« Je te rends ton amour » Mylène

Posté par francesca7 le 1 septembre 2011

Pour promouvoir son album « Innamoramento » sorti début avril 1999, Mylène Farmer décide de sortir « Je te rends ton amour » comme deuxième single. Cette chanson est très personnelle pour la chanteuse, puisque c’est une de ses préférées.

Les paroles intègrent des références en peinture avec notamment Egon Schiele, jeune peintre autrichien né en 1890 et décédé 28 ans plus tard. Son monde est fait de peintures inachevées, érotiques, tourmentées, torturées… Tout un univers pour Mylène Farmer ! On notera également le peintre Gauguin et tout le champs lexical de la peinture décliné dans les paroles.

Mais ce qui fera parler de la chanson, c’est surtout ce clip magnifie (censuré). La chanteuse atteinte de cécité se fait violer dans une église où elle venait se confesser. Allongée nue sur le sol, elle badigeonne dans une flaque de sang. Mais comme on le sait, le sexe, le sang et la religion n’ont jamais fait bon ménage ! Aussi le CSA le censure immédiatement et les chaînes de télé n’en diffusent qu’une partie étriquée (jusqu’au deuxième refrain).
Mylène Farmer décide alors de sortir le clip sous cassette vidéo accompagnée d’un fascicule de photos. La VHS au prix de 39 francs se vendra très bien (près de 70 000 exemplaires) et l’intégralité des fonds sera reversée au Sidaction. Ce clip est à ce jour un des préférés des fans.

A propos de la censure, la chanteuse dira en 2000 lors d’une interview par Lynda Lacoste sur MCM : « Cela n’a aucun intérêt que de vouloir choquer à tout prix pour que l’on s’intéresse à vous. Il se trouve que j’aborde des sujets qui sont peut être un peu épineux voire tabous. La censure, et spécialement en France, est un peu sévère et s’attaque à tout et n’importe quel sujet, ce que je trouve vraiment regrettable. ».

discosingle_26_jeterendstonamour02 dans Mylène 1999 - 2000Le single sort en single, maxi 45T dont une édition limitée picture disc, très recherchée par les collectionneurs. Il se vendra à peine à 100 000 exemplaires. A noter en face B, une chanson inédite « Effets secondaires ».

Pour la promotion, Mylène Farmer enregistre 2 prestations télé : une pour l’émission « 50 ans de tubes » où la chanteuse interprète la chanson dans une galerie où sont exposées des œuvres de César. Les images sont « clippées ». Mylène porte la même robe que pour le clip. Elle enregistre une autre télé (avec la même robe), en direct cette fois (mais en playback) : « La fureur du parc des Princes ».

La chanson sera interprétée lors de la tournée « Mylenium Tour » (2000) mais ignorée pour les concerts « Avant que l’ombre… A bercy » (2006) (tout comme l’album « Innamoramento » d’ailleurs…). 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...