• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 9 octobre 2011

Lonely Lisa – Cip 2011

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

Réalisé en mai 2011 

Sorti le 4 Juillet 2011 

Réalisé par Roy Raz 

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

 

Lonely Lisa est le troisième single extrait du 8e album studio de Mylène Farmer intitulé Bleu Noir.

La chanteuse a écrit le texte et le compositeur marocain RedOne, qui a déjà composé le premier single de l’album Oui mais… non, a signé la musique de ce nouveau titre.

réalisé par Roy Raz (jeune producteur et DJ Israèlien), en République Tchèque. Ce clip s’inspire de l’univers des films « Dune » (David Lynch) et « Black Swan ». 

 

Rien de tel qu’un nouveau clip pour réveiller les ventes d’un album. Fort d’un excellent départ cet hiver, la vie de l’album Bleu Noir continue avec un nouveau clip.Totalement onirique et fantasmagorique, le clip de Lonely Lisa, réalisé par le jeune réalisateur israélien Roy Raz, met en scène une jeune fille rousse, calme et rêveuse, comme un double enfantin de la grande Mylène Farmer.

Désertique et rempli d’évocations absurdes (comme la cabine à U.V ou le chameau à paillettes), l’univers de Lonely Lisa (6ème titre de Bleu Noir) nous invite à nous perdre dans les méandres esthétiques de la chanteuse

 

Lonely Lisa - Cip 2011 dans Les Clips de Mylène lonelylisa-clipLe clip de Lonely Lisa est un clip très symbolique, de part ses images illustrées (des danseuses habillées en agneau, un dromadaire brillant…) mais aussi avec une atmosphère à la fois planante et troublante. La lenteur du clip fait un réel contraste avec le rythme de la chanson. Une ambiance très onirique, le clip illustre donc un rêve. 

De manière générale, les rêves, sont une succession d’images que notre cerveau allie afin de former le rêve, et souvent, ces derniers s’avèrent incohérents, sans sens, alors qu’en faite, tous nos rêves ont un sens bien spécifique, plus ou moins important. A noter, dans la chanson, les mots employés comme «Rêver», «Déraison» ou encore «folie», ce qui démontre bien ici, un rêve fou, sans raison. 

C’est donc grâce à l’étymologie des rêves qu’il faut décrypter ce clip, riche en significations. L’ordre des significations n’a aucune importance, puisque ici, c’est un peu de déraison.
Le décor proposé, un désert, exprime un sentiment d’abandon. Le désert du rêve est nostalgique et les grandes étendues de sable sont mélancoliques à contempler (dans la chanson, le mot «mélancolie» est également employé). 

Le rêveur doit comprendre lorsqu’il est en face de quelques dunes ou qu’il avance dans des vagues de sable, qu’un moment de solitude lui est nécessaire avant de continuer sa route. Rappelons que si la solitude est nécessaire pour avancer, le mot « Lonely » signifiant en anglais « Seul », est le terme approprié pour exprimer ceci. Nous verrons aussi une petite fille, rousse, au beau milieu de danseuses aux étoiles, ce qui évoque ici, Mylène enfant, seule, sans aucun doute la fameuse Lisa enfin en chair et en os.

mylene-farmer_lonely-lisa_clip_116 dans Les Clips de Mylène

De plus, un groupe de danseuses, ici habillé en agneau, symbolise les joies affectives, la tendresse et le bonheur. C’est donc le sujet de la chanson. Ce qui semble interloquer beaucoup de personnes, c’est ce dromadaire brillant, conduit par un homme. Si le dromadaire brille, ce n’est pas un hasard, car dans les rêves, les dromadaires ou chameaux sont signes de richesse. Mylène nous dirait alors que l’amour ainsi que le rêve serait une richesse pour continuer à avancer dans un monde plein d’illusions. D’où la phrase du texte : «Aimer et fondre l’or». 

La présence de personnes âgées restera surprenante. Des hommes sortent de cabines d’UV. Des hommes très bien habillés en mylene-farmer-le-clip-de-lonely-lisanoir, au nombre de trois, qui seraient ici des personnes mortes. Dans le clip de Bleu Noir, l’on pouvait remarquer la présence de trois étoiles. Ici il s’agirait donc de trois hommes, cependant incapables de voir le jour. Dans la chanson, Mylène dit «Aimer et fondre l’or, faire de nos morts, des immortelles» ce qui veut bien signifier que aimer encore des personnes pourtant disparues ne peut que les rendre immortelles dans nos têtes. Mais, la présence des personnes très âgées que l’on voit en rêve est en faite porteuse de messages, de sagesse et de prudence. Ce sont des atouts pour avancer dans notre monde. 

L’on voit aussi, un enfant, acheter une glace, certes, qui reste contemplatif devant l’arrivée des nuages, dans lesquels Mylène avance. Des nuages très noirs, qui représentent la peur, le souci. Mylène n’aurait donc plus peur de rien, elle affronte ainsi la vie telle quelle. 

Enfin, dernière image, celle de la jeune Lisa, elle aussi habillée en agneau, se jette au dessus d’une falaise. Cette image marque donc l’affrontement de la peur, pour sortir de l’illusion, tout comme quand la fille se brise en mille éclats de verre. Une phrase, dit : « Sors de ton troupeau et devient ton propre berger». Mylène est donc la représentation de ce berger. Une Mylène qui regarde la vie en face, bien plus forte que l’on ne croit. 

Disponible en téléchargement depuis le 16 mai 2011, le single sort dans les bacs le 4 juillet 2011. Le clip, réalisé par Roy Raz, a été dévoilé le 1er juin via la page Facebook de Polydor.

Le titre se classe n°1 des charts français la semaine de sa sortie (avec 15 000 ventes), ce qui en fait le douzième single n°1 de Mylène Farmer (et le huitième consécutif), ce qu’aucun artiste français ou étranger n’a pu à ce jour égaler.

 

stock-avatars-lonely-lisa-img

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip de Lonely Lisa

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

Lonely Lisa est le troisième single extrait du 8e album studio de Mylène Farmer intitulé Bleu Noir.

La chanteuse a écrit le texte et le compositeur marocain RedOne, qui a déjà composé le premier single de l’album Oui mais… non, a signé la musique de ce nouveau titre.

Le clip a été réalisé par Roy Raz (jeune producteur et DJ Israèlien), en République Tchèque. Ce clip s’inspire de l’univers des films « Dune » (David Lynch) et « Black Swan ». 

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

 

Rien de tel qu’un nouveau clip pour réveiller les ventes d’un album. Fort d’un excellent départ cet hiver, la vie de l’album Bleu Noir continue avec un nouveau clip.

Totalement onirique et fantasmagorique, le clip de Lonely Lisa, réalisé par le jeune réalisateur israélien Roy Raz, met en scène une jeune fille rousse, calme et rêveuse, comme un double enfantin de la grande Mylène Farmer.

Désertique et rempli d’évocations absurdes (comme la cabine à U.V ou le chameau à paillettes), l’univers de Lonely Lisa (6ème titre de Bleu Noir) nous invite à nous perdre dans les méandres esthétiques de la chanteuse

 

Le clip de Lonely Lisa est un clip très symbolique, de part ses images illustrées (des danseuses habillées en agneau, un dromadaire brillant…) mais aussi avec une atmosphère à la fois planante et troublante. La lenteur du clip fait un réel contraste avec le rythme de la chanson. Une ambiance très onirique, le clip illustre donc un rêve.

Clip de Lonely Lisa dans Mylène 2011 - 2012 1219606822_lonely-lisa

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaire »

Préparation BERCY Mylène 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

Préparation BERCY Mylène 2006 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_13aLes premières répétitions en décor réel arrivent très vite, et s’enchaînent quotidiennement pendant plus de deux semaines, tous les jours, et jusque très tard dans la nuit. L’entrée en scène étant particulièrement complexe techniquement, Mylène la répète au moins deux fois par jour. Et c’est une craie performance : sachez que pour arriver dans sa capsule géante, la chanteuse doit d’abord accéder au milieu de Bercy sans que le public l’aperçoive. Pour ce faire, elle doit emprunter le rail qu’elle prendra plus tard pour l’entrée de « Ange parle-moi » et survoler la salle encore éclairée et pleine à craquer. Pour ne pas se faire repérer le cercueil de la belle est plongé dans le noir. Duré du trajet : cinq minutes.

 

Ça vous paraît peut-être peu, mais imaginez un peu ; en plus de son trac, bien naturel avant de monter sur scène, Mylène doit se retrouver seule, enfermée dans une boîte, dans le noir, à plusieurs dizaine de mètres de hauteur, au-dessus d’un public surchauffé qui ne doit surtout pas la voir…. Claustrophobes s’abstenir !

 

Les répétitions s’enchaînent et se ressemblent ; à chaque fois qu’elle chante « Rêver », Mylène ne peut s’empêcher de pleurer et peine à finir la chanson. Comme quoi… Des petites modifications interviennent cependant dans le choix des chansons, « Déshabillez-moi » qui n’était pas prévue à l’origine, est ajouté au tracklisting. Ainsi que « Je te rends ton amour » qui est finalement abandonnée et remplacée par « Ainsi soit je… » deux jours seulement avant le premier concert ! Dès la troisième date, c’est « L’Autre… » qui prend sa place.

 

De l’avis général des gens que nous avons rencontrés, Mylène est heureuse et relativement détendue pendant ces répétitions. Et ce, malgré une pression qu’on imagine pesante et de nombreux soucis techniques, inhérents à l’énormité du projet. Elle entoure néanmoins la salle de Bercy de son éternel goût du secret. L’équipe, nombreuse, est réduite au silence le plus total. Chacun a même l’interdiction formelle de prendre des photos ; tant pis pour les souvenirs. Mais c’est à ce prix que Mylène arrive encore et toujours à nous surprendre et à nous éblouir…

MFBercy2006_19a dans Mylène Tour BERCY 2006

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

Ronde de chansons BERCY Mylène 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

 

Ronde de chansons BERCY Mylène 2006 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_04aMutine et taquine. Coquine et enfantine. Un peu cyber manga. L’idéal  pour « Peut-être toi ». Pas forcément pour le reste du concert. On note aussi qu’elle a renoué avec les paillettes aux paupières du Tour 96. Et que sa tenue est, comme à l’accoutumée, délicieusement outrageuse (soutien gorge, culotte, cuissardes), sou s une pluie de lanières lui conférant un aspect à la fois animal et futuriste. La première chanson est déjà finie. Pas le temps de se remettre de ses émotions, Mylène enchaîne avec « XXL ». a la fin du morceau, elle nous salue et nous demande « un petit cadeau » : chanter avec elle. Et nous voilà tous hurlant notre besoin d’amour…

 

Suivent « Dans les rues de Londres » et « California ». Puis « Porno Graphique » sur lequel, du haut d’une petite plateforme montante, Mylène exécute une petite choré originale et marrante. A la toute fin du morceau, des danseurs apparaissent enfin (Mylène est restée seule en scène jusque là). Mais ils restent immobiles. C’est lorsque Mylène quitte la scène qu’ils prennent enfin vie, pour un flamenco endiablé sur l’instrumental de « Porno Graphique ». Puis la lumière meurt.

 

On entend alors les premières notes de « Sans Contrefaçon ». C’est l’hystérie. Mylène apparaît dans une tenue de plumes noires, arborant un immense chapeau haut de forme, tandis que, derrière elle, huit danseuses, affublées du même couvre-chef (mais rouge), reprennent le dresse-code de cette chanson : la veste à carreaux (la version 2006, est colorée !). La réorchestration du morceau est un bonheur. La chorégraphie est celle d’origine. Un régal !

 

Puis, les huit filles et Mylène font tomber vestes et chapeaux pour un « Q .I » sensuel et hispanique. Suit « C’est une belle journée ». Troisième chanson dansée d’affilée. Puis extinction des feux. Musique orientalisante à la clarinette, puis nouvel interlude flamenco.

 

MFBercy2006_71a dans Mylène Tour BERCY 2006Silence. Eclairs partout dans Bercy tandis que gronde le tonner et qu’on entend la pluie tomber. La lumière revient sur la scène centrale cette fois. Une partie de la structure pivote alors sur elle-même et laisse apparaître un piano (c’est magique !) tandis que Yvan Cassar monte sur l’autre extrémité de la scène sous les bravos. Il se met en place, commence à jouer. L’on entend alors la voix de Mylène. C’est « Ange, parle-moi ». Mais où est-elle ? Comme au début du concert, c’est la lumière qui guide nos yeux vers le haut de Bercy.

 

Mylène est au-dessus des gradins, à gauche de la scène, dans un immense lustre volant qui va parcourir toute la salle jusqu’à atterrir au milieu de la croix que dessine la scène centrale. Bercy oscille entre hystérie et larmes. La magie est là. Une fois sur scène, Mylène nous laisse voir une nouvelle tenue, pourpre, et enchaîne avec « Redonne-moi ». Mais elle n’ira pas au bout de la chanson, sans doute trop émue de voir son public de si près. Elle croule sous les peluches et les cadeaux, s’agenouille pour ramasser un petit singe en peluche et un paquet de fraises tagada (merci « Sept à Huit »), lâche un « On va les partager » avant d’être gagnée par l’émotion. Elle ne cède pas aux larmes, mais fait signe à Yvan qu’elle ne terminera pas la chanson. Elle entonne alors « Rêver » sur lequel le public chante si fort que cela suscite un « Je vous adore » de la part de Mylène Puis c’est « Ainsi soit je… », tandis que les musiciens rejoignent Yvan sur scène.

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

La difficulté du BERCY 2006 de Mylène

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

 

 

La difficulté du BERCY 2006 de Mylène dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_55a   Mylène précise : « ça va être difficile de ne pas pleurer sur celle-ci » Elle tiendra pourtant le coup. Le stress de la première lui aura sans doute fait retenir ses émotions. Elle se lâchera plus volontiers les soirs suivants, notamment quand elle fera monter des fans sur scène, chose qu’elle n’a pas faite lors de cette première date. La chanson « Ainsi soit je… » est finie.

 

Mylène descend quelques instants de scène, le temps de régler un petit souci avec son micro casque. Quand elle remonte, une mélodie bien connue envahit Bercy

 

C’est « Désenchantée » ! Les huit danseuses occupent la croix géante. Mylène les rejoint. C’est l’hystérie. Tout Bercy est debout ! A la fin du morceau, Mylène présente un à un ses musiciens qui regagnent alors la scène principale par le pont qui est redescendu sur la fosse. Le public se met alors à chanter « Désenchantée » seul, a cappella, tandis que Mylène traverse à son tour le pont se penchant volontiers par-dessus  pour saluer les fans en-dessous. Une fois arrivée de l’autre côté, elle reprend « Désenchantée » dans l’hystérie collective. Un peu de calme avec « Nobody Knows », puis Mylène quitte la scène.

 

MFBercy2006_68a dans Mylène Tour BERCY 2006Elle revient perchée sur une plateforme, et cachée au centre d’une colonne de tissu blanc. C’est « Je t’aime mélancolie ». A la fin du premier refrain, la chanteuse sort enfin de sa cachette, révélant une nouvelle tenue, noir (cuissardes, shorty et soutien gorge à nouveau, sous une veste). Malgré la choré d’origine, la sauce ne prend pas trop. Mylène enchaîne sur « L’amour n’est rien ». Mais seule en scène c’est un peu tristounet pour une chanson si légère. Le ballet de rideaux derrière elle ne suffit pas à égayer l’ensemble. Dommage : cette chanson aurait mérité mieux. Puis c’est la surprise ; « Déshabillez-moi». Sur un son électro-rock puissant, Mylène reprend ce titre qu’elle n’avait plus chanté depuis dix-sept ans ! C’est une réussite. La belle s’amuse et ça se voit. Le plaisir est partagé. A la fin, elle se trompe dans les paroles et chante ; « Je me suis trompée» dans un rire mutin. Elle est humaine….

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

Flamenco Mylène au Bercy 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

 

Flamenco Mylène au Bercy 2006 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_63aVient ensuite l’émotion. Des roses géantes s’impriment sur les deux colonnes géantes qui entourent la scène. C’est « Les Mots » Mylène chante les siens. Lorsque arrivent ceux de Seal, on voit Abraham, le batteur, se lever et chanter en descendant l’escalier qui sépare sa batterie de la scène. Il est acclamé par le public. Sa performance est remarquable, même s’il s’est trompé dans les paroles, lors du second couplet. La chanson se finit par un petit smack entre les duettistes.

 

Puis vient « Funck them all », Mylène exécute une choré hispanisante avec les sept danseurs de flamenco, tandis que les huit danseuses sont en haut des marches, agitant les immenses manches de leur tenue de geisha. A la fin du morceau, le pont descend à nouveau sur la fosse (même un peu trop tôt d’ailleurs, il a dû marquer un temps d’arrêt car Mylène était encore sur l’avant scène),  et tout le monde rejoint la scène centrale. Mylène se démène alors comme elle peut pour enflammer Bercy sur cette chanson. Mais ça ne prend pas. Elle présente sommairement ses danseurs et ses danseuses, puis retourne sur la scène du fond avant de nous saluer : « Merci, Bonne soirée ». Bien sûr, on n’y croit pas trop, mais c’est le jeu….

 

La salle scande son nom, tape des pieds, des mains. Et Mylène réapparait derrière un immense mur d’eau. Vêtue d’un somptueux manteau orange brodé de vraies perles de culture, elle est simplement divine. C’est « Avant que l’ombre… » En milieu de chanson, le rideau d’eau s’ouvre pour permettre à Mylène de venir à nous, une dernière fois. Il se referme derrière elle. Vient alors le pont musical : « passé… passé…. Passé… ». Chaque mot se dessine dans la cascade d’eau. C’est magique !

 

 

MFBercy2006_72a dans Mylène Tour BERCY 2006Le rideau liquide s’ouvre à nouveau pour laisser partir Mylène, tandis que les cris aigus de la fin de la chanson résonnent dans la salle. Des silhouettes semblables à celle de Mylène sur l’affiche se dessinent dans l’eau, alors que Mylène monte les innombrables marches du décor de fond, jonchées de chaque côté de  lustres immenses et luxueux.

 

A mi parcours, elle laisse tomber son manteau, laissant deviner une nudité à peine voilée par des dessous pailletés, comme pour abandonner les artifices avant le grand voyage. Elle se perd alors tout  là haut dans un nuage de brume qui la fait devenir fantôme. Et l’on devine sa main nous saluant une dernière fois tandis que l’immense porte du décor se referme, laissant une salle émerveillée t émue. Cette sortie de scène n’est pas sans évoquer celle du Tour 89.

 

 

Et voilà, c’est déjà fini « Avant que l’ombre.. » à Bercy c’est déjà un souvenir. Un bon souvenir. 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

La presse parle du BERCY 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

La presse parle du BERCY 2006 dans CONCERTS DE MYLENE 2006-01-13_ouest-france              

 

 

2006-01-16_le-monde dans Mylène Tour BERCY 2006

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

Mylène VIDEOS du BERCY 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

 

 

 

Rêver – Live Bercy 2006 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Les Mots – Live Bercy 2006

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

  

Redonne moi – Live Bercy 2006 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

  

 XXL – Live Bercy 2006 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

Dates du Concert Bercy 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

 

 

Tout à BERCY en 2006 … Avant que l’ombre…… 

 

DATES 

LES MUSICIENS 

 

13 JANVIER

Paul Bushnell (basse)

14 JANVIER

Yvan Cassar (clavier)

15 JANVIER

Eric Chevalier (claviers)

17 JANVIER

Perry Gwynedd (guitare)

18 JANVIER

Abraham Laboriel Jr (batterie)

20 JANVIER

Milton McDonald (guitare)

21 JANVIER

Nicolas Montazaud (percussions)

22 JANVIER

 

24 JANVIER

 

25 JANVIER

CHORISTES 

27 JANVIER

 

28 JANVIER

Esther Dobong’ Na Essienne

29 JANVIER

Johanna Manchec

   
   
CHANSONS interprétées 

DANSEURS (Los Vivancos) 

   

Peut-être toi

Aaron Hernandez Ruiz

XXL

Cristo Martinez Prunez

Dans les rues de Londres

Josua Martinez Prunez

California

Israël Nadal Sayos

Porno graphique

Josua Nadal Sayos

Sans contrefaçon

Elias Vivancos Lago

QI

Judah Vicancos Lago

C’est une belle journée

 

Ange, parle moi…

 

Redonne-moi

DANSEUSES 

Rêver

 

Ainsi soit-je…

Ayo Berner Jackson

Désenchantée

Christine Dejesus

Nobody knows

Khetanya Jati Henderson

Je t’aime mélancolie

Tiffany Howard

L’amour n’est rien

Sharaya Howell

Déshabillez-moi

Edara Johnson

Les Mots

Christina Toler

Fuck them all

Naimah Willoughby

Avant que l’ombre…

 
   
   
CHORISTE 

COORDINATION DES CHOREGRAPHIES 

 

Esther Dodong ‘Na Essienne

Christophe Danchaud

Johanna Manchec

 
   
   
CONCEPTION ET DIRECTION ARTISTIQUE 

CHOREGRAPHIES 

   

Mylène Farmer

Mylène Farmer

Laurent Boutonnat

Christophe Danchaud

 

Los Vicancos

   
   
DECORS 

COSTUMES 

   

Mark Fisher

Franck Sorbier

   
   
SON 

LUMIERES 

   

Stéphane Plisson

Fred Peveri

   
   
PRODUCTEUR DU SPECTACLE 

DIRECTION MUSICALE 

   

Thierry Suc

Yvan Cassar

 

 

Dates du Concert Bercy 2006 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_50a

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

QUELQUES PHOTO BERCY 2006

Posté par francesca7 le 9 octobre 2011

QUELQUES PHOTO BERCY 2006 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy2006_72a        

 

  

MFBercy2006_73a dans Mylène Tour BERCY 2006

 

MFBercy2006_56a

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène Tour BERCY 2006 | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...