• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 septembre 2011

Clip REVER – 1996

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

 

VIDEO CLIP 

Image de prévisualisation YouTube 

 

retrouvez également les coulisses du tournage :

 [gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/
« Rêver » – les coulisses du tournage par zistwar-kreol-production« ][/gv]

LE CLIP RÊVER 

Le clip est un extrait des concerts.

Le single est un joli succés atteignant la 07ème place du top singles français.
Ce qui fait de Rêver un réel tube c’est non seulement sa capacité à avoir relancé les ventes de l’album Anamorphosée qui, grâce à ce single, atteindra pour la première fois la pôle position du top albums français mais aussi ses diffusions radios nombreuses et prolongées. Rêver fait à présent partie des classiques dans le répertoire de Mylène.

 

L’histoire de « Rêver » : 

Clip REVER - 1996 dans Les Clips de Mylène MF2000_100aLa chanson « Rêver » tient une place particulière dans la carrière de Mylène Farmer ! C’est une chanson forte en émotion et qui a fait couler beaucoup de larmes sur scène.

Suite à sa chute lors d’un concert à Lyon le 15 juin 1996, la chanteuse a du mettre en suspens sa tournée. Elle décide de sortir un cinquième et dernier extrait de l’album « Anamorphosée » qui a déjà dépassé le million d’exemplaires vendus (bien qu’il n’ait été prévu initialement que quatre singles). A noter que c’est ce titre qui permettra à l’album de se classer pour la première fois en première position des meilleures ventes d’albums et ce un an et demi après sa sortie !

Le single sort en CD 2 titres et en maxi CD dont une version limitée en digipak incluant un remix inédit de XXL. La face B du single sera la version live en attendant la sortie de l’album live. Le single se vendra à 100 000 exemplaires.

Pour la promotion, Mylène enregistre l’émission « Les enfants de la guerre » où elle chante sa chanson (en playback) dans la même robe que les concerts.

La chanson sera interprétée dans une version très émouvante parsemée de larmes lors de la tournée 1996. Lors du « Mylenium Tour » en 2000, la chanteuse larmoyante l’interprète et demande au public de chanter les refrains. Pour les concerts de « Avant que l’ombre… A Bercy » en 2006, Mylène retiens un peu ses larmes mais l’interprétation est toute aussi émouvante.

1215987505_degeneration-paris-match dans Les Clips de MylèneLe titre sera interprété lors des NRJ Music Awards 2003 en live et en direct accompagnée par Yvan Cassar au piano. C’est la première fois depuis plus de 17 ans que Mylène chante en direct à la télévision. Sa dernière prestation télé en direct date de 1987 pour « Tristana » où des problèmes techniques étaient au rendez-vous.

Cette chanson sera l’hymne des Enfoirés en 2002 bien que Mylène Farmer ne participe au chant. A noter qu’Alizée interprète seule le premier couplet de cette version plutôt réussie.

Un vers du refrain fait référence à un livre de Vernon Sullivan, alias Boris Vian : « J’irai cracher sur vos tombes ». Ce livre scandale avait fait polémique en 1947 par ses propos violents et sexuels. L’auteur sera même condamné à une amende de 100 000 francs pour outrage aux mœurs par l’intermédiaire de son livre.

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip COMME J’AI MAL – 1996

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Date de tournage:28 août 1996 

 

Lieu de tournage: Los Angeles 

 

Réalisateur: Marcus Nispel 

 

Durée: 05’00 

 

 

VIDEO 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

COMME J’AI MAL 

 

Dans une maison assez sombre, une jeune fille prend plaisir à contempler ses insectes. Mais se sentant menacée par son père, elle cache ses insectes dans une boîte. L’homme arrive alors, tape la fillette. La fille, tremblante se cache alors dans son placard, un insecte à la main. Mais bientôt, elle va aller chercher dans la cuisine tous les ingrédients nécessaires à sa métamorphose. Elle se couvre alors de miel et, avec le temps, se retrouve dans un cocon. Elle commence à en sortir, le corps gluant et se retrouve dans un lieu étrange, des ailes au dos, les ongles très longs, les cheveux dans tous les sens. La métamorphose en papillon est alors terminée… 

 

 

 

Analyse

« Comme j’ai mal » est le 4e single extrait de l’album « Anamorphosée ». Un album aux tendances américaines, au son plus rock, où sa plastique prime sur les textes… enfin à première vue :-) Marcus Nispel a réalisé trois vidéos clips pour la belle rousse. « L’instant X », « XXL » et pour finir « Comme j’ai mal ». Les deux premiers clips se veulent optimistes et sexy alors que le troisième, reprend l’ambiance des premières vidéos de Laurent Boutonnat.
Clip COMME J'AI MAL - 1996 dans Les Clips de Mylène ClipCommeJaiMal01
Ce clip retrace les péripéties d’une petite fille, alias Mylène, qui subit les violences répétées de son paternel. Tout au long du clip, il y a un jeu d’obscure clarté. La fillette, Mylène, sont éclairées tout au long du clip par une lumière vive. Vêtues de blanc toutes les deux, elles représentent une « pureté/ innocence violée ». Leur lieu de refuge n’est autre que la penderie de l’enfant. Celles-ci s’y réfugient régulièrement afin de ne pas subir les mauvais traitements d’un père violent. On peut aussi ajouter à ce drame, l’absence d’une mère incapable de faire quelque chose pour son enfant. Tout le reste du clip est sombre, lugubre. On a cette impression d’être le spectateur d’une maison sans vie, décharnée d’amour et de joie.

« Je bascule à l’horizontal, démissionne ma vie verticale » signifie que l’enfant souhaite abandonner sa vie de petite fille meurtrie. 


Elle a, pour amis, des insectes de toutes sortes et une poupée borgne, qui l’accompagnent tout au long de son douloureux chemin. 


« Ma pensée se fige animale » : La petite fille a pour désir d’appartenir au monde des hyménoptères, coléoptères et autres insectes invertébrés afin de s’échapper de sa vie actuelle. 


La petite s’est imaginée un univers qu’elle seule connaît, où elle se sent bien avec ses confidents. C’est pour cela que la fillette ingurgite des quantités de sucre et de miel afin de devenir ce qu’elle désire pour échapper au sort que son père lui réserve à chaque visite nocturne. Devenir une sorte d’animal chimérique, tiré de nos rêves sans doute 


On pourrait aussi supposer que « la pensée animale » serait une régression de l’être humain, état basique d’un être sans sentiment. 

 

ClipCommeJaiMal08 dans Les Clips de Mylène« Abandon du moi, plus d’émoi » : Devenir insecte serait pour la fillette synonyme de libération, d’abolition de ses souffrances infligées à tort. La souffrance et la peur s’envoleront… sans être oubliées. Quand on est un enfant, les idées parfois les plus farfelues semblent être les meilleures.
« Je vis hors de moi et je pars » Ne plus exister sous cette enveloppe charnelle pour mieux exister ailleurs, parmi ceux qu’elle affectionne. Peut signifier aussi, l’abandon de la raison, déconnexion au monde humain…

Le refrain traduit d’une part l’analyse de la souffrance et d’autre part la libération en s’éloignant de cette souffrance. « Je te laisse parce que je t’aime » signifie que la fillette préfère s’enfuir et enterrer ses souffrances au plus profond de son être plutôt que d’affronter une personne qu’elle aime malgré les coups portés à son encontre.

Telle une chrysalide enfermée dans son cocon de soie, la gamine essaye d’atteindre son objectif. Fuir parce qu’elle souffre, fuir pour vivre. C’est à cet instant que la petite fille prend l’apparence de Mylène, et devient une sorte d’hybride entre humain et insecte. « Je m’abîme d’être moi-même, avant que le vent nous sème, à tous vents je prends un nouveau départ« . Nouveau départ ici, peut être interprété de deux manières : La première, renaître d’une autre manière, sous une nouvelle forme vivante (insecte) ; la deuxième plus terrifiante pourrait nous amener à penser à la solution extrême du suicide.

Pour la fin du clip, il est difficile de donner un point de vue, une remarque quelconque. On découvre alors Mylène, animal chimérique dans la pénombre de la nuit, et, la petite fille courant à vive allure dans les bois avec sa poupée. Les derniers moments du clip sont assez vagues : le père se réveille et s’aperçoit probablement que sa fille a disparu. Celle-ci a stoppé sa fuite et semble réfléchir dans les profondeurs de la forêt. On suppose que l’enfant reviendra auprès de ses parents mais ne pardonnera pas pour autant les blessures qu’on lui a infligé. On peut même croire que cette femme ne pardonnera pas puisque Mylène d’une part, tournera le dos (dans le rôle de l’enfant) et d’autre part, se repliera sur elle-même (dans le rôle de l’animal).

Même si Mylène a changé avec la venue de cet album, elle reprend infatigablement les mêmes thèmes tels que La Mort, la solitude, la souffrance, la fuite du temps qui passe… seule nouveauté dans cet opus, sa soudaine fascination pour la spiritualité. 

 

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip CALIFORNIA – 1996

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Réalisation : Abel Ferrara
Année : 1996
Durée : 5’18 mn
Acteurs : Mylène Farmer (La prostituée/la femme du monde). Giancarlo Esposito (Le maquereau/l’homme du monde)… 

 

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

Analyse

Los Angeles… Quelques secondes seulement pour nous plonger dans l’atmosphère moite et bruyante des nuits de celle que l’on surnomme  » La cité des Anges « . 


Une voix, une langue étrangère crépitant à travers une radio de police, l’éblouissement furtif d’immenses panneaux publicitaires, le rugissement furieux d’un moteur… en quelques flashs, Mylène vient de nous transporter dans le tourbillon fou des heures sombres de la ville. 


Le titre se dessine devant nos yeux grands ouverts : les lettres sont pâles, comme déchirées, presque effacées, symbole, peut-être, de la vie de Mylène dans ce clip.

Clip CALIFORNIA - 1996 dans Les Clips de Mylène ClipCalifornia3Les premières paroles résonnent et semblent donner vie à Mylène qui nous apparaît soudain, enveloppée d’une lumière chaude. 

Pour  » California  » elle reprend, non sans délice, un rôle qu’elle affectionne particulièrement : la voilà femme des rues, femme perdue. La voilà  » prostituée « . De luxe, évoluant dans la soie et la lueur froide des diamants, mais aussi prostituée des bas-fonds, arpentant les trottoirs et se vendant au plus offrant. Nouveau parallélisme entre deux vies si éloignées et pourtant si semblables…

 

 

La violence s’immisce dès les premières images du clip. Mylène s’accroche avec l’homme du monde dont elle dépend et à qui elle est soumise : il cherche à lui imposer une tenue, et à travers ce choix, à s’imposer lui-même. 


Mylène se révolte contre cette domination, la rejette avec une brutalité teintée de haine. Mais le choix est un mot étranger au monde dans lequel elle vit. 


Prostituée et femme entretenue s’abandonnent à leurs faiblesses, cèdent aux exigences de leurs proxénètes, se vendent pour quelques secondes de plaisirs. 


Et c’est là, au cœur d’un acte sans amour, mosaïque de gestes passionnés, que le parallélisme prend tout son sens. Strass et argent ne sont qu’habiles apparences. Quand le désir devient maître, le proxénète et l’homme du monde révèlent le même goût de la possession et de la domination. Et Mylène, alors, n’est plus que soumission.

ClipCalifornia7 dans Les Clips de MylènePuis vient la confrontation, la rupture, la faille, celle qui prend corps dans l’échange bref mais si intense d’un seul et unique regard. 


L’une contemple sa vie dans sa lumière la plus crue, à travers cette prostituée égarée, campée sur le trottoir d’une rue malfamée : elle se voit telle qu’elle est vraiment et, par contraste, comprend ce qu’aurait pu être sa vie. 


L’autre est surtout frappée par cette femme belle et lointaine, ce regard hanté et torturé si semblable au sien… 


Cela n’a duré qu’une fraction de seconde dans une vie qui, lentement, est en train de s’achever. Le proxénète et l’homme du monde ne permettent pas à leur chose d’ouvrir les yeux. La brillance et la menace d’une lame d’un côté, une main arrêtant un geste de l’autre, suffisent à briser ce lien ténu mais définitif qui s’est tissé entre les deux femmes. 


Impuissante, Mylène s’éloigne dans la luxueuse voiture, alors même qu’en elle, intimement, se glisse la conviction que ce sosie inattendu s’apprête à rendre l’âme.

Sa conscience la torture alors et ne tarde pas à la rattraper. Contemplant son visage triste dans un miroir, Mylène voit sa vie, la futilité de ce luxe et de cette domination contre laquelle tout son être se rebelle. La décision qu’elle prend soudain ne fait que puiser dans les racines de la haine et du désenchantement profondément ancrés en elle. Sur le trottoir, ce n’est plus une rouquine aux cheveux courts et au regard fatigué, mais notre Mylène en veste de tailleur et porte-jarretelles. Elle provoque le proxénète et l’entraîne dans une joute amoureuse et fatale. Le regard douloureux mais décidé, elle le poignarde sauvagement, sans remords. Dans sa tête, des images de sa vie et de celui dont elle se venge secrètement se mélangent à celles de cette prostituée dont le corps sans vie gît sur une civière.

C’est une partie d’elle qu’elle vient d’assassiner, celle-là même qu’elle ne supportait plus, cette femme soumise à un homme qui la meurtrissait et la tuait à petit feu. Tout ça s’efface et disparaît sous les coups hargneusement portés. Son ancienne vie se déchire et se meurt dans la violence et le sang. 

Mylène peut partir maintenant. Elle est libre enfin de commencer une nouvelle vie.
 » Aéroport, Aérogare, mais pour tout l’or m’en aller… « 

ClipCalifornia8

 

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip L’INSTANT X – 1995

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

Réalisateur : Marcus Nispel
Durée : 4’22
Année : 1995
Production : Requiem Publishing
Budget : environ 80.000 €

Synopsis : Marcus Nispel
Costumes : Jean-Paul Gaultier
Photographe : Claude Gassian

Dates du tournage : novembre 1995 (3 jours)
Lieu du tournage : sur le toit d’un immeuble de New York (New York), aux Etats-Unis

Clip présent sur :
Music Videos II 

 

Vidéo

Image de prévisualisation YouTube 

Clip  L'INSTANT X - 1995 dans Les Clips de Mylène 5d0b4deaAux Etats-Unis, un grand nuage blanc survole la ville de New York. Mylène, vêtue excentriquement semble perdue dans ce nuage. La cité, au dessous, est inondée par la mousse qui arrive de partout. Les gens prennent un plaisir enfantin à jouer avec cette mousse tandis que Mylène face à la caméra entame le refrain. Les immeubles commencent à être pris, la mousse sort par les fenêtres, le World Trade Center disparaît bientôt sous la mousse… 

Pas de réel scénario dans ce clip. Mylène se trouve sur un nuage de mousse. Des séquences de New York et de ses habitants progressivement ensevelis par cette mousse.
Beaucoup y ont vu une référence à la fin du monde ou une purification mettant fin à un ancien monde avant la découverte du nouveau.

 

 

Pour le clip, Mylène Farmer refait confiance à Marcus Nispel : la ville de New York est ensevelie de mousse. Cette métaphore de la fin du monde est assez esthétique mais le clip reste décevant dans son ensemble. On est loin des super productions à la Laurent Boutonnat ! Mylène Farmer dira à propos du clip : « J’ai voulu retracer une journée que l’on peut avoir, où tout va mal. C’est une concentration d’évènements dès qu’on se lève… et tout va mal à nouveau ! Et on attend ce moment et souvent il se passe ça ou dans une journée, ou dans un mois, où à la fois toutes les choses viennent se concentrer, se former un peu comme un puzzle et c’est le moment où tout rejaillit cette fois vers le haut et non pas vers le bas. »

 


 Deuxième clip de Mylène réalisé par Marcus Nispel après
XXL (1995) et avant Comme j’ai mal (1996) puis Souviens-toi du jour (1999).

Un budget estimé à environ 80 000 euros et trois jours de tournage à New-York par -10 degrés. 

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip XXL – 1995

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

Date de tournage: Août 1995 

Lieu de tournage: Fillmore une concentration d’orangeraies dans le sud de la Californie 

Réalisateur: Marcus Niespel 

Durée: 04’22 

 

Costumes : Thierry Mugler
Photographe : Claude Gassian

Dates du tournage : août 1995 (2 jours)
Lieu du tournage : Fillmore (Californie), aux Etats-Unis

Clip présent sur :
Music Videos II 

 

XXL Vidéo clip : 

Image de prévisualisation YouTube

 

Chronologie 

08/1995 – Tournage du clip (Deux jours de tournage à Fillmore (Californie), aux Etats-Unis)
18/09/1995 – 1ère diffusion du clip (Diffusion exclusive – M6 (à 20 H) 

 

Budget estimé: environ 230 000 euros (chiffre non officiel). 


Marcus Nispel a également réalisé pour Mylène Farmer les clips 
L’Instant X (1995), Comme j’ai mal (1996) et Souviens-toi du jour (1999). 

 

Synopsis 

 

 

Clip XXL - 1995 dans Les Clips de Mylène 104651316_smallDans ce clip en noir et blanc, Mylène est la figure de proue d’un train du début de siècle qui parcourt les paysages de Californie. Entourée de voiles vaporeux, elle chante partout qu’on a besoin d’amour… Des hommes et des femmes de tous âges, toutes origines et toutes catégories sociales montent, descendent et évoluent dans le train. 

 

 

 

La robe (bleu azur) portée par Mylène dans le clip a été créée par Thierry Mugler.
 C’est Thierry Mugler qui aurait eu l’idée de faire figurer Mylène en figure de proue d’une locomotive dans ce clip.

Marcus Nispel a également réalisé pour Mylène Farmer les clips L’Instant X (1995), Comme j’ai mal (1996) et Souviens-toi du jour (1999). 

 

 


Histoire: 

Clip en noir et blanc.
Mylène attachée à l’avant d’une locomotive à vapeur lancée à toute vitesse.
Dans le train des passagers: des hommes et des femmes de tous les âges, toutes les couleurs, toutes les classes sociales qui semblent tous propulser vers un destin commun le temps du clip.

La locomotive utilisée n’est pas une reconstitution. Il s’agit d’une vraie locomotive à vapeur du début du siècle et d’un train datant de 1906 et qui avait déjà servi pour le film  » Charlie Chaplin » de Richard Attenborough. 


 Mylène a refusé toute doublure y compris pour les scènes les plus dangereuses. Pour filmer Mylène à l’avant de la locomotive lancée à pleine vitesse, un autre train roulait juste devant avec à l’arrière une « louma » qui filmait Mylène sous différents angles. 


 Mylène confiait à Paul Amar le 30 mai 1996 dans l’émission « 20H Paris Première »: »J’étais cablée devant la locomotive et elle roulait vraiment. (…) le train prenait vraiment de la vitesse, et tout d’un coup, on se pose quelques questions (…) on est dans l’action, finalement comme sur scène. » 


Mylène est restée près de quatre heures attachée à la locomotive sous un soleil de plomb. 

 

fzikp2pj dans Les Clips de Mylène

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip QUE MON CŒUR LACHE – 1992

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Réalisation : Luc Besson
Année : 1992
Durée : 6’44 mn
Acteurs : Mylène Farmer… 

 

 

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

Analyse


C’est dans un décor sombre et austère que commence le clip. Un monde plat, froid et nuageux. Dieu, constatant le malaise du monde actuel dans son quotidien, demande qu’on lui envoie l’un de ses meilleurs anges pour une mission délicate.

Et c’est Mylène qui s’y colle. Plutôt tendance, elle arrive d’un pas enjoué vers Dieu tout en fredonnant sa chanson. Insolente, voir agacée, elle quitte ses écouteurs et accepte la mission d’un « Yes-sir » plutôt militaire.

Clip QUE MON CŒUR LACHE - 1992 dans Les Clips de Mylène ClipQMCL02Mylène arrive enfin sur Terre. Après avoir ajusté sa courte tenue, elle laisse s’envoler une plume noire, symbole du mal qui s’immisce petit à petit en elle. Notre ange prend possession, dès son arrivée, du corps d’une jeune femme en pleine dispute avec son amant. Mylène est giflée et découvre par la même occasion la violence, ce qui n’a pas l’air de lui plaire. En utilisant son hôte, elle s’empresse de rendre à son interlocuteur la monnaie de sa pièce. Devant le club privé « Q », l’ange découvre le baiser entre deux êtres qui s’aiment. Parallèlement, un homme en sueur, désireux d’entrer dans le club, se prend une claque par un impressionnant videur. Résigné, il se dirige alors vers un lieu étrange où l’on y trouve un distributeur d’amour. Sous les yeux curieux de Mylène, l’homme s’appliquera le masque et prendra sa dose avant de s’illuminer devant son fantasme qui prend la forme d’un danseur en slip kangourou. Pendant ce temps et depuis le début de la mission, Dieu, à travers sa télévision, déplore l’état actuel du sentiment alors que Mylène semble plutôt prendre goût à l’aventure.


C’est alors qu’arrive l’élément perturbateur de l’histoire, sous la forme d’une femme vêtue de noir et lunettes sombres, le SIDA. Le virus pénètre dans le club privé d’un pas décidé et Mylène reste perplexe par cette intrusion plutôt étrange. Notre ange portera pour la première fois, une attention particulière au club. Un  » Q  » très présent. Cette fois-ci, il est le reflet dans l’eau piétiné par une jeune femme qui succombe aux attouchements d’un homme très arrogant. Des caresses de la main vers des zones érogènes, la femme a l’air d’apprécier ! C’est pendant l’acte sexuel que Mylène possédera le corps de la jeune femme. Une mission que notre ange mène avec plaisir au fil des expériences. Parallèlement, un autre refoulé absorbe une dose d’amour. C’est sous la forme de Michael Jackson qu’il se manifestera… malheureusement le destin divin en décide autrement puisqu’il se retrouve malencontreusement écrasé par la sainte croix !

Après l’effort, le réconfort. C’est à l’aide d’une cigarette que Mylène le trouve. Toujours en quête d’information, Mylène vêtue désormais d’une tenue noire, très près du corps, s’apprête à entrer dans le club. En soufflant sur sa plume blanche, elle succombe définitivement à la tentation du mal et perd son innocence. Parce qu’elle l’a perdue, le videur la laissera donc entrer. Luc Besson, isole temporairement l’ange de voiles blancs, représentés pas les parois du préservatif, pour le protéger du SIDA. Par malheur, le virus n’est pas loin et attire rapidement l’ange. Les images s’accélèrent, les clubers s’agitent et les danses deviennent frénétiques. N’oublions pas que le cœur que l’on aperçoit est celui de Mylène. Son rythme s’accentue dangereusement, le virus se rapproche, l’ange accepte le masque et succombe à ses désirs. Une femme vêtue de noire, avec une capuche symbolise la Faucheuse. Mylène respire et s’abandonne. Son cœur éclate, son sang inonde l’écran. Le message est donc clair : au contact du virus, la mort suit de très près…

Pour conclure le clip, nous retrouvons notre héroïne à nouveau dans les cieux après sa métamorphose. 


Dieu constate alors les dégâts. Son ange ne sera plus jamais le même… 

 

ClipQMCL03 dans Les Clips de Mylène

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip BEYOND MY CONTROL – 1992

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Date de tournage: 1992 

Lieu de tournage: Studios Sets à Stains  (France) Réalisateur: Laurent Boutonnat 

Durée: 05’05 

L’adultère en tant que trahison. Vengeance successives ..

VIDEO CLIP

Image de prévisualisation YouTube 

Déjà très occupé par la préparation du tournage de Giorgino, qui lui prend tout son temps, Laurent Boutonnat prend tout de même quelques jours pour réaliser un dernier court-métrage avec Mylène Farmer

Clip BEYOND MY CONTROL - 1992 dans Les Clips de Mylène fbefb0caMettre en images Pas de doute initialement prévu (suite de Libertine et Pourvu qu’elles soient douces) aurait nécessité beaucoup plus de préparation de temps, et donc d’argent, que celui-ci. Il tournera donc Beyond my Control en deux jours, aux studios de Stains avec Frédéric Lagache, le marionnettiste de Sans Contrefaçon, Christophe Danchaud en doublure masculine et  une danseuse. Le réalisateur dévie de sa narratologie filmique habituelle pour se concentrer sur des images syncopées, montées achronologiquement, mais contant tout de même, si ce n’est une histoire, du moins un « rassemblement thématique ». Dans un monde sur fond noir, dénué de décors, Boutonnat fait évoluer ses personnages autour d’objets et d’éléments forts de son univers. 

Le peu d’accessoires qui sont montrés sont en rapport avec un des deux thèmes de la chanson et du film ; soit le sexe, soit le sang. On y voit un lit à baldaquin, une meute de loups, une proie déchiquetée, un bûcher, un baiser sanguinolent et le vent, omniprésent dans l’œuvre de Laurent. Tous ces symboles mis côte à côte, juxtaposés, mélangés peuvent être interprétés de différentes façons. L’incinération en elle-même et la proie des loups peuvent être lues de manières différentes. Le bûcher et le vent qui ne s’arrête jamais de souffler évoque à nouveau un des films de chevet de Boutonnat :  Les Diables, de Ken Russel (1970). 

Pour la première fois après Plus Grandir (1985) Laurent Boutonnat est attaqué par la censure française. Ouvertement bâillonné par la chaîne M6, par Michel Drucker (alors sur TF1) et par le C.SA : Beyond my Control ne passera que très peu à la télévision française. Malgré la promesse des chaînes M6 et MCM de le diffuser après minuit, seule Canal Plus osera le programmer à n’importe quelle heure de la journée. On rappellera pour mémoire l’immortel verdict du C.S.A (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) : « Ce nouveau clip de Mylène Farmer n’est qu’un cocktail de sexe et de sang à la puissance mille ». 

Laurent Boutonnat oublie les adaptations cinématographiques de Roger Vadim (1959), Stephen Frears (1988) ou Milos Forman (1989) pour s’attacher au roman lui seul. Dans un décor épuré, seuls un bûcher et un lit à baldaquin se détachent d’un fond noir. Dans un mélange d’images sanguinolentes et parfois vaguement érotiques, deux amants se trompent et se vengent. Dans le rôle du mari, on reconnaîtra Frédéric Lagache

Comme pour brouiller une historie que tout le monde connaît ou a vécu, le réalisateur préfère la raconter en livrant certaines images mentales. On pense au symbole de la femme trompée, à cette image d’une Mylène Farmer ligotée sur un bûcher qui crie la douleur de la trahison dont elle est victime. 

Parallèlement à cela, une scène montrera l’époux volage dévoré par deux loups. On comprendra plus tard qu’ils étaient les outils de la vengeance de la femme trompée. L’histoire racontée de manière anachronique fait écho aux paroles de la chanson qui elles non plus, ne suivent pas l’ordre chronologique de l’action. Le texte lui-même commence par les pensées de la femme venant d’accomplir sa vengeance : 

            «  Je ne comprend plus pourquoi j’ai du sang sur les doigts. Dors en paix, je t’assure, je veillerai ta sépulture mon amour ». 

C’est bien plus tard dans le clip qu’on découvrira la cause de tout cela, dans les ébats crus d’une femme blonde dans les bras de l’homme infidèle. Surpris par la femme trompée, ils se font promettre des représailles, pourtant paradoxales ! 

            « Lâche. C’est plus fort que toi. Toujours en cavale, tu nous fais du mal. Ne t’éloigne pas de mes bras ». 

3a10cbe6 dans Les Clips de MylèneElle lâchera une meute de loups sur le mari volage, qui finira dévoré. Il réapparaîtra plus tard dans une image forte de sens. Un long baiser fougueux avec Mylène Farmer se transformera peu à peu en étreinte cannibale. Le sang sortant de la bouche des deux amants se répand sur leurs visages, matérialisant la passion malsaine qui les lie. Les images dans le désordre le plus complet se succèdent. Alors qu’un loup court en leur direction, tel un vampire la chanteuse embrasse l’épaule de son concubin, de laquelle perle une goutte de sang. Les flammes du bûcher petit à petit baissent d’intensité, alors que les loups s’acharnent sur une carcasse encore sanguinolente. 

Seule, derrière la fumée du brasier qui s’est éteint, Mylène Farmer est là, encore vivante. Maintenant vengée, les tourments de la trahison sont devenus cendres, tout est fini. Mais comme un poison qui ronge, les loups qu’elle avait lâchés l’attendent au bas de son piédestal. Bientôt dévorée par son propre objet de vengeance, la chanteuse encore ficelée regarde droit devant elle. Les loups en contrebas tournent autour d’elle en la fixant du regard. Par la solitude et la mort, voici comment Laurent Boutonnat décide de clore momentanément sa collaboration avec Mylène Farmer. Il ne réalisera plus de clip pour elle pendant dix ans. 

En savoir plus sur Beyond my Control 

860d4a04« Beyond my control » est le quatrième extrait de l’album « L’autre » (qui est déjà disque de diamant pour 1 000 000 d’exemplaires). La chanson « Pas de doute » était pourtant fortement pressentie comme nouveau single par les fans. Avec ce titre, bien que peu connu du grand public, Mylène Farmer va marquer les esprits avec un clip scandale ! En 1992, la chanteuse enchaîne succès sur succès : elle passe à l’état de mythe.Il est question dans ce texte de contrôle de soi, de dérision face à la lâcheté d’un homme mais aussi d’amour et de mort. Mylène veut régler ses comptes avec la gent masculine en tuant son amant volage : « Lâche ! C’est plus fort que toi« . 


La voix que l’on entend dans le refrain de la chanson « It’s beyond my control » est un sample de la voix de John Malkovich dans le film Les Liaisons dangereuses de Stephen Frears.
Le single sort avec les supports habituels (45T, maxi 45T et maxi CD). Mais ce titre est aussi l’occasion de présenter le premier CD single 2 titres, qui aujourd’hui est très recherché par les collectionneurs.

Mylène Farmer n’enregistre aucune télé pour promouvoir le titre : il faut dire qu’avec le clip qui a été préparé, la promotion se fera à son détriment ! 

Deux jours de tournage seront nécessaires au Studio Sets à Stains, lieu où avait été tourné le clip de « Plus grandir » en 1985. Mylène habillée d’une robe longue et ample marche en regardant loin devant elle. Le clip est entrecoupé par des ébats amoureux presque pornographiques, de Mylène qui brûle sur le bûcher, qui marche en chantant, les mains ensanglantées. Pour les scènes hot du clip, c’est Christophe Danchaud (danseur de ses 3 premières tournées) qui fait la doublure de l’homme infidèle Frédéric Lagache (déjà présent sur le clip de « Sans contrefaçon » dans le rôle du marionnettiste). A noter que ce sera le dernier clip de Laurent Boutonnat avant une longue période. Il faut qu’il prépare activement son long métrage « Giorgino » dans lequel Mylène joue le rôle principal.Le clip est envoyé aux télés et leur réaction ne se fait pas attendre : c’est la censure pure et dure ! Trop de sexe, trop de sang, trop de violence ! Toutes les chaînes refusent de le diffuser (hormis Canal + et MCM). La presse s’empare du scandale et diffuse allègrement les « premières images du clip scandale » !

A l’occasion de la sortie de ce titre, la radio NRJ prépare une surprise : un maxi 45T picture-disc collector édité à quelques 50 exemplaires ! Un vrai objet de convoitise pour les fans qui s’arrache à prix d’or, malgré les nombreux pirates qui circulent !

Au final, le single se vendra tout de même à quelques 200 000 exemplaires. Il clôturera également l’exploitation de « L’autre », à ce jour l’album le plus vendu de la chanteuse avec 1 800 000 exemplaires !

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip REGRET – 1991

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Réalisation : Laurent Boutonnat
Année : 1991
Durée : 6’17 mn
Acteurs : Mylène Farmer, Jean-Louis Murat. 

 

 

 

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

 

Analyse


Les mugissements lugubres du vent s’adoucissent soudain pour mieux s’effacer devant un murmure lancinant et triste, une litanie de mots dépourvus de sens qui se répètent dans un soupir presque sépulcral. Puis l’écho d’une voix féminine s’ajoute à la prière inlassablement chuchotée sans pourtant l’interrompre. Perdue au milieu d’un paysage désolé noyé de brume, la silhouette sombre d’un train glisse silencieusement sur des rails blanchis par le givre, comme surgie d’un néant infini et glacé. Tout ici semble oublié et délaissé par les hommes. Même la vie s’est enfuie loin de ce chemin fantôme, emportant avec elle son tourbillon de couleurs chaleureuses. Tel un vampire assoiffé, elle a abandonné derrière elle un monde brusquement insipide, victime exsangue, succession d’images grises et mortes soumises à l’agression éternelle du temps.
 

Clip REGRET - 1991 dans Les Clips de Mylène ClipRegrets01


C’est sur ce chaos de formes effacées et endormies que s’élance le clip Regrets. Un homme descend de l’unique wagon à présent immobile, figé lui aussi dans l’atmosphère lourde et froide. L’homme s’avance lentement, balançant quelque chose dans l’une de ses mains, l’autre glissée négligemment dans la poche d’une longue veste noire. D’un geste nonchalant, il ouvre un haut portail que l’on s’attendrait presque à entendre grincer mais qui s’écarte simplement, sans un bruit, comme pour ne pas troubler le calme pesant qui règne alentours. Porte des enfers ou porte du paradis ? Clé d’un songe délicieusement amer ou clé d’une réalité troublante et incroyable ? L’homme vient de pénétrer dans un cimetière où les saisons paraissent avoir été suspendues, où le temps s’est arrêté dans sa course folle et inexorable, où l’hiver est sorti vainqueur d’une bataille âpre dont on ignore tout. Marchant entre de vieilles pierres tombales où plus une fleur n’a été déposée depuis bien longtemps, il donne l’impression d’errer sans but précis, de n’être venu jusqu’ici que pour contempler la désolation de ces tombes que plus personne ne chérit ni ne vient visiter.

L’intrusion de ses pas indolents provoque la fuite d’une biche, élément insolite dans cet endroit désert, seul signe de vie au milieu de ces monuments dressés là pour des personnes à jamais disparues. Dans les vapeurs humides et blanchâtres se dessine alors une deuxième silhouette, mince et sombre elle aussi, marchant de ce même air tranquille à quelques pas de là, ignorée de l’homme qui continue d’avancer sans rien apercevoir de ce qui se passe autour de lui. Il s’est arrêté et assis sur une tombe. Serait-ce celle d’un être aimé ? Serait-ce celle de cette femme qui s’est approché, et cache maintenant de ses mains fines les yeux de notre flâneur solitaire, faisant frémir sur ses lèvres un début de sourire ? Tels des enfants jouant à cache-cache, ils s’élancent soudain dans une course éperdue mais heureuse, s’éloignant de la tombe austère, témoignage implacable de la mort provoquée par leurs rires mais impuissante à les retenir. Puis leur joie exaltée s’apaise et leur pas ralentissent, ne laissant pour seul témoignage que les battements de leur cœur que l’on devine encore agités.
 

ClipRegrets07 dans Les Clips de Mylène


Il ne reste désormais plus entre eux que la douceur et la sérénité du goût retrouvé de leurs anciennes ballades. Ils marchent, unis par l’étreinte silencieuse de leurs doigts enlacés, semblant défier de leur visage paisible cette vie fugace qui ne cesse de leur échapper, pour les entraîner vers l’éternité douloureuse de la solitude et des amours brisés. Le soleil si timide s’éprend alors des amants téméraires et perce les voiles troubles de la brume, les couvrant de ses rayons blafards. Serait-ce là une tentative insensée pour les soustraire quelques instants à l’inflexible pénombre de la mort ? Mais la mort ne permet aucune insolence et ne connaît aucune pitié. Elle ne rend jamais les âmes de ceux qu’elle a fauché. Tout au plus ferme-t-elle les yeux sur les instants volés par ces deux êtres déchirés par leur séparation. « Au vent que je devine, nos lèvres éperdues s’offrent des noces clandestines« . Ombres jumelles, âmes sœurs, ils se lient et se confondent dans une ultime étreinte sage et résignée. Revenus à cette tombe où leur amour repose, ils savent tout deux que leurs courtes retrouvailles s’achèvent ici. C’est elle qui s’arrache finalement à la tendresse amoureuse de ces bras qui ne cherchent plus à la retenir. Elle qui s’échappe après l’avoir contemplé une dernière fois, grave et attendrie, avant de s’évanouir dans les écharpes de brume pour lui épargner sans doute la décision douloureuse de cet adieu inévitable.
 

L’homme quitte enfin le monde suspendu de ses rêves doux-amers, la main refermée sur le bouquet de fleurs séchées qu’il avait offert à sa belle, symbole pathétique et poignant de la mort sans cesse renouvelée de son amour perdu. Car l’ombre évanescente d’une femme aimée mais disparue ne peut bien sûr emporter dans sa fuite ce présent désespéré. Alors, de son pas redevenu tranquille, il remonte dans le train qui l’a patiemment attendu et qui s’ébranle aussitôt, sans une secousse, disparaissant dans l’épaisseur blanche et ouatée du brouillard. Disparaissant comme l’a fait le fantôme brièvement ressuscitée de l’amante opaline, sans un mot, sans un signe, s’évaporant comme le ferait une tendre chimère surprise par la lumière du jour, ou comme le feraient les images douces et floues d’un rêve éveillé, aux premières lueurs de l’aube. Et le paysage rendu à lui-même et à son existence dénuée de vie se soumet à nouveau aux plaintes angoissantes du vent. 

 

ClipRegrets03

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Clip DESENCHANTEE – 1991

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Réalisation : Laurent Boutonnat
Année : 1991
Durée : 10’12 mn
Acteurs : Mylène Farmer, Adil Med Mejrhirrou (dans le rôle du petit gavroche) 

 

 

 

Vidéo :    Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 


Noirceur, froideur et liberté, voilà ce qu’on retiendra de ce clip de dix minutes. Tourné dans une usine désaffectée près de Budapest en Hongrie, plusieurs journées de tournage, une centaine de figurants au visage grave (exigence du réalisateur), conditions météorologiques difficiles, des ingrédients nécessaires à un nouveau chef d’œuvre signé… Boutonnat/Farmer. Peu de moyens techniques mais, en revanche, un résultat surprenant et digne de notre tandem. Désenchantée fait un véritable carton dès sa sortie, plus d’un million d’exemplaires vendus !!!Cette chanson est d’ailleurs devenue l’hymne farmerien !!! 

 

Clip DESENCHANTEE - 1991 dans Les Clips de Mylène ClipDesenchantee03

 

 L’essence même du clip est un message : Libérer une génération en mal de futur. Mylène met en paroles l’errance d’une génération qui ne sait plus vers qui se tourner pour trouver un sens à sa vie !!! 

 

 Budapest… quelques secondes pour plonger dans la froideur du clip. Mylène, accompagnée par une geôlière ravagée par le temps, s’apprête à entrer dans une prison tenue sous haute surveillance. Soudain esseulée, elle se retrouve face à face avec les autres prisonniers qui lui réservent un accueil des plus particuliers, à coup de boules de neige et de pierres, en guise de bienvenue. 

 

On peut comprendre dans ce clip que la prison est certainement l’image que Mylène veut donner pour représenter la société. Les prisonniers n’ont plus leur liberté et sont contraints aux travaux forcés. La société n’est plus à l’image de l’espoir mais du chaos.
 » Tout est chaos, à côté, tous mes idéaux : des mots abîmés… «  

 

Ce clip est composé de deux parties : la soumission et la rébellion. On retrouve Mylène et le petit « Gavroche » assis sur un lit pendant que les autres prisonniers se reposent. Il ne faut pas oublier que ces deux personnes sont à l’initiative d’une révolte qui conduira les fuyards vers la Liberté. Plus tard, au moment de l’infâme repas quotidien (bouillie de cafards…) Mylène se révolte devant l’assemblée et révèle son impertinence ! Elle est frappée violemment au visage par une geôlière puis se rebelle. Elle arrache les planches clouées aux fenêtres et laisse jaillir la lumière. C’est alors qu’arrive enfin le temps de la rébellion. Les prisonniers se déchaînent, mettent à feu et à sang tout ce qui les entourait jusqu’à présent. 

 

On peut penser que lorsque le Christ sur la croix tombe, Mylène ne compte plus sur la religion pour trouver un sens à sa vie et même je dirais qu’elle n’y croit plus. Il ne faut pas oublier que cette croix est souvent présente dans les clips de Mylène (Sans logique, Je te rends ton amour…). N’oublions pas que  » Marie  » représente la mère de Jésus mais aussi celle de la religion chrétienne.  » à quel sein se vouer, qui peut prétendre, nous bercer dans son ventre « . 

 

Mylène ne cherche plus le réconfort d’une mère quelle qu’elle soit. 

 

On retrouve aussi dans ce clip des images très fortes sur les enfants. Regards tristes et perdus, ils fument, crachent…Des enfants trop souvent abattus par leur faiblesse et terrassés par les coups reçus. Ce sont des enfants à qui on a volé leur enfance, l’espoir et leurs rêves. Encore plus surprenant, l’image où le petit « Gavroche » emprunte le chemin vers la liberté avec la Mort à la main (une mitraillette) et abat les gardes sans aucun remords. Ces enfants deviennent des hommes malgré eux, ne serait-ce que pour survivre. 

 

 Face à cette liberté soudaine sur l’immense plaine hongroise nommée  » Pustza  » dont l’horizon se confond avec les nuages, une autre confusion encore plus grande se heurte aux  » nouveaux libres  » : Le vertige face à la liberté… et c’est sur des regards perdus dans le vaste paysage enneigé que le clip se termine. 

 

 

ClipDesenchantee05 dans Les Clips de Mylène

 

 

 

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaire »

Mylène en partance pour la Chine

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Mylène en partance pour la Chine dans Mylène 1999 - 2000 FanSophie3Le premier titre de l’album Anamorphosée est dévoilé au début de l’année 1999 : l’Ame-stram-gram. Le refrain est accrocheur et les paroles simples à retenir. Ce titre est une véritable surprise car il marque un virage plus techno après les furieuses guitares du précédent album.

Sur la pochette du single, Mylène apparaît voilée, quasiment indiscernable. Ce cliché est l’œuvre de l’Italien Marino Parisotto Vay, un prestigieux photographe réputé dans l’univers de la publicité pour avoir notamment travaillé pour des marques célèbres comme Armani….

Alors que le nouveau single est largement diffusé en radio, Mylène s’envole pour la Chine pour le tournage du clip Ame-stram-gram

Laurent Boutonnat ne sera pas du voyage car Mylène souhaite une fois de plus travailler avec un réalisateur différent. La chanteuse a bien réfléchi, si le cinéma ne peut pas lui faire d’élégantes courbettes comme elle le souhaiterait, ce n’est pas la fin du monde car elle sait qu’une autre œuvre est à créer : celle de ses vidéos qu’elle veut toujours plus fabuleuses !

Ainsi, ne lésine-t-elle pas sur les moyens financiers nécessaires au tournage.

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

L’âme-stram-gram

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

L'âme-stram-gram dans Mylène 1999 - 2000 1182764334_1Nous sommes fin 1998. Voila plus d’un an et demi que l’on n’entend plus parler de Mylène Farmer ! Mais comme on le sait, la chanteuse aime bien prendre le temps de peaufiner à la perfection ses albums. Des premières rumeurs voient le jour, comme un hypothétique titre du nouvel album « Mes moires » qui sortirait mi 1999. Mais comme presque toujours avec la chanteuse, rien ne filtre avant le jour J !

Mi février, le single est diffusé sur les radios. C’est un titre très dansant qui fait alors croire à certains fans que la star s’est tournée vers des sonorités techno. Il évoque explicitement la sexualité avec des jeux de mots érotiques (« ‘jouis tout ce que tu confesses ») où l’on pourra aisément soutirer les mots « jouis », « con » et « fesse ». Il traite de plus de l’enfance avec la comptine de l’am-stram-gram (chansonnette récitée par les enfants pour la séance du « ploufage » = désignation au hasard d’une personne parmi un groupe d’enfants). On retrouve également la psychanalyse avec le thème du divan et de l’oreille amie ainsi que le « complexe d’Œdipe » décelé par Freud.

Le single sort le 9 mars 1999 en CD 2T, maxi single et maxi 45T. On notera à partir de l’époque de l’album « Innamoramento » l’absence de « l’équipe Boutonnat » pour réaliser les remixes des chansons de Mylène Farmer. Le single se classe directement en deuxième position des meilleures ventes de singles mais retombe aussi vite qu’il est entré. Il se vendra au final à 125 000 exemplaires. La chanteuse est devenue une vendeuse d’albums, pas de singles !

Les concerts manquant à Mylène Farmer, elle décide de remonter sur scène plus rapidement. Ce sera donc le « Mylenium Tour », une série de 20 dates à partir du 24 septembre 1999 partout en France ainsi que trois autres dates en Russie (Moscou et Saint-Pétersbourg).

L’album « Innamoramento » quant à lui sort un mois plus tard. C’est encore une Mylène plus optimiste, avec de superbes ballades et des mélodies plus dansantes. Comme toujours, elle écrit toutes les paroles, mais elle compose également la musique de quatre titres !

Le clip va encore faire parler de la chanteuse ! Il a été tourné à Pékin sur 5 jours par Ching Siu Tung. Une mise en scène magnifique, des images sublimes ! Deux sœurs jumelles sont séparées et violentées par une horde de chevaliers. Leur amour les délivrera de ceux-ci quitte à les mener vers la mort. Un clip de plus de 7 minutes avec un budget colossal !

Pour la promotion, Mylène enregistre 3 télés où elle nous présente une chorégraphie de son cru réglée au millimètre près accompagnée de ses 2 danseurs !

La chanson ne sera chantée que lors du « Mylenium Tour » dans une version réorchestrée aux accents hispaniques.

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

L’Ame stram gram

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Paroles et musique de L’AME-STRAM-GRAM 

 

Vidéo

Image de prévisualisation YouTube 


Titre: L’Âme Stram Gram                                                                                          

 


Télécharge la sonnerie de « L’Âme Stram Gram » pour ton portable  


Paroles de L’Âme Stram Gram

En moi, en moi, toi que j’aime
Dis moi, dis moi, quand ça ne va pas
Il n’y a que ça qui nous gouverne
Dis moi combien de fois…

Partager mon ennui le plus abyssal
Au premier venu qui trouvera ça banal

J’ouis tout ce que tu confesses
Et l’essaim scande l’ivresse
J’ouis tout ceux que tu condamnes
T’éreintent, te font du charme

C’est « L’ÂME STRAM GRAM »

En moi, en moi, toi que j’aime
Dis moi, dis moi quand ça ne va pas
Il n’y a que ça qui nous gouverne
Dis moi combien de fois…

En moi, en moi, toi que j’aime
Dis moi, dis moi quand ça ne va pas
Imisse, et glisse l’abdomen
Dans l’orifice à moi

Des absents, un bourdon, une oreille amie
Confidences sur divan, on se psychanalyse…

J’ouis tout ce que tu sussures
Et l’essaim bat la mesure
J’ouis tes oedipes complexes
Et l’essaim se manifestent

C’est « L’ÂME STRAM GRAM »

Am Stram Gram Pique et Pique Et Collegram
Bourre et Bourre et Ratatam
Âme Stram Gram pique dames
Âme Stram Gram Pique Et Pique Moi dans l’Âme
Bourree Bourree De Noeuds de Males
L’Âme Stram Gram pique dames 

 

 

L'Ame stram gram dans Les Chansons de Mylène 1182764334_1

Publié dans Les Chansons de Mylène | Pas de Commentaire »

Le scénario de L’Âme-stram-gram

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Le scénario de L'Âme-stram-gram dans Mylène 1999 - 2000 MFBercy96_07aPour L’Ame-stram-gram, Mylène a écrit le scénario, en s’inspirant d’une légende chinoise qui évoque le sort de sœurs jumelles séparées par la mort. Pour la réalisation du clip, l’heureux élu est le réalisateur Ching Siu Tung, originaire de Hong Kong et qui a filmé, entre autres, les Histoires de fantômes chinois, en 1989. 

De son CV, il faut également retenir qu’il fut chorégraphe de scènes d’actions (The Killer de John Woo), ca il est l’un des grands maîtres du kung-fu. Cette vidéo, dont le budget est mirobolant – en l’occurrence, il faut construire un bout de la muraille de Chine -, est tournée en cinq jours à Pékin – même si Mylène passera trois semaines entre Pékin et Hong Kong afin de tout superviser. Le texte étant truffé de termes faisant explicitement référence au sexe, on aurait pu s’attendre à un clip agrémenté de quelques scènes d’orgies. Ce n’est finalement pas le cas, l’univers est fantastique à souhait, peuplé d’êtres étranges et féériques. 

Pour l’occasion, Mylène se transforme en une irrésistible geisha qui subit les plus grandes violences alors que les malfrats enlèvent sa sœur jumelle. Cette vidéo est un bijou esthétique et, de l’avis commun, rarement Mylène aura été autant sublimée par un autre réalisateur que Laurent Boutonnat

D’autre part, L’Ame-stram-gram tient une place particulière parmi ses derniers clips car Mylène change de décor et de culture. Et surtout, elle réussit à prouver aux plus réticents, qui jugeaient ses dernières réalisations un peu faibles, que la direction d’un metteur en scène différent peut lui être bénéfique. Loin de l’univers torturé de ses débuts, Mylène abat la carte du clip aérien et coloré, et la magie opère ! 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

Clip de l’âme tram gram

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Réalisé par : Ching Siu Tung
Diffusé le : Mars 1999
Durée : 7’50 

Clip de l’âme tram gram dans Mylène 1999 - 2000 2995802839_1_7_G3A9mORBDeux sœurs jumelles vêtues de grands voiles bleus rient et s’amusent dans un décor chinois et voilé. Mais ce bonheur va bientôt être troublé par l’arrivée de chevaliers qui poursuivent les deux sœurs. Soudain, se sentant menacées, elles tirent leur longue langue, qui, à leur contact, fait jaillir un pouvoir qui fait tomber les soldats de leurs chevaux. Mais malgré leurs efforts, une sœur est enlevée et amenée dans un palais où l’on trouve des cadavres, des pendus… C’est alors que l’on voit la deuxième sœur, épuisée, qui vient à la rescousse de sa jumelle. Mais, incapable de gravir le grand escalier qui mène au palais, elle se jette dans les marches, les dévale rapidement et meurt. De son corps, se sépare alors son âme qui s’élève dans le ciel. La sœur et l’âme tirent alors leur langue et s’échappent du palais. Elles sont heureuses, mais le jour apparaît : l’âme disparaît dans le ciel. Sa sœur, désespérée, va alors se jeter du haut de la muraille de Chine et rejoindre sa jumelle au Paradis… 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

La chorégraphie de L’Âme-stram-gram

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

  

Une fois la vidéo en boîte, Mylène retrouve ses danseurs – uniquement des hommes cette fois-ci – four finaliser la chorégraphie qui servira sur les rares plateaux télévisés qu’elle a prévu pour promouvoir le single. Après quatre années d’absence médiatique, la star est de retour ! 

 

Evidemment, tous les passages promotionnels sont préparés avec la plus grande minutie ; le public trié sur le volet, connaît déjà toutes les paroles par cœur et acclament son idole qui nous présent une nouvelle chorégraphie toujours aussi élégante et structurée. Sans faux pas et avec un sourire en coin. 

 

Mais que ce soit dans Les années tubes, Le Hit machine ou Tapis Rouge, la chanteuse ne se répand pas vraiment en confidences ! Elle n’en accorde qu’une seule, le 2 avril 1999 à Jean-Pierre Foucault, à qui elle confie qu’elle va bientôt remonter sur scène, dès le 24 septembre 1999 à Bercy, soit seulement quelques mois après son retour … 

 

 

VIDEO A l’émission TAPIS ROUGE 1999 

Image de prévisualisation YouTube 

 

Dès le lendemain de cette déclaration, les places pour les deux premiers concerts sont mises en vente. Il n’en faut pas plus pour que les billetteries soient prises d’assaut, même si le prix des places a flambé depuis sa dernière tournée (entre 43 € et 84 €), les fans investissent. 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

Mylène, un article dans Elle

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

 

Toujours à la même période, le magazine Elle dans son édition du 5 avril 1999 offre une interview exclusive de la chanteuse, accompagnée d’un shooting signé par Jean-Marie Périer sur lequel il reviendra à l’occasion de son livre Flash : « On fait une première photo, je la sors du châssis et la lui tends. Mylène pose l’épreuve sur une table et se penche pour la regarder de près (…) Puis elle se relève en dodelinant de la tête et dit doucement : « Non ! » Et elle déchire la photo ». 

 

 

Mylène, un article dans Elle  dans Mylène 1999 - 2000 MF2000_133aVraie ou fausse rousse ?
Ma couleur naturelle est châtain, c’était fade. Je suis devenue rousse quand j’ai commencé à chanter.

Pourquoi pas platine ou corbeau ?
Parce que j’ai une peau de rousse. Il y a eu une erreur de la nature: j’aurais dû naître rousse.

Physiquement, comment se trouve-t-elle ?
(moue, gêne, silence) Je ne me supporte pas. Je me regarde peu, je ne vois jamais mes clips. C’est très douloureux.

Ce corps mince et musclé ?
Je me trouve trop maigre; je rêve de prendre cinq kilos.

Si peu s’aimer et sans arrêt se cacher derrière des masques, des déguisements, des maquillages
Mais ces masques, c’est moi qui les choisis. Forécement, ils traduisent quelque chose. C’est difficile de trouver le mot juste. Je ne suis pas portée sur les confessions. Je ne me livre pas parce que je ne sais pas. Je ne peux pas parler de moi. C’est douloureux. On peut en mourir.

La psychanalyse ?
Ça m’intéresse, d’un point de vue intellectuel. Mais je n’ai pas le temps, et je ne suis pas sûre d’avoir envie de ce genre d’introspection.

Son enfance au Québec
Je n’ai aucun souvenir d’enfance. C’est comme un trou noir : rien.

La neige dans ses clips et dans Giorgino
Je ne me sens bien que dans le froid. Pendant longtemps, je ne supportais ni le soleil ni la chaleur.Ça va mieux depuis que j’ai vécu en Californie.

Ses parents ?
Pardon, mais c’est mon seul territoire privé.

Laurent Boutonnat
Il compose, j’écris, il s’agit d’une vraie collaboration artistique. Tout ce que je peux vous dire c’est que je n’ai jamais fait quelque chose que je n’avais pas envie de faire.

L’atmosphère dix-huitièmiste de certains de ses clips

Je ne peux pas expliquer pourquoi mais je m’y sens bien. Je crois que je me sentirais mal dans toutes les époques. Mais tout compte fait, c’est au XIXè siècle que j’aurais aimé vivre, ne me demandez pas pourquoi.

L’ambiance sadomaso de ses clips ?
Cela doit correspondre à des fantasmes que je porte en moi.

Les cimetières, la mort qui plane partout ?
J’adore les cimetières, c’est un des endroits dans lesquels je me sens bien. Où que j’aille dans le monde, j’y vais, cela apprend beaucoup sur une culture, un peuple. Ce goût doit me venir de l’enfance. J’ai retrouvé des lettres de ma grand-mère dans lesquelles elle me disait : « Dimanche, je t’emmènerai dans tel cimetière ».

MF2000_16a dans Mylène 1999 - 2000Ses collaborations avec Luc Besson et Abel Ferrara
Je les ai appelés tout simplement. Ferrara, cela a été dur, des mois de négociation, de coups de fil à trois heures du matin.

Son désir de cinéma
J’en avais un désir presque clinique, le désir est toujours là. J’attends qu’un réalisateur ait envie de moi.

La notoriété lui pèse-t-elle ?
J’aime cet état-là, j’aime qu’on me reconnaisse, j’aime l’idée d’avoir accompli ce petit bout de chemin, mais je m’égare… C’est vrai que c’est aussi pesant. Quand j’ai besoin d’un réel anonymat, je vais le chercher à l’étranger. Je crois que je pourrais vivre à New York, je m’y sens bien. Je peux y marcher dans la rue sans me soucier de savoir si je suis jolie ou si je marche droit, entrer dans un café, des choses toutes bêtes.

Choses qu’elle ne peut plus faire à Paris ?
En tout cas, je ne me les autorise pas. On peut toujours faire tout ce qu’on veut, mais c’est dur d’être observée quand on n’a pas envie de l’être.

La vie de Mylène Farmer à Paris ?
Ma vie est essentiellement consacrée à mon travail. Je sors très peu, je vois peu de gens. Je vis comme une recluse. C’est vrai, parfois j’ai le sentiment d’être enterrée vivante. Mais il y a des choses plus douloureuses dans la vie.

Son singe capucin ?
Il est extraordinairement intelligent et agile; vous savez, ce sont ces singes qui aident les handicapés.

L’actualité ?
Le Pacs, la parité, non, je ne suis pas tout ça.

L’amour ?
On voudrait tellement que la passion dure, mais la réalité nous contraint à dire que, non, ça ne dure pas.
 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

Le bon cliché de Mylène

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

  

 

Le bon cliché de Mylène dans Mylène 1999 - 2000 MF2000_123aCe n’est qu’au bout de la seizième photo que l’artiste approuve le cliché. Cette journée de travail pour Jean-Marie Périer et Mylène n’accouchera en tout et pour tout que de trois clichés. Quand Jean-marie Perrier retranscrit cette anecdote, c’est sans aucune animosité vis-à-vis de la star. Au contraire ; il estime que cela montre simplement que Mylène sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas ! 

 

Maitrise son image est ce qui lui importe le plus. Sans caprice, ni éclat de voix car Mylène reste une femme qui a le respect d’autrui. Si elle est exigeante envers ceux qui l’entourent, elle est encore plus intransigeante avec elle-même. Et ceux qui n’acceptent pas ce jeu sont contraints de passer leur chemin. 

 

-          Contrôler, c’est être aussi exigeant avec soi-même qu’avec les autres ; contrôler ce n’est pas ignorer ni ne pas respecter le talent des autres. Je fais ce métier depuis dix-huit ans. J’ai très vite compris qu’il fallait se méfier, car il y a toujours détournement ; détournement de mes intentions, détournement de mes propos… 

 

 

 

Après Anamorphosée qui fut l’album de la lumière, Mylène pensait avoir enfin trouvé une certaine sérénité en exprimant des sentiments plus doux. Mais à l’écoute du nouvel album, dans lequel Mylène signe cinq musiques, il semble que la chanteuse ait de nouveau basculé dans l’univers de ses angoisses. 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

Nouvelle inspiration Mylène

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

 

Nouvelle inspiration Mylène dans Mylène 1999 - 2000 MF2000_156aDurant son exil et ses nombreux voyages, Mylène a pris le temps de se nourrir d’autres artistes pour y trouver une inspiration renouvelée. La plupart de ses nouveaux titres s’inspirent justement d’eux ; Egon Schiele dans Je te rends ton amour, Si c’est un homme de Primo Levi dans Souviens-toi du jour, Saint Exupéry dans Dessine-moi un mouton et le sociologue et écrivain Francesco Alberoni dans le titre Innamoramento. Cet album est sans aucun le plus mystique, elle y dissèque en détail sa propre âme. Un détail qui n’échappe pas à la presse ; « Après Baudelaire et Poe, celle qui se décrie comme « La fille de Ryan » multiplie les références. Reste qu’elle a beau faire mine de « donner sa langue au chat », il est toujours impossible de percer l’énigme Farmer », peut-on ainsi lire dans L’Humanité

 

Ceux qui n’ont pas apprécié le virage techno de L’âme stram gram et qui n’ont que très moyennement adhéré à son récent trip californien apprécient cet album qui reste pour beaucoup le disque de référence Mylène

 

Quant à la forme, afin de bien mettre en valeur le côté « carnet de voyages » vers d’autres lectures et d’autres contrées, Henry Neu crée le design de l’album avec de nombreux collages illustrant les textes. La pochette représente une Mylène, une fois de plus schootée par Parisotto Vay, accroupie sur une cage géante surgissant des profondeurs de la mer. 

 

 

Quand tout semble lui sourire – un album réussi et une nouvelle tournée – un nouveau malheur vient rappeler Mylène à la réalité. C’est précisément le four de la sorte de l’album, le 7 avril 1999, que la presse révèle le suicide, à coup d’alcool et de médicaments, de Bertrand Le Page, l’un des proches de la star au début de sa carrière, l’un de ses créateurs. Et le mot n’est pas exagéré… en effet, sans lui, le personnage de Mylène Farmer n’aurait peut-être jamais existé. Il est le génie qui lui a donné le trousseau qui contenait toutes les clefs lui permettant d’ouvrir les portes du succès. Et voilà qu’aujourd’hui, à presque 46 ans, il choisit de tirer sa révérence alors que la femme qu’il a sans doute le plus aimé au monde resurgit de sa retraite.

 

 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

Disparition de Bertrand Le Page

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

Depuis son éviction de la bande Farmer-Boutonnat, Bertrand Le Page  n’avait jamais caché sa déception, même si cette séparation ne l’avait pas empêché de travailler avec d’autres – à nouveau Jackie Quartz et des artistes issus d’AB Productions. En 1998, il avait rencontré la jeune Ysa Ferrer après avoir craqué sur son tube Mes rêves et lui avait proposé de la manager pour la sortie de son deuxième album Kamikaze. 

 

-          En plus d’être mon manager, il devient pour moi comme un père, presqu’un amant, entre guillemets, un Pygmalion, un mentor ! se souvent-elle. C’était vraiment quelqu’un de très intelligent… Il m’a apporté l’expérience qu’il a eue avec Mylène, mais contrairement à moi, il a façonnée Mylène comme il l’a voulu. C’est Bertrand qui lui a imposé le « moins on en dit » et « plus on est désirable ». et malgré toute l’affection que je lui portais, je comprends que Mylène n’en soit séparée car il était absolument ingérable ! Il voulait tout construire et tout détruire, en même temps, il pouvait être dangereux

 

Disparition de Bertrand Le Page dans Mylène 1999 - 2000 2896059689_small_1A cette époque, l’entourage de Bertrand Le Page pense qu’Ysa Ferrer lui redonnera goût à la vie. Et même si la jeune femme n’est pas Mylène, elle a ce même amour pour les textes bien écrits et un charisme impressionnant. Comme il n’y a pas de hasard, dans l’équipe d’Ysa Ferrer, nous pouvons retrouver un autre rescapé de l’aventure Mylène Farmer ; Thierry Rogen. Parallèlement, Bertrand Le Page s’occupe aussi de La Cloche d’or, un restaurant situé dans le quartier de Pigalle, mais il  se retrouve rapidement sans un centime et harcelé par les huissiers. C’est ainsi qu’il passe d’un superbe appartement parisien à un petit studio à Toulon où il fait de la voyance. Et c’est dans ce lieu exigu, rejeté, qu’il décide de tirer sa révérence… 

 

La calligraphie qu’il utilisait pour les premiers albums de Mylène sera celle qui se retrouvera sur sa pierre tombale, comme un ultime message… « Il dépend de celui qui passe que je sois tombe ou trésor, que je parle ou me taise : Ami, n’entre pas sans désir ». 

 

Contre toute attente, Mylène ne reviendra jamais sur la disparition de son ancien manager. On la sait très affectée, mais il n’est pas dans ses habitudes de se répandre en commentaires et encore moins dans la presse. Comme pour disparition de son frère, les plus grandes douleurs sont muettes et le show doit toujours continuer .. 

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

Un amour trop lourd pour Mylène ?

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

 

Un amour trop lourd pour Mylène ? dans Mylène 1999 - 2000 404645968_smallA peine le succès mitigé de l’Ame-stram-gram retombé – vendu tout de même à 125 000 exemplaires – le deuxième extrait est pensé par la maison de disques. Au début, c’est le titre Dessine-moi un mouton qui est annoncé. Il est d’ailleurs prévu qu’un clip soit tourné en Corse, avec pour scénario le crash d’un avion représentant celui de Saint-Exupéry ! 

 

Mais finalement, Mylène veut décider. Elle préfère opter pour son titre préféré. C’est pourquoi Je te rends ton amour prend le relais sur les ondes radio dès ce début du mois de Juin 1999

 

Si le premier titre était destiné à être écouté d’une oreille distraite, Je te rends ton amour montre à quel point l’écriture de la chanteuse a progressé. C’est un superbe texte traitant d’un amour trop lourd à porter ou du poids d’un artiste sur son œuvre. 

 

 

Cette lancinante et envoutante mélodie fut à l’origine écrite par Laurent Boutonnat pour Nathalie Cardonne, mais la jeune chanteuse la trouva trop calme. Tant mieux, car Mylène l’apprécie énormément et profite de cet air pour décrie pour la première fois son amour pour la peinture se référant à Gauguin et à Egon Schiele – un peintre maudit qui mourut à seulement 28 ans et qui peignaient notamment des femmes rousses au corps décharné. Mylène avoue s’être toujours sentie très proche de ce peintre de génie. 

 

-          Il y a sans cesse chez lui un  mélange de vie et de mort, comme s’il avait toujours su qu’il mourrait jeune. La peinture, c’est l’exaltation la plus intime, la vraie folie. J’ai connu quelque chose qui se rapproche de cette exaltation lorsque je suis montée sur scène la première fois. Ça a été la plus belle expérience de ma vie, mais aussi la plus déstabilisante

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...