Mylène, des débuts hésitants

Posté par francesca7 le 31 octobre 2011

 

Mylène, des débuts hésitants dans Mylène et mes BLABLAS MF80_201aMême si son premier single a été un hit, tout n’a pas été simple pour Mylène Farmer. Ce premier succès a été suivi par plusieurs échecs, et ce n’est que lorsqu’elle a adopté son look définitif de rousse évaporée que le public a vraiment « accroché ».

 

 

Ayant perdu ses repères à son arrivée en France, elle s’est reconstruit tant bien que mal en se réfugiant dans son imaginaire. C’est là qu’elle se bâtit un univers dans lequel « amour » rime avec « douleur »,  où « existence » avec « mort », et où « émoi » rime avec « tourment ».

 

Son instinct la guide vers une littérature assez tourmentée, avec des auteurs réputés pour leur face sombre ; Edgar Poe, Charles Beaudelaire, Luc Dietrich.

 

Parvenue ado. Elle décide d’assouvir sa passion pour les animaux en suivant des cours d’équitation mais quelque part en elle, une idée commence à germer : devenir artiste….

 

Elle entreprend donc la constitution d’un book qu’elle emmène partout avec elle. Se disant, on ne sait jamais. Mais elle pensait plus à faire du cinéma ou du théâtre  en cette époque. Mais sa rencontre avec Dahan puis Boutonnat a tout changé.

 

La musique était déjà là, Mylène ne le savait pas encore, mais il manquait encore un look, une image, un style. Et cela prendra des années pour se créer. Mais quel résultat !

 

 

gif et floaties

 

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...