Flamenco Mylène au Bercy 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

 

Flamenco Mylène au Bercy 2006 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_63aVient ensuite l’émotion. Des roses géantes s’impriment sur les deux colonnes géantes qui entourent la scène. C’est « Les Mots » Mylène chante les siens. Lorsque arrivent ceux de Seal, on voit Abraham, le batteur, se lever et chanter en descendant l’escalier qui sépare sa batterie de la scène. Il est acclamé par le public. Sa performance est remarquable, même s’il s’est trompé dans les paroles, lors du second couplet. La chanson se finit par un petit smack entre les duettistes.

 

Puis vient « Funck them all », Mylène exécute une choré hispanisante avec les sept danseurs de flamenco, tandis que les huit danseuses sont en haut des marches, agitant les immenses manches de leur tenue de geisha. A la fin du morceau, le pont descend à nouveau sur la fosse (même un peu trop tôt d’ailleurs, il a dû marquer un temps d’arrêt car Mylène était encore sur l’avant scène),  et tout le monde rejoint la scène centrale. Mylène se démène alors comme elle peut pour enflammer Bercy sur cette chanson. Mais ça ne prend pas. Elle présente sommairement ses danseurs et ses danseuses, puis retourne sur la scène du fond avant de nous saluer : « Merci, Bonne soirée ». Bien sûr, on n’y croit pas trop, mais c’est le jeu….

 

La salle scande son nom, tape des pieds, des mains. Et Mylène réapparait derrière un immense mur d’eau. Vêtue d’un somptueux manteau orange brodé de vraies perles de culture, elle est simplement divine. C’est « Avant que l’ombre… » En milieu de chanson, le rideau d’eau s’ouvre pour permettre à Mylène de venir à nous, une dernière fois. Il se referme derrière elle. Vient alors le pont musical : « passé… passé…. Passé… ». Chaque mot se dessine dans la cascade d’eau. C’est magique !

 

 

MFBercy2006_72a dans Mylène Tour BERCY 2006Le rideau liquide s’ouvre à nouveau pour laisser partir Mylène, tandis que les cris aigus de la fin de la chanson résonnent dans la salle. Des silhouettes semblables à celle de Mylène sur l’affiche se dessinent dans l’eau, alors que Mylène monte les innombrables marches du décor de fond, jonchées de chaque côté de  lustres immenses et luxueux.

 

A mi parcours, elle laisse tomber son manteau, laissant deviner une nudité à peine voilée par des dessous pailletés, comme pour abandonner les artifices avant le grand voyage. Elle se perd alors tout  là haut dans un nuage de brume qui la fait devenir fantôme. Et l’on devine sa main nous saluant une dernière fois tandis que l’immense porte du décor se referme, laissant une salle émerveillée t émue. Cette sortie de scène n’est pas sans évoquer celle du Tour 89.

 

 

Et voilà, c’est déjà fini « Avant que l’ombre.. » à Bercy c’est déjà un souvenir. Un bon souvenir. 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...