Mylène dans Giorgino

Posté par francesca7 le 27 octobre 2011

Vous souvenez-vous de votre état d’esprit la veille du premier jour de tournage de Giorgino ? 

Mylène dans Giorgino dans Mylène et mes BLABLAS 9poenwc3    J’étais angoissée bien sûr ! (Rires.) J’avais peur d’aller jouer… Monter sur scène, c’est très différent. On est seule. Seule au monde. Même s’il y a des techniciens, même s’il y a eu préméditation. Au cinéma, il faut soudain se confronter, se heurter même, à cinquante personnes qui sont autour de vous. C’est très difficile, soudain, de faire abstraction de ses inhibitions, de ses angoisses, de soi-même. Mais une fois que c’est enclenché, on a plus le temps de réfléchir et il faut y aller… En plus, ce tournage s’est déroulé dans des conditions particulièrement éprouvantes… Physiquement d’abord. Parce que Laurent m’a toujours fait beaucoup courir ! (Rires.) Éventuellement avec des robes serrées, dans la neige par moins vingt degrés, et à perdre haleine ! Mon côté garçon manqué m’a servi… En tout cas, je voulais être là tous les jours. Même quand je ne tournais pas. J’ai donc passé cinq mois à me lever à cinq heures du matin. J’adorais voir ce puzzle se mettre en place petit à petit. Voir ces personnages qui prenaient vie.

papillon

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...