avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat.

 

L’absence médiatique d’Alizée devient alors totale, la jeune femme étant enceinte. Elle donne naissance à une petite fille prénommée Annily, dans la nuit du 28 au 29 avril 2005, enfant qu’elle a eue avec Jeremy Chatelain, et met sa carrière entre parenthèses. La presse people lui consacre toutefois plusieurs articles car le nom d’Alizée surgit, avec d’autres, parmi les « faux » listings de l’affaire Clearstream.

 

Après plusieurs rumeurs annonçant un retour imminent, notamment en collaboration avec le groupe Indochine, Alizée quitte Universal pour signer chez RCA (Sony BMG) en août 2007. Entre temps, elle est devenue une star au Mexique où son album En concert a atteint les sommets des charts, et le titre Moi… Lolita a été remis en lumière grâce à la version de Julien Doré.

 

En 2007, elle devient sa propre productrice pour son troisième album, Psychédélices, composé en grande partie par son mari Jérémy Chatelain. L’album lui a permis d’asseoir sa renommée au Mexique, où elle a donné une série de concerts à guichets fermés en juin 2008.

Mais depuis la séparation avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat, elle peine dans sa carrière de chanteuse, quitte à prendre des risques musicaux qui ne séduiront ni son public de la première heure, ni le grand public.

Barre scintillante

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2007 – 2009 : Retour avec Psychédélices, et succès mexicain

 

Alizée dans Mylène et ALIZEE 1044_sLe single choisi pour promouvoir l’album Psychédélices est Mademoiselle Juliette, présenté en radio le 27 septembre 2007. L’album Psychédélices sort le 3 décembre, produit par Alizée elle-même, et comporte essentiellement des collaborations de Jean Fauque et Jérémy Chatelain, mais aussi de Oxmo Puccino, Daniel Darc ou Bertrand Burgalat.

 

Si l’album est un échec en France, où il se serait écoulé à 50 000 exemplaires, Alizée rencontre un grand succès au Mexique où elle reçoit un disque d’or. Preuve de cet intérêt, la venue de la chanteuse au mois de février 2008 provoque de telles émeutes qu’une séance de dédicaces prévue doit être repoussée, tandis qu’Universal édite le best-of Tout Alizée pour le seul marché mexicain, pour lequel elle recevra un nouveau disque d’or durant sa tournée.

 

Celle-ci, intitulée Psychédélices Tour, commence le 18 mai 2008 par une date à Moscou, mais est surtout marquée par 5 dates au Mexique, dans les plus grandes salles du pays (et notamment l’Auditorium National de Mexico où 10 000 spectateurs l’ont acclamée deux soirs consécutifs). D’autres dates ont lieu en Amérique du Sud et en Europe de l’Est, mais celles prévues au Grand Rex à Paris, sont annulées. La promotion continue avec le titre Fifty Sixty, permettant à l’album d’atteindre les 200 000 copies dans le monde. En octobre 2008, Alizée remporte au Mexique un Luna’s Award lors de la cérémonie Las Lunas del Auditorio, en tant que « meilleur artiste pop international », devant notamment Gwen Stefani et Avril Lavigne.

barre séparation scintillante

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée parrainée par Mylène

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

2010 : Une enfant du siècle

 

Alizée parrainée par Mylène dans Mylène et ALIZEE 1391711-alizeeSon nouvel album, Une enfant du siècle, produit en partie par le groupe électro Chateau Marmont, est sorti le 29 mars 2010. Salué par la critique et réalisant un bon buzz pour le changement radical de style, ce disque, réunissant de jeunes producteurs du label Institubes (Chateau Marmont, Rob…), est toutefois un échec commercial en France.

En 2011, elle participera à nouveau au spectacle des Enfoirés.

alizee%2525252Bbob%2525252Bhairstyle dans Mylène et ALIZEE

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Listes des albums et singles…… Alizée

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

 

                   Albums                                                        Singles 

 

Année               

Titre 

Année 

Titre 

2000 

Gourmandises 

2000 

Moi… Lolita 

2003 

Mes courants électriques 

 

L’Alizé 

2004 

En concert 

2001 

Parler tout bas 

2007 

Psychédélices 

 

Gourmandises 

Tout Alizée 

2003 

J’en ai marre ! / I’m fed up! 

2010 

Une enfant du siècle 

 

J’ai pas vingt ans / I’m not twenty 

 

   

À contre-courant 

 

  2004 

Amélie m’a dit 

 

  2007 

Mademoiselle Juliette 

 

  2008 

Fifty-Sixty 

 

  2009 

La Isla Bonita 

 

  2010 

Limelight 

 

   

Les collines (Never Leave You) 

 

 

DVD 

  • Listes des albums et singles…… Alizée dans Mylène et ALIZEE alizee-corsicajaccio-vip-blog-com-263007alizeechrM6chrawardschr22004 : Alizée en concert : #1 en France 

  • 2007 : sortie du CD + DVD En concert au Mexique (disque d’or) 

  • 2007 : sortie du CD + DVD Tout Alizée au Mexique 

 

 

Tournées et Concerts 

 

 

 

Récompenses

 

  • M6 Awards : 

    • Révélation francophone (2000) 

  • NRJ Music Awards : 

    • Révélation francophone (2001) 

    • Meilleur Site internet musical (2001) 

  • Sacem 2001 : 

    • Prix Vincent-Scotto (2001) 

  • alizee3-150x150 dans Mylène et ALIZEEHit FM Award (Russie) 

    • Award pour « Moi… Lolita » (2001) 

  • World Music Award 

    • Meilleure exportatrice féminine de disques (2002) 

  • Las Lunas Del Auditorio (Mexique) 

    • Meilleur artiste pop international (2008) 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

123456
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...