Un amour trop lourd pour Mylène ?

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

Un amour trop lourd pour Mylène ? dans Mylène 1999 - 2000 404645968_smallA peine le succès mitigé de l’Ame-stram-gram retombé – vendu tout de même à 125 000 exemplaires – le deuxième extrait est pensé par la maison de disques. Au début, c’est le titre Dessine-moi un mouton qui est annoncé. Il est d’ailleurs prévu qu’un clip soit tourné en Corse, avec pour scénario le crash d’un avion représentant celui de Saint-Exupéry ! 

 

Mais finalement, Mylène veut décider. Elle préfère opter pour son titre préféré. C’est pourquoi Je te rends ton amour prend le relais sur les ondes radio dès ce début du mois de Juin 1999

 

Si le premier titre était destiné à être écouté d’une oreille distraite, Je te rends ton amour montre à quel point l’écriture de la chanteuse a progressé. C’est un superbe texte traitant d’un amour trop lourd à porter ou du poids d’un artiste sur son œuvre. 

 

 

Cette lancinante et envoutante mélodie fut à l’origine écrite par Laurent Boutonnat pour Nathalie Cardonne, mais la jeune chanteuse la trouva trop calme. Tant mieux, car Mylène l’apprécie énormément et profite de cet air pour décrie pour la première fois son amour pour la peinture se référant à Gauguin et à Egon Schiele – un peintre maudit qui mourut à seulement 28 ans et qui peignaient notamment des femmes rousses au corps décharné. Mylène avoue s’être toujours sentie très proche de ce peintre de génie. 

 

-          Il y a sans cesse chez lui un  mélange de vie et de mort, comme s’il avait toujours su qu’il mourrait jeune. La peinture, c’est l’exaltation la plus intime, la vraie folie. J’ai connu quelque chose qui se rapproche de cette exaltation lorsque je suis montée sur scène la première fois. Ça a été la plus belle expérience de ma vie, mais aussi la plus déstabilisante

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...