CLIP PEUT-ETRE TOI – 2006

Posté par francesca7 le 18 septembre 2011

 

Réalisé par : Naoko Kusumi
Diffusé le : Août 2006
Durée : 4’04 

Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat
Editions : Requiem Publishing 

Dates de production : avril 2006 (2 mois)
Lieu de production : studios IG au Japon 

 

VIDEO 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

Ce clip est un anime japonais réalisé par les célèbres studios IG. Mylène, captive, est libérée de sa prison par un mystérieux homme blond. Ils s’enfuient tous deux, courant dans les couloirs, jusqu’à être stoppés net par des robots meurtriers. Le combat s’engage, et Mylène est une nouvelle fois sauvées par son compagnon. Le plan suivant nous la montre en train de marcher lentement dans la nuit, au milieu d’une ville dévastée. Une énorme lune brille derrière elle. Puis nous sommes replongés en plein combat. Mylène et son compagnon se retrouvent confrontés à toute une armée de robots, au bord d’une falaise. Celle-ci se brise, est Mylène tombe. Elle est plongée dans l’eau, au milieu d’une ancienne cité maintenant inondée. L’homme blond vient une nouvelle fois la secourir. Ils fuient à nouveau. Mylène ouvre une trappe située au plafond. Ils se retrouvent au sommet d’une falaise, visiblement à l’abri. Ils s’étreignent. Une flèche mortelle les transperce, alors qu’ils sont dans les bras l’un de l’autre. Ils se transforment alors petit à petit en pierre, figés à jamais ensemble sur cette falaise. 

 

Le saviez-vous ? 

- Les Studios IG ont été contacté en avril 2006 pour la réalisation d’un clip animé pour Peut-être toi. Ce qu’on sait moins, c’est qu’on leur a demandé de réadapter les animations qu’ils avaient réalisées un peu plus d’un an avant, pour un autre projet de clip : Fuck them all ! D’ailleurs, dans le livret du DVD Music Videos IV, le copyright de production date bien de 2005 ! 



Confidences – Interviews 

Studios IG / Réalisateurs – 2006 – Mylène Farmer et vous 

 

 

 CLIP PEUT-ETRE TOI – 2006 dans Les Clips de Mylène 640382951_smallLe dernier clip de Mylène, « Peut-être toi », est une petite révolution à lui tout seul. C’est la première fois que la chanteuse s’essaye au genre manga, en faisant appel à trois maîtres du genre. Entretien exclusif avec le porte-parole des studios IG. 

 


Quand le studio « Production IG » a-t-il été créé ? 


En 1987, par Mitsuhisa Ishikawa (le I de IG) et Takayuki Goto (le G de IG), qui étaient alors respectivement chef de produit et réalisateur d’animations. A l’époque, le studio s’appelait IG Tatsunoko, il a changé de nom en 1990 pour devenir « Production IG ».
Parmi nos titres, nous comptons « Patlabor the movie » (1989), « Please save my earth » (1990), « Ghost in the shell » (1995), « Blood the last vampire » (2000), « Jin-Roh » (1999), les animations dans « Kill Bill : Vol. 1 » de Quentin Tarantino (2003), « Innocence » (2004). Plus récemment, nous avons réalisé la série télé « Le chevalier d’Eon » (2006), « xxxHolic » (2006), et le dernier film de Mamoru Oshii, « The amazing lives of the fast food gifters » (2006). 


Pouvez-vous nous présenter rapidement les réalisateurs du clip « Peut-être toi », Naoko Kusumi, Kazuchika Kise et Shuichi Hirata ? 


Naoko Kusumi est metteur en scène. Elle a longtemps travaillé pour le prestigieux studio Madhouse, comme assistante à la mise en scène sur des films aussi célèbres que « Kamui no Ken de Rintaro (Dagger of Kamui) » en 1985, ou encore « Yoju Toshi » de Yoshiaki Kawajiri (« Demon Beast City », « La cité interdite » en français, en 1987). Elle a retrouvé Rintaro en 2001 pour « Metropolis » et en 2004, elle a dirigé les séquences en trois dimensions dans « Innocence » de Mamoru Oshii. 


Kazuchika Kise est dessinateur et responsable des animations. Après avoir travaillé chez Anime R, il a rejoint IG Tatsunoko au début de notre aventure. Sa filmographie inclut la série télé « Blue seed » et les longs-métrages « Patlabor the movie » et sa suite, « Ghost in the shell », « Jin-Roh », « Blood the last vampire », « Innocence »… 


Shuichi Hirata est directeur artistique. Il a collaboré à un grand nombre de films de qualité, travaillant avec Mamoru Oshii sur « Patlabor the movie » et sa suite, ou encore « Ghost in the shell », pour lequel il s’est occupé du fond sonore. Il a été le directeur artistique de Rintaro pour « Metropolis », tiré du manga de Osamu Tezuka. Il a également travaillé avec Isao Takahata pour « Grave of the fireflies » (1988) et avec Rintaro pour « X » (1996). Pour Production IG, il a participé à « Innocence » et « xxxHolic » et en 2005 à « A midsummer night’s dream ». 

 


Quand Mylène Farmer vous a-t-elle contacté pour la vidéo de « Peut-être toi » ? L’avez-vous rencontrée personnellement ? 


croquis_peut-etre-toi_02 dans Les Clips de MylèneTout a commencé aux alentours d’avril dernier (ndlr : il s’agit donc d’avril 2006), quand les agents de Mylène ont pris contact avec Geneon Entertainment (USA) Inc. (ndlr : Geneon est une société de production est de distribution spécialisée dans l’animation japonaise). Malheureusement, il nous a été impossible de la rencontrer pour deux raisons : la distance considérable entre la France et le Japon, et le peu de temps dont nous disposions pour réaliser le clip. 


Aviez-vous déjà travaillé avec d’autres artistes ? 


Notre studio a fait un clip pour la chanteuse russe Linda. Nous avons également réalisé des séquences pour le spectacle de Yuzu, un célèbre duo  japonais. 


Mylène Farmer a-t-elle participé à la conception du story-board ? Comment avez-vous imaginé l’histoire ? 


Nous savions qu’elle admirait « Ghost in the shell », et qu’elle était fascinée par l’atmosphère sombre et la qualité esthétique du film. Mylène nous a dressé quelques indications de base. Ensuite, lorsque nous lui avons présenté le story-board, nous avons discuté de certains détails que nous avons fait évoluer en conséquence, mais sans modifications radicales. On nous a en effet laissé une très grande liberté créatrice. Il était clair, du côté de Mylène, qu’elle avait dès le départ tout à fait confiance en notre équipe. 


Vous a-t-elle donné des instructions particulières ? A-t-elle fait part de désirs concernant la mise en scène, par exemple ? 


Nous avons reçu des instructions détaillées pour le personnage animé en ce qui concernait sa coiffure, les couleurs et l’image d’ensemble. Pour la mise en scène, on nous a expressément demandé de créer un style cinématographique, comme dans un long-métrage. 


A combien se montait votre budget ? 


Ah ça… C’est un petit secret ! 


Avez-vous traduit les paroles avant de faire le clip ? 


Nous avons reçu la traduction des paroles et l’élément d’espoir qu’elles contenaient a été crucial dans la création du story-board. Mais la musique et le rythme se sont également révélés une source d’inspiration capitale pour l’équipe. 


Combien de temps a-t-il fallu pour réaliser le clip ? 


Environ deux mois. 


Comment le sujet et le décor ont-ils été choisis ? 

Êtes-vous partis d’une héroïne de manga particulière pour créer le personnage de Mylène Farmer ? 


L’image a été décidée par Mylène et nous avons travaillé à sa mise au point. Il n’y avait pas de modèle spécial, que ce soit de manga ou d’anime (ndlr : l’anime est le terme employé pour désigner le dessin animé, par opposition au mange, réservé à la bande dessinée). 


Avez-vous utilisé des photos ou des vidéos de la chanteuse ? 


MYLENE-FARMER-MININous avons pris comme point de départ des vidéos et des photos de plateau puis nous avons soumis notre projet à l’équipe de Mylène et procédé à quelques ajustements en suivant leurs instructions. Il est toujours délicat de reproduire des personnes réelles dans une animation. 


L’absence de dialogues a-t-elle été une difficulté supplémentaire ? 


Non, car d’un point de vue pratique, cela veut dire pour le réalisateur qu’il n’y a pas besoin de se préoccuper du mouvement des lèvres ! 


Au montage, vos a-t-il fallu couper des scènes que vous auriez aimé conserver ? 


Non, nous en avons seulement raccourci quelques-unes. 


Comment Mylène a-t-elle réagi à la version finale du clip ? 


Elle a été… enchantée ! 

 

 

Mylène Farmer et vous – 2006 

 

 

 

Histoire de la chanson « Peut-être toi »

0602498420706Nous sommes début juin 2006. Le single « Dans les rues de Londres » est murmuré comme nouveau single extrait de l’album « Avant que l’ombre ». 


Finalement, mi-juin, le single « Peut-être toi » est annoncé, après maintes réflexions du staff Farmer, ce qui ravit les fans : enfin une chanson commerciale !

Le 20 juin est diffusé pour la première fois le nouveau single en radio. Et surprise, ce n’est pas la chanson que l’on connaît mais une version remixée avec des sons de cloches, plus de synthés et de batterie… 


Le CD promo montre quelques coups de crayons noir sur fond blanc d’une Mylène manganisée. Fait rarissime, il contient un remix, le « Miss Farmer’s remix », par the Bionix, remix plutôt affreux aux tonalités R’n'B. 


A noter que la maison de disque aurait décidé d’arrêter les promos de luxe.
La sortie du single est alors annoncée pour le 21 août 2006, soit plus de 2 mois après la première diffusion radio !!!

Des rumeurs de duo avec un artiste international commencent à naître. Le nom de Moby est suggéré. Du côté des fans du chanteur, aucune info.

Début juillet, des rumeurs de clip commencent à naître : il s’agirait d’un clip manga. Les premières images sont mises en téléchargement sur I-mode. 


Il est diffusé mi juillet. Effectivement c’est un manga réalisé par Kusumi Naoko, Kazuchika Kise (également responsable du dessin du CD promo) et Shuichi Hirata . Mylène et son compagnon tentent d’échapper à des robots maléfiques. Les fans sont ravis de voir Mylène croquée en manga mais un peu déçus par le scénario assez pauvre.

Les rumeurs de duo avec Moby semblent se confirmer. Ce serait un titre inédit qui figurerait sur le best-of à venir du chanteur. Un clip aurait même été tourné par l’artiste lui-même donnant une image nouvelle de la chanteuse… (On parle même de 2 duos enregistrés et que le prochain album de Mylène serait composé par Moby !) 


Mi aout le duo devient quasi officiel : ce serait donc une reprise de « Slipping away », extrait du dernier album du chanteur.

On parle également du titre live « Avant que l’ombre » annoncé pour novembre… Le clip aurait même été tourné ! 


Niveau rumeur, on murmure également un duo avec Madonna. En effet les deux chanteuses ont un point commun : elles vont doubler toutes les deux la princesse de Selenia dans la dernière production de Luc Besson : « Arthur et les Minimoys ».

Au final, les rumeurs vont bon train et le nouveau single est presque oublié.
Il sort en single digipak, CD Maxi digipak et Maxi vinyle. Deux remixes efficaces de Chris Cox s’ajoutent à celui présent sur le promo. 

Comme toujours depuis le single « Redonne-moi », le single est édité en version limitée. (on parle de 50 000).

Réflexion d’une fan :

 

 lestatlevampire-vip-blog-com-2967168.23En effet, un clip qui nous fait nous souvenir des dessins animés des années 80,avec maints clins d’œil ,les « ennemis » de Mylène par exemple, qui sont ,à défaut d’être semblables en tous points, « copiés »( je ne parle point de plagiat…) quant à l’aspect. Un petit côté « jeu vidéo » aussi avec les personnages( le cellshading de 2004/2005).L’image dernière me fait songer à un Final Fantasy ( pas le jeu toutefois) ou un Golden Sun de par les couleurs et le dessin (il y a des dizaines d’autres références, je le concède, je songe à ceux-ci en premier et ne songe point faire travailler mes méninges pour trouver les autres, même si la facilité est).
Et ce côté funeste qui refait surface après que Mylène l’ait délaissé… 


Il ne demeurera point en ma mémoire tel « un excellent » clip (ou « superbe » comme le mentionne zegilbos) mais il est plaisant à regarder. Les « standarts » sont en majorité conservés, tels les yeux, qui ne sont (comme pour le manga ou hentai) nullement bridés.
un bon clip qui,s’il est le premier se voulant enlacer le manga ou hentai, ne me surprend point contrairement à  » c’est une belle journée » qui nous emmenait alors dans la nouveauté, Mylène prenant réellement part dans les dessins et faisant preuve d’innovation.
Déçue, je le suis quelque peu. Je le songeai autre, d’inspiration plus profonde, un clip moins superflu, tant au niveau dessins qu’histoire. Ce n’est point le cas. Dommage. Mylène nous fit savoir mieux. ( bah..c’est l’été et même s’il fut conçu avant, je pardonne Mylène quant à ce « laxisme » compréhensible…). 

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...