• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 31 octobre 2011

Mylène et la Justice 1989

Posté par francesca7 le 31 octobre 2011

Procès : Mylène Farmer face à la Justice

L’affaire de l’affiche de Jacques Cheminade (Février 1989).

Mylène et la Justice 1989 dans Mylène et mes BLABLAS 2898270243_2Pour la première fois en Février 1989, Mylène Farmer fait l’objet d’une récupération politique. En pleine élection européenne, Jacques Cheminade, Président du « Rassemblement pour une France Libre – Parti Ouvrier Européen » utilise une photographie du clip « Sans Logique » pour sa campagne publicitaire. On voit entre autre Mylène avec les yeux révulsés entièrement sortie du contexte et à sa gauche une carte à jouer satanique.. Cette affiche d’un goût plus que douteux … : « Ils promeuvent la laideur et la drogue : Non à la sous culture des médias ! » sera placarder sur les murs de Paris. Mylène Farmer n’apprécie pas du tout le rapprochement injurieux entre la drogue et sa personne. Sous l’ordre de Mylène et de son entourage, l’affiche sera retirée immédiatement et ses auteurs seront poursuivis en justice au Tribunal de Grande Instance de Paris en référé. Le jugement est rendu à la mi-juin 1989 et donne logiquement raison à Mylène.

La dépêche de presse nous informant du procès : « Suite à l’utilisation de son image pour la réalisation d’une campagne électorale en faveur du Parti Ouvrier Européen, l’avocat de la chanteuse Mylène Farmer a assigné en référé Jacques Cheminade, secrétaire général dudit parti, en tirant argument du fait que son image avait été utilisée à son insu et que les propos accompagnant l’affiche avaient un caractère impropre et injurieux, laissant supposer que la chanteuse se montrait favorable à l’utilisation de ces substances. Le Tribunal de Grande Instance de Paris ayant donné raison à la chanteuse, toutes les affiches et autres supports sur lesquels la photo de l’artiste figurait se sont vus interdits de diffusion. »

Un article de journal : Dans son numéro 2511 daté du 17 juin 1989, le journal Libération fait paraître l’affiche en question, et rend compte du jugement du Tribunal : « Mylène Farmer gagne au Tribunal. Elle n’a pas apprécié. Il faut dire que le Rassemblement Pour Une France Libre n’avait pas fait dans le slogan en dentelles !… Preuve que même quand on est une rousse libertine, on n’aime pas voir sa gueule utilisée à son corps défendant. »

emoticone

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Caractère de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 31 octobre 2011

 

Mylène FARMER, on ne peut pas dire que vous êtes spécialement agressive ! oh non ! 

 

Caractère de Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS MF80_181aEn réalité, il en faut généralement beaucoup pour que vous puissiez exprimer votre colère car vous êtes plutôt du genre hésitante et peu encline à prendre des risques ; en fait vous avez par dessus tout horreur de la violence et vous préférez laisser faire plutôt que d’intervenir. La modération et la juste mesure en toute chose ont nettement votre préférence. 

 

Un des rares domaines qui peut déclencher votre départ en guerre est peut-être lorsque vous constatez une grande injustice, qu’elle concerne vous-même ou quelqu’un de faible et désarmé. Dans le domaine de l’action comme celui de la sexualité, vous n’êtes pas spécialement impulsive et préférez nettement que votre partenaire vous montre la voie à suivre, avec sérénité et douceur si possible. A vrai dire, les formes et caractéristiques de votre libido sont beaucoup conditionnées par le reste de votre personnalité. 

 

Mylène FARMER, votre capacité d’action est parfaitement bien adaptée pour votre enrichissement personnel, pour gagner de l’argent pour dire le mot ! Vous vous battez facilement pour acquérir, pour gagner votre sécurité matérielle, il s’agit pour vous de la meilleure façon de dépenser votre énergie : il faut que cela serve à quelque chose sinon à quoi bon se décarcasser ? 

 

C’est consciemment ou inconsciemment que votre ardeur prend toute son intensité pour réussir dans vos affaires et vos intérêts. Cela peut également prendre un sens figuré et concerner votre sécurité affective, familiale ou professionnelle sans que ce soit lié directement à l’argent; vous avez un côté possessif parfois et gare à ceux qui auraient l’idée de vous prendre ou même d’approcher ce qui vous appartient ! 

 

Quoiqu’il en soit, vous êtes bien armée pour obtenir ce que vous désirez et c’est là un atout précieux pour toute votre vie, car indirectement, cela vous donne une indépendance plus importante et vous n’avez pas trop besoin d’être protégée. 

 

 

 

gif et floaties

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Mylène, des débuts hésitants

Posté par francesca7 le 31 octobre 2011

 

Mylène, des débuts hésitants dans Mylène et mes BLABLAS MF80_201aMême si son premier single a été un hit, tout n’a pas été simple pour Mylène Farmer. Ce premier succès a été suivi par plusieurs échecs, et ce n’est que lorsqu’elle a adopté son look définitif de rousse évaporée que le public a vraiment « accroché ».

 

 

Ayant perdu ses repères à son arrivée en France, elle s’est reconstruit tant bien que mal en se réfugiant dans son imaginaire. C’est là qu’elle se bâtit un univers dans lequel « amour » rime avec « douleur »,  où « existence » avec « mort », et où « émoi » rime avec « tourment ».

 

Son instinct la guide vers une littérature assez tourmentée, avec des auteurs réputés pour leur face sombre ; Edgar Poe, Charles Beaudelaire, Luc Dietrich.

 

Parvenue ado. Elle décide d’assouvir sa passion pour les animaux en suivant des cours d’équitation mais quelque part en elle, une idée commence à germer : devenir artiste….

 

Elle entreprend donc la constitution d’un book qu’elle emmène partout avec elle. Se disant, on ne sait jamais. Mais elle pensait plus à faire du cinéma ou du théâtre  en cette époque. Mais sa rencontre avec Dahan puis Boutonnat a tout changé.

 

La musique était déjà là, Mylène ne le savait pas encore, mais il manquait encore un look, une image, un style. Et cela prendra des années pour se créer. Mais quel résultat !

 

 

gif et floaties

 

 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Citations de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 31 octobre 2011


fleurCitations sur Les média

Rencontrer les médias m’est toujours un exercice difficile. Et puis, la télévision est de plus en plus anecdotique et inintéressante. Je n’ai pas la prétention de me croire au-dessus de cela, mais si je vais à une émission, je veux y trouver mon intérêt.

Il m’est difficile de trouver le mot juste. Je ne suis pas portée sur les confessions. Je ne me livre pas, parce que je ne sais pas. Je ne peux pas parler de moi. C’est douloureux. On peut en mourir.

fleurCitations sur Elle Même

Ma couleur naturelle est châtain. C’était fade. Je suis devenu rousse quand j’ai commencé à chanter. J’ai d’ailleurs une peau de rousse. Il y a eu une erreur de la nature, j’aurais dû naître rousse.

Mon drame, c’est celui d’Hamlet, mais lui n’avait pas la chance d’enregistrer des disques.

Il ne faut pas faire de vivisection de l’artiste. Je n’ai pas à ouvrir mon ventre.

Tout est important pour moi. Aussi bien l’apparence physique que le verbe. Maintenant, suis-je obsédée par ma ligne, par mon corps ? Absolument pas… Je ne fais du sport que quand je monte sur scène !

L’argent me donne une formidable liberté mais ce n’est pas une fin en soi.

Citations de Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS MF80_188aAvant d’être connue, j’avais toujours l’impression que les gens parlaient de moi dans mon dos, qu’ils se moquaient. Et je prenais toutes les réflexions à mon compte, même lorsqu’elles ne m’étaient pas adressées. Aujourd’hui, je n’ai pas beaucoup changé et j’ai du mal à me promener dans la rue… Je vis comme une recluse. Parfois, j’ai le sentiment d’être enterrée vivante. Mais il y a des choses plus douloureuses dans la vie.

La sérénité, je ne l’ai pas atteinte. J’ai encore trop de chaînons manquants et je crains que le doute soit mon éternel compagnon de route.

Ma manière d’évoquer la joie n’est peut-être pas décodable. J’ai en moi de l’humour plus que de la joie.

Il m’arrive d’avoir le feu dans les veines. De temps en temps, je suis le diable.

C’est avec l’écriture que j’ai ouvert les vannes à toutes mes émotions, mes troubles. C’était vital… Tout se fait et se défait inexorablement.

Il ne faut pas prendre tout ce que l’on raconte dans une chanson. Il y a des choses qu’on dit, qu’on fait à un certain moment de sa vie, pour une raison bien définie, mais qu’on serait incapable de refaire à une autre occasion.

Le paradoxe, la dualité font partie font partie de mes journées. Il y a la personne extrêmement introvertie, discrète, qui affectionne le silence et l’absence. Puis il y a l’autre, qui aime La lumière et doit se battre pour cette lumière. C’est un combat dans toute sa puissance.

gif et floaties

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | 1 Commentaire »

Première fois pour Mylène

Posté par francesca7 le 31 octobre 2011

Mylène Farmer raconte ses premières fois – Secrets et confessions

gif et floatiesMon premier souvenir ?

Au Canada, à Montréal très exactement : un petit autocar, un schoolbus, qui m’amenait à l’école. J’adorais ça.

Mon premier livre ?

« Oui-Oui et les gendarmes ». Sans blaguer ! Le titre est génial, non ?

Mon premier film ?

« Bambi » de Walt Disney. C’est toujours mon film préféré.

Mon premier achat important ?

 Mon singe.

La première fois que j’ai conduit ?

 C’était une R5 Alpine, au bois de Boulogne. Je n’avais pas mon permis, je me suis fait arrêter. J’ai évidemment chanté que j’étais libertine !

Mon premier fétiche ?

Mon pouce.

La première fois que je me suis maquillée ?

J’avais dix-sept ans. Je me suis mis le bâton dans l’œil…

La première fois que je suis sortie seule le soir ?

 J’allais encore à l’école. Je me suis trompée, je ne retrouvais plus le chemin pour rentrer à la maison. C’est un car de police qui m’a ramenée.

Ma première boum ?

Je n’ai jamais été en boum. J’ai toujours eu horreur de ça. En revanche, la vraie boum pour moi au Canada, c’était la fête d’Halloween. Tous les enfants se déguisent, sortent dans la rue et, sonnent aux portes. Si les adultes ne leur donnent pas des bonbons, on leur jette de la farine dessus !

La première fois que je suis montée en avion ?

Toute petite. Pas de souvenirs marquants. En revanche, je me souviens d’une traversée en paquebot sur le France, la traversée de l’Atlantique. Six jours, très malade. Je mangeais de la macédoine de légumes.

feeMon premier voyage ?

A la Guadeloupe. Un souvenir très carte postale. Et puis des moustiques géants. J’étais devenue un véritable self-service pour les moustiques.

Mon premier baiser ?

J’ai dû faire de bouche-à-bouche à mon nounours. Érotique, non ? Le second, avec mon capucin.

Mon premier dîner en tête-à-tête ?

 Je ne m’en souviens pas. Avec Dieu, peut-être !

Mon premier « Je t’aime » ?

Une petite lettre d’un petit garçon de Colmar qui m’a écrit : « J’aime deux choses, toi et la rose. La rose pour un jour et, toi pour toujours ». Moi, je ne dis jamais je t’aime.

Mon premier chagrin ?

 On donnait des prix de chant à l’école. Une année, j’étais première, l’année suivante, deuxième. J’ai injurié tout le monde. Depuis ce jour, mon caractère s’est développé dans ce sens-là !

Ma première dispute ?

 Jamais le temps de me disputer, je tue avant !

Mon premier enregistrement ?

C’était « Maman a tort ». Vraiment magique. Après, toutes les angoisses. Une longue chevauchée en mobylette à travers Paris à la recherche d’une maison de disque !

Ma première scène ?

Je suis venue, j’ai chantu, et j’ai beaucoup ému !!!

Mylène Farmer à nu : sexe, la première fois…

Le Bonus : Comment mieux conclure ce dossier évoquant les premières fois de Mylène Farmer qu’avec un extrait audio de l’interview de l’émission Sexy Folies en 1987. Vous avez certainement deviné que Mylène va nous parler de sa première fois…

 

 

fleur

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...