Accueil critique du N° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 14 octobre 2011

Pour la tournée française et russe 

 

La tournée en province et en Russie est généralement très bien accueillie, les reproches qui lui sont faits étant plutôt rares. 

 

Accueil critique du N° 5 On Tour 2009 dans CONCERTS DE MYLENE 12nov2009-sonomagDès le 2 mai 2009, Nice Matin titre « Mylène Farmer électrice Nice », avant d’ajouter dans son édition du 6 mai : « Au-delà du phénomène, ce que l’on retiendra de ces deux concerts d’ouverture de la tournée […], c’est qu’ils furent tout simplement excellents ». Selon Philippe Dupuy, Mylène Farmer « a une nouvelle fois réussi à donner à son public ce qui se fait de mieux en matière de spectacle musical ». Il ajoute même : « Contrairement à Madonna, que l’on a vue à la peine l’été dernier au même endroit, Mylène Farmer parvient à ne pas paraître désincarnée malgré la mise en scène et la débauche d’effets spéciaux ». 

 

À Clermont-Ferrand, le quotidien La Montagne, dans son numéro du 6 mai, apprécie essentiellement la « scénographie impressionnante, […] débauche de lumières, d’écrans, de guitares, de danses, de corps tissus au vent ». 

 

La Provence, de son côté, dans son édition du 10 mai, loue essentiellement la « beauté androgyne » de la chanteuse, « joliment satinée par les années qui pour elle aussi, passent mais font preuve de beaucoup plus de clémence qu’avec le reste des mortels » ainsi que ses costumes, « jolie défilé de haute couture extravagante » et la scénographie « hors normes ». 

Si le quotidien toulousain La Dépêche du Midi titre le 16 mai « Mylène Farmer : quel show ! », le journal Ouest France, à Nantes, plutôt que d’un concert, préfère parler le 23 mai de « l’effet hypnotique d’un show qui mélange habilement chansons habillées d’électro-pop, chorégraphies, costumes, images ». Les Dernières nouvelles d’Alsace semblent aller dans ce sens dans leur édition du 7 juin en déclarant « Les tournées de Mylène Farmer proposent plus que de la musique ». Et L’Observateur du Douaisis d’enfoncer le clou le 25 juin : « La mystérieuse artiste a en effet réussi un joli tour de force : composer un véritable show ». 

 

En Belgique, la critique des concerts de Douai est tout aussi élogieuse, ainsi qu’en témoigne l’édition du 22 juin du quotidien Le Soir : « On ne résiste pas aux anciens Libertine, Sans contrefaçon et Désenchantée ». Le journal ajoute ensuite : « Mylène réussit son pari de faire une nouvelle fois très fort, en en mettant plein la vue ». 

 

 


 dans Mylène N°5 ON TOUR 2009En France, la critique la plus détaillée vient quotidien national Le Figaro, qui affirme d’abord que la mise en scène est « plutôt réussie, car jamais un même jeu de lumière n’est répété » avant d’ajouter « Tout a été pensé pour embarquer le spectateur dans un voyage sidéral (et souvent sidérant) de près de deux heures sans entracte ». Jérôme Béglé précise par la suite que « la chanteuse prouve » avec ce concert « qu’elle a conservé sa cohérence d’artiste sans céder aux modes qui ont poussé sur le devant de la scène des genres musicaux et des interprètes éphémères avant de les oublier ». Il salue enfin la façon dont « sa voix a progressé. Graves, aiguës, elle tient toutes les notes, passe du vibrato à des moments plus saccadés. Son timbre a gagné en puissance ». Le Parisien conclut simplement dans son édition du 3 mai 2009 : « Quel concert d’enfer ! » 

 

En définitive, les quelques critiques faites à cette tournée sont formulées par le quotidien belge La Dernière heure du 22 juin 2009, qui déplore que la chanteuse se permette de « minauder Appelle mon numéro dans une nuisette rouge dessinée par Jean-Paul Gaultier, nous resservir la même chorégraphie depuis 20 ans sur Libertine ou, avec la précision d’un métronome, verser quelques larmes d’une émotion elle aussi hyperprofessionnelle ». 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...