• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Mylène TOUR 96 – JUIN 1996

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

 

 « plus loin, plus haut, l’esprit voyage » 

 

Source IAO n°7 - avril 2006 – spécial Live 

 

 

Barre de Séparation

 

Six ans et demi après sa première tournée, Mylène remonte sur scène totalement métamorphosée. Ses retrouvailles avec le public se veulent lumineuses, aériennes, colorées et incroyablement sexy. Pour se souvenir de ce moment unique, nous avons papoté avec Donna de Lory, choriste et danseuse sur le show, Fred Peveri, créateur des lumières et Susie Davis, qui était aux claviers

 

 

Mylène TOUR 96 - JUIN 1996 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy96_27aMylène avait, à l’évidence, été secouée par l’intensité de sa première tournée. Tant d’émotions fortes, il y avait de quoi être bouleversée. C’est sans doute par peur de ne pas retrouver les mêmes sensations qu’elle a tant attendu avant de remonter sur scène. Sans oublier le projet « Giorgino », qui lui a pris tout son temps, et celui de Laurent, dans le prolongement immédiat du triomphal « L’autre… ». Il lui aura fallu l’exil américain et l’anamorphose pour retrouver l’envie… 

 

 

Et pour le coup, c’est une Mylène à cent lieux de celle de 89 que l’on retrouve sur scène. Qu’il est loin l’univers sombre et fermé de la première tournée ! qu’elle est loin la Mylène pâle et triste emmitouflée dans de grandes et belles tenues romanesques ! 

 

 Nous voilà désormais face à une femme souriante et bronzée qui assume son corps et le montre sans pudeur. C’est perchée sur des platform-shoes, pailletée jusqu’au bout des ongles et des paupières qu’elle évolue désormais dans un univers lumineux, blanc et spacieux, croisant successivement gogo danseurs, araignée géante et drague Queens. Mylène est plus diva gay que jamais ! Et plus  rock aussi. 

 

Là où le Tour 89 offrait un univers fort et cohérent, le Tour 96 propose du glamour et du punch. Mylène a le sens du spectacle mais ne donne pus de sens au spectacle. On y prend en motion, mais on en prend plein les yeux ! 

 

 

MFBercy96_22a dans Mylène TOUR 1996Tout commence à Toulon, avant deux Bercy archi combles et surchauffés. Une toute petite tournée de quatorze dates est programmée ensuite, avant un retour ultime à Bercy le 28 Juin 1996. Mais choses ne seront pas si simples… le 15 juin, à la toute fin de son concert à la Halle Tony Garnier de Lyon, Mylène tombe de scène. 

 

Bilan : une double fracture ouverte du poignet gauche. Aie ! Le reste de la tournée est bien évidemment annulé ; il restait huit dates. Mais rendez-vous est pris en fin d’année pour onze nouvelles dates. Le Tour 96 reste malgré tout la tournée la plus courte de Mylène (si l’on excepte bien sûr, les concerts de 2006, mais il ne s’agit pas d’une tournée). 

 

En fin d’année, Mylène visite donc finalement toutes les villes prévues avant l’accident (hormis Mulhouse), et retourne même à Lyon, histoire de conjurer le sort ! A deux occasions – Genève le 10 décembre 1996 et Paris le 12 – le tracklisting s’enrichit d’un titre supplémentaire ; la reprise d’un tube de Polnareff, « La poupée qui fait non », en duo avec Khaled. Ce sera d’ailleurs le premier single extrait du « Live à Bercy » qui sort quelques mois plus tard. Ce disque reste à ce jour l’album live le plus vendu en France, avec plus de 900 000 copies écoulées ! 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

Tour 96 – LA PRESSE EN PARLE

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

 

 

 

Tour 96 – LA PRESSE EN PARLE  dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy96_17a« Parce qu’elle est rare et donc chère (en accord avec la célèbre loi d’économie), Mylène Farmer est à voir à l’œuvre au moins une fois dans sa vie. Bien sûr, on ‘aurait préférée plus piquante, moins introvertie, mais sa nature profonde peut-elle faire autrement ? » 

(La Dernière Heure). 

 

 

 

«On sent qu’elle a voulu un très grand spectacle, à la manière des méga Madonna-Prince-Jackson, avec des danseurs et danseuses, des tapis roulants et des élévateurs, des fumées et même une araignée au plafond, mais a ne déménage pas. Parce qu’on la trouve terriblement statique, on se dit que le problème se trouve au niveau des chaussures ». 

(Le Soir illustré). 

 

 

« Techniquement parlant, le show est splendide, réglé comme du papier à musique. Et le public conquis d’avance, accompagne de ses cris et ses applaudissements, la prestation scénique de la chanteuse. Pourtant, il manque quelque chose. Un je ne sais quoi de chaleur entre la chanteuse et son public. Exit la spontanéité et l’improvisation » 

« l’Est Républicain). 

 

 

« Ecrasées sous un bombardement d’effets pyrotechniques, les ritournelles de Mylène Farmer pourraient sembler bien fades. Seulement voilà : elles sont constamment réinventées par six musiciens exceptionnels (…). La chanteuse a beau dévoiler largement les pleins et déliés de son anatomie, ce sont leurs notes brûlantes qui électrisent le public ». 

(Le Provençal). 

 

 

« Mylène danse mieux, et elle sourit tout le temps. Lorsqu’elle se dit « ravie de vous retrouver ce soir ! » on la croit tout à fait et on se dit qu’on a bien fait de venir. Ce spectacle-là est sans aucun doute un des meilleurs du moment » 

(Var Matin). 

 

 

« On sait maintenant que Mylène Farmer peut huiler les grosses machines Hollywoodiennes. Reste à savoir si elle pourra maintenant affront l’épreuve d’un concert intimiste, où on pourra enfin profiter de sa mélancolique voix et de ses textes. » 

(Le Progrès de Lyon). 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

DATES DE CONCERTS Tour 1996

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

 

DATES DE CONCERTS Tour 1996 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy96_09aPremière partie de la Tournée 

Mai 1996

  • Samedi 25 mai 1996 à Toulon (Zénith) 

  • Vendredi 31 mai 1996 à Paris (Bercy) 

Juin 1996

  • Samedi 1 juin 1996 à Paris (Bercy) 

  • Jeudi 6 juin 1996 à Bruxelles (Forest National) 

  • Mardi 11 juin 1996 à Bordeaux (Patinoire Mériadeck) 

  • Mercredi 12 juin 1996 à Toulouse (Palais des sports) 

  • Jeudi 13 juin 1996 à Montpellier (Zénith) 

  • Vendredi 14 juin 1996 à Marseille (Le Dôme) 

  • Samedi 15 juin 1996 à Lyon (Halle Tony Garnier) 

Deuxième partie de la Tournée 

Novembre 1996

  • Vendredi 29 novembre 1996 à Toulon (Zénith) 

  • Samedi 30 novembre 1996    à Nîmes (Arênes) 

Décembre 1996

  • Mardi 3 décembre 1996 à Amnéville (Le Galaxie) 

  • Mercredi 4 décembre 1996 à Lyon (Halle Tony Garnier) 

  • Jeudi 5 décembre 1996 à Orléans (Zénith) 

  • Vendredi 6 décembre 1996 à Lille (Zénith) 

  • Samedi 7 décembre 1996 à Bruxelles (Forest National) 

  • Mardi 10 décembre 1996 à Genève (Geneva Arena) 

  • Mercredi 11 décembre 1996 à Grenoble (Palais des Sports) 

  • Jeudi 12 décembre 1996 à Paris (Bercy) 

  • Samedi 14 décembre 1996    à Angers (Amphitea 4000) 

  • Dimanche 15 décembre 1996 à Caen (Zénith) 

MFBercy96_25a dans Mylène TOUR 1996Dates annulées

  • Dimanche 9 juin 1996 à Strasbourg (Hall Rhénus) 

Suite à une chute de Mylène Farmer lors du concert de Lyon : 

  • Dimanche 16 juin 1996 à Mulhouse (Parc des expositions) (Annulée) 

  • Mardi 18 juin 1996    Angers (Amphitea 4000) (Reporté) 

  • Samedi 20 juin 1996 à Caen (Zénith) (Reporté) 

  • Jeudi 22 juin 1996 à Lille (Zénith) (Reporté) 

  • Dimanche 23 juin 1996 à Amnéville (Le Galaxie) (Reporté) 

  • Mardi 25 juin 1996 à Grenoble (Palais des Sports) (Reporté) 

  • Mercredi 26 juin 1996 à Genève (Aréna) (Reporté) 

  • Vendredi 28 juin 1996 à Paris (Bercy) (Reporté) 

  • Samedi 29 juin 1996 à Bruxelles (Forest National) (Reporté) 

 

Personnes sur scène 

 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

Mylène au Tour 1996

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

MYLENE A INTERPRETE AU TOUR 1996 

 

Mylène au Tour 1996 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy96_13a·        Ouverture 

 

·       
Vertige 

·       
California 

·       
Que mon cœur lâche 

·       
Et tournoie… 

·       
Je t’aime mélancolie 

·       
L’autre… 

·       
Libertine 

·       
L’instant X 

·       
Alice    

   

·        Interlude 

·       
Comme j’ai mal 

·       
Sans contrefaçon 

·       
Mylène s’en fout 

·       
Désenchantée 

·       
Rêver 

·       
Laisse le vent emporter tout 

·       
Tomber 7 fois… 

·       
Ainsi soit je 

·       
La poupée qui fait non (en duo avec Khaled) 

·       
XXL 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

Interview Donna De Lory – Mylène

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

Interview Donna De Lory - Mylène dans CONCERTS DE MYLENE tour-96_troupe_1    Interview exclusive de DONNA DE LORY – Danseuse  

« Madonna et Mylène sont très différentes » 

QUESTION / REPONSES  

Source IAO7 avril 2006 – spécial Live  

  

barre-separation-3 dans Mylène TOUR 1996

 

 Comment et par qui avez-vous été contactée pour faire partie du Tour 96 ? 

 

Mylène a demandé  à Philippe Rault, un producteur français avec qui j’avais déjà travaillé, de me contacter. 

 

MFBercy96_02aEst-ce pour votre travail avec Madonna que Mylène vous a choisie ? 

 

Je ne sais pas. Mais je sais qu’elle connaît mon travail avec Madonna. Quand on s’est rencontrée, elle m’a dit combien elle aimait ses shows. 

 

Vous aviez déjà entendu parler de Mylène Farmer avant cela ? 

 

J’avais vu un de ses clips à la télé une fois quand j’étais en tournée avec Madonna, et j’ai bien aimé. Elle me rappelle un peu Kate Bush que j’aime beaucoup ! 

 

Pourquoi avez-vous accepté cette tournée ? 

 

Simplement parce que j’ai beaucoup aimé Mylène quand nous nous sommes rencontrées et que j’ai senti un profond respect mutuel entre nous. En outre, j’ai toujours voulu chanter en français. J’ai étudié le français, et je voulais passer plus de temps ici et m’immerger totalement et profondément dans la culture française.

 

Pourquoi cet intérêt pour la France ? 

 

Mon grand-père était français, donc c’est dans mon sang d’être attirée par cette langue et cette culture. De plus, mon premier amour venait du sud de la France. J’ai d’ailleurs commencé à apprendre le français avec un professeur particulier, à Los Angelès, quand j’étais avec lui. Nous sommes restés ensemble pendant trois ans, et j’ai passé beaucoup de temps ici à profiter de ce bonheur. J’ai sincèrement pensé que je vivrais ici in jour, mais ma vie a pris un autre chemin. Mais certains de mes meilleurs souvenirs viennent de France. 

 

Compreniez-vous parfaitement les paroles des textes que vous chantiez ? 

 

Mylène parlait suffisamment bien anglais pour m’en expliquer les subtilités. Ses textes sont réellement uniques. 

 

Etes-vous restée en contact avec les autres membres de la troupe du Tour 96 ? 

 

Au début, nous sommes restés liés, mais le temps passant, et avec nos emplois du temps respectifs, nous nous sommes perdus 2123563417_small_1de vue. Mais j’en ai revu certains au grand concert du Live8 à Londres où j’étais avec Madonna. C’était sympa. 

 

 

Pourquoi ne pas avoir retravaillé avec Mylène depuis ? 

 

Je pense qu’elle préfère travailler avec des vocalistes françaises, mais je me trompe peut-être. Et puis, elle sait que je travaille sur ma propre musique et me soutien beaucoup pour cela. 

 

Comme vous le savez peut-être, les journalistes français disent souvent que Mylène est la Madonna française. Vous qui avez travaillé avec les deux, qu’en pensez-vous ? 

 

Madonna et Mylène sont trèèèèèèèès différentes ! Mais elles ont en commun d’être adorées par beaucoup de gens. 

 

L’une comme l’autre ne sont pas de grandes vocalistes. Avec laquelle des deux est-il le plus simple de travailler ? 

 

En ce qui me concerne, c’est à l’évidence Madonna. Je travaille avec elle depuis si longtemps que je la connais beaucoup mieux. 

 

Est-ce que Mylène parlais de Madonna avec vous. Est-ce que Madonna parle de Mylène ? 

 

Je ne parle jamais de M à Mylène, ni de Mylène à M. 

 

Comment se comportait Mylène avec la troupe ? Est-elle différente de M. sur ce point ? 

 

Les deux voyagent séparément du reste du groupe. Mais Mylène dînait avec nous tous les soirs après le concert. C’était important pour elle. Alors que Madonna rentre toujours à son hôtel après le show, à moins qu’il y ait un événement à célébrer. 

 

Qu’est ce qui vous a le plus surpris pendant le Tour 96 ? 

 

A quel point les fans de Mylène l’adorent, et combien c’était intense et merveilleux quand elle laissait son public chanter. Elle est en telle osmose avec son public ! 

 

Vous vous souvenez de sa chute à Lyon ? 

 

C’était choquant ! Nous étions tous très tristes que la tournée s’achève de façon aussi brutale.

 

 article_starclashVous avez repris « Laisse le vent emporter tout » durant vos concerts de 2001. La chanson figure aussi sur votre album live sorti en 2002. Pourquoi cette reprise ? Mylène vous a-t-elle donné ses impressions ? 

 

Je ne sais pas si Mylène l’a entendue. Mais je suis sûre qu’elle serait très contente de savoir que j’ai chanté ce morceau. J’adore cette chanson. Cela me rappelle ces merveilleux moments passés avec elle sur la route. 

 

Quels sont vos activités en ce moment ? 

 

Je travaille sur mon nouveau CD qui devrait sortir en 2006, et je m’occupe de ma superbe petite fille. Et il y a des chances que vous me voyiez en tournée avec Madonna cette année, qui sait ?!

 

 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

Interview Fred Peveri – Mylène

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

Interview exclusive de FRED PEVERI – concepteur lumière 

« Les exigences de Mylène me permettent d’aller toujours plus loin » 

 

QUESTION / REPONSES  

Source IAO7 avril 2006 – spécial Live  

  

Interview Fred Peveri - Mylène dans CONCERTS DE MYLENE barre-separation-3

Avant tout, expliquez-nous en quoi consiste votre métier ? 

 

1222741920_small dans Mylène TOUR 1996En qualité de concepteur lumière et scénographe, j’imagine et je crée des visuels et des climats dans un espace scénique ou ailleurs. Concernant la scène, je me sers de mes lumières pour habiller les textes ou les musiques des différents artistes avec lesquels je collabore. Par mes couleurs, ou par mes rythmes de graphismes, j’essaie d’emmener les spectateurs dans un monde en adéquation avec les œuvres jouées. 

 

Vous étiez l’assistant de Jacques Rouveyrollis sur la première tournée de Mylène en 1989. Puis seul maître à bord sur les deux suivantes, et sur les derniers concerts de cette année. Comment cela se fait-il ? 

 

Il y a dans la vie des moments où vous ne savez pas exactement ce qui se passe ou, en tous cas, vous n’y aviez pas songé. Après un entretien poussé avec Mylène et Laurent, c’est ce qui s’est passé. Depuis, j’ai réalisé les lumières de tous les spectacles de Mylène. 

 

Cet entretien ayant lieu avant le début de concerts « Avant que l’ombre… », accepterez-vous de nous en parler ? 

 

Non. Un spectacle doit rester une surprise. Je ne pourrais que vous dire que j’ai hâte que ça commence et que ça va être très beau… 

 

Qui sont vos interlocuteurs lorsque vous travaillez un spectacle de Mylène ? 

 

Concernant l’artistique, Mylène et Laurent, Thierry Suc, à qui je dois beaucoup (il m’a permis de travailler avec Mylène), il est toujours présent lors de nos réunions et y participe toujours activement. 

 

Avez-vous des directives ou avez-vous totale liberté ? 

 

Des directives, il peut y en avoir, mais ce sont surtout des discussions entre nous ; on parle des costumes, du décor, des musiques, de ce que l’on ressent naturellement en les évoquant. Après quoi, je fais mes lumières avec mon ressenti et mes émotions, étant bien entendu toujours à l’écoute de Mylène et de Laurent pour essayer de transmettre au mieux ce qu’ils ont envie de voir. Mais j’ai à chaque fois une grande liberté d’expression dans mon domaine. Nous travaillons en confiance. 

 

Vous devez donc être présent à chaque concert ? 

 

Avec Mylène, j’ai toujours été présent sur toutes les dates. 

 

Quelle tournée vous a demandé le plus de travail ? 

 

Chacune est différente, et chacune me demande 100 %. Mais « Avant que l’ombre… » est à l’évidence un cran au-dessus des autres ! 

 

Avez-vous le souvenir d’une demande particulièrement fantaisiste de la part de Mylène en termes de lumières, d’un réel défi à relever quelque chose que vous n’ayez jamais fait avant ? 

 

En 1996, je devais associer écran géant et lumières, tout en créant des atmosphères. C’était un vrai défi ! En 1999, il fallait retranscrire les éléments en lumière, ce qui n’est pas forcément aisé. 

 

Au fil des années avez-vous perçu un changement dans votre collaboration avec Mylène ? 

 

Nous avons appris à mieux nous connaître, et à vraiment nous respecter et je crois nous apprécier mutuellement. Les exigences de Mylène me permettent d’aller toujours plus loin. 

 

Quelle est la tournée de Mylène dont vous êtes le plus fier, quant à votre partie bien entendu ? 

 

Que vous dire ! Je participe à chaque fois à une très belle aventure, exigeante prenante et tellement intéressante que je ne peux pas faire réellement choisir une tournée plutôt qu’une autre. La première a sans doute une place à part puisque c’est celle qui m’a permis de découvrir Mylène. 

 

Pourquoi ne jamais avoir travaillé sur ses clips ? 

 

Cela ne s’est pas présenté, mais j’aimerais bien. J’ai simplement collaboré à une vidéo d’Alizée. 

 

Laquelle ? 

 

« j’ai pas vingt ans ». 

 

Voyez-vous Mylène en dehors des tournées ? 

 

Je suis souvent en déplacement. Mylène aussi. Il nous est donc difficile de nous rencontrer en dehors de ses productions. Mais je sais que je peux toujours la contacter si le besoin ou l’envie s’en font sentir.

8a83095f

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

Interview Susie Davis – Mylène

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

Interview exclusive de SUSIE DAVIS – claviers, percussions 

 « Je ne pensais pas qu’une artiste puisse être si populaire dans un seul pays » 

QUESTION / REPONSES  

Source IAO7 avril 2006 – spécial Live  

Interview Susie Davis - Mylène dans CONCERTS DE MYLENE barre-separation-3

 

comment et par qui avez-vous été contactée pour intégrer le groupe de musicien du Tour 96 ? 

 

Philippe Rault (producteur français installé aux Etats-Unis, NDLR) m’a contacté à Los Angeles et m’a demandé si ça m’intéresserait d’auditionner pour faire partie du groupe de Mylène. Il m’a dit qu’ils recherchaient une femme qui puisse jouer des claviers et des congas. Sincèrement, je n’avais jamais réellement joué des congas avant, mais j’ai un bon sens du rythme, alors je me suis dis qu’il fallait tenter le coup. J’ai pris quelques cours de congas auprès de deux amies percussionnistes, bien connus à Los Angeles, Deborah Dibkin et Vicki Randal. J’ai appris les techniques de base. 

 

Savez-vous pourquoi vous avez été choisies ? 

 

mylene-farmer_1999_mylenium-tour_claude-gassian_001min dans Mylène TOUR 1996J’ai tourné avec pas mal d’artistes célèbres avant Mylène, je pense que ça m’a aidé à atteindre un vrai niveau professionnel et à être à l’aise en audition. J’avais donné mon CV à Philippe afin qu’ils connaissent mon parcours. Je suis allée à l’audition. J’ai joué du clavier et des congas. Et j’ai eu le job. 

 

Vous connaissiez Mylène, ou son travail avant de faire le Tour 96 ? 

 

Non, je n’en avais jamais entendu parler ! 

 

Pourquoi avoir accepté de tourner avec une artiste française totalement inconnue chez vous ? 

 

Travailler avec Mylène m’a permis de rester en France pendant trois mois ! C’était un rêve qui devenait réalité ! J’ai toujours adoré venir en Europe, et tout particulièrement en France. En Amérique, on n’a rien de très ancien ; je suis hallucinée par l’Histoire que porte l’Europe. 

 

Parlez-vous français désormais ? 

 

Moi française est merde (rires) 

 

Et qu’avez-vous pensé de l’anglais de Mylène ? 

 

Elle parle très bien. Mais elle parlait souvent français. J’ai dû passer énormément de temps avec des personnes parties dans des grandes conversations en français auxquelles je ne comprenais rien. 

 

Comment se sont passées les répétitions du spectacle ? 

 

Nous avons eu une session préliminaire de répétions à Los Angeles. Il me semble que ça a duré deux semaines. Puis on s’est installé dans une grande salle du sud de la France (le Zénith de Toulon, MDLR). Et là on a encore répété pendant deux semaines. J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec les autres musiciens du groupe, ainsi que les choristes et les danseurs, il y avait une super bonne ambiance. 

 

Etes-vous restée en relation avec eux depuis ? 

 

Difficilement car on est tous dans des endroits du monde assez éloignés. Mais j’ai récemment vu Abraham (le batteur, MDLR) et Brian (le guitariste, MDLR) car ils étaient sur la tournée de Paul Mc Cartney qui est passée en ville. Sinon, je reste en contact avec Donna DeLory et Carole Rowley (choristes, MDLR). 

 

Et avec Mylène ? 

 

Non, pas du tout. 

 

Pourquoi êtes-vous la seule du groupe de 1996 à ne pas avoir fait le « Mylénium Tour » ? 

 

Je ne sais pas. On ne m’a pas contacté. Cette année-là, je tournais avec Pat Benatar, donc je n’étais probablement pas libre de toute façon. Il est vrai aussi que j’ai déménagé sur San Francisco ; j’ai entendu dire plus tard que Philippe Rault avait essayé de me joindre, mais qu’il n’avait pas mon nouveau numéro de téléphone. Tant pis pour moi ! 

 

Quelle est la chanson que vous avez le plus pris de plaisir à jouer sur cette tournée ? 

 

J’ai vraiment beaucoup aimé le groove de « California » J’aimais beaucoup danser dessus ! 

 

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris pendant le Tour 96 ? 

 

Je ne pensais pas qu’une artiste puisse être si populaire dans un seul pays. 

 

Mylène était-elle proche du groupe ? 

 

Oui. C’était un bonheur de travailler avec elle, et de traîner avec elle. 

 

Qu’avez-vous pensé du public ? 

 

Le public français est excellent. 

 

Vous rappelez-vous du concert de Lyon, de la chute de Mylène qui s’est fracturée le poignet ? 

 

Oui ! Tout d’un coup, Mylène n’était plus sur scène. Je ne l’ai pas vue tomber, mais j’ai rapidement compris que ce devait être le cas. Jeff, le guitariste, a sauté en bas et l’a relevée, puis l’a amenée sur le côté. David, un danseur, était tombé avec elle. C’était un moment horrible. Passer si rapidement d’un état d’excitation et de bonheur à u moment où le temps s’arrête et où on se demande si Mylène va bien, c’était incroyable. 

 

Que faites-vous depuis cette tournée ? 

 

J’enseigne le piano, le chant, la guitare et l’écriture de chansons à des enfants dans mon home studio, à Richmond, en Californie. Je me suis mariée très récemment, et j’ai deux beaux fils, donc j’essaie de rester  à la maison et de ne plus trop faire de tournées. Les seules que je m’accorde sont celles avec un groupe appelé Thos Darn Accodions avec qui je joue de l’accordéon et je chante, et avec un groupe de R&B, Rhythmtown Jive. Je travaille aussi sur une méthode d’apprentissage de la musique à l’oreille pour les enfants.

MF2000_74a

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

IMAGES TOUR 1996

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

 

 

IMAGES TOUR 1996 dans CONCERTS DE MYLENE programme_tour96_06 

 

DESSINS DU PROGRAMME du Mylène Tour 1996

                                           ses-dessins_programme96_02 dans Mylène TOUR 1996

 

 

 

 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

COLLECTOR MYLENE TOUR 96

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

 

 

 

COLLECTOR MYLENE TOUR 96 dans CONCERTS DE MYLENE 1666643640_small                   656985 dans Mylène TOUR 1996

 

  

tour96_affiche

 

 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaire »

Diffusion du clip Mylène

Posté par francesca7 le 29 septembre 2011

Diffusion du clip Mylène dans Mylène 2009 - 2010 clp_mylenefarmer_sijavaisaumoinsrevutonvisageLe 07 janvier 2009 premières diffusions en télé et sur le net du clip Si j’avais au moins…  qui est la suite immédiate du clip Dégénération.

Malgré sa longueur inhabituelle pour les chaînes musicales (05’30), l’accueil est favorable, le clip étant vite régulièrement diffusé sur W9, Virgin 17, MCM, MTV Idol . NRJ Hits le choisit en clip événement. Sur M6, qui avait été plus que frileuse dans la diffusion des deux précédents clips de Mylène, Dégénération et Appelle mon numéro, Si j’avais au moins… devient clip des clips pour sa première semaine de diffusion.

Le 09 janvier diffusion en exclusivité sur le site allocine du court-métrage « The Farmer Project ». Gros buzz les jours précédents, le site ayant mis en ligne trop tôt, par erreur et pendant quelques heures le film. 

MF2000_01a dans Mylène 2009 - 2010

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Mylène 12 JANVIER 2009

Posté par francesca7 le 29 septembre 2011

Claude Berri est décédé ce jour à l’âge de 74 ans.

Mylène 12 JANVIER 2009  dans Mylène 2009 - 2010 article_berriRéalisateur, producteur, acteur, scénariste, c’est un génie du cinéma français qui disparaît.

Il fut à l’origine de tant de films que nous avons aimé, vu et revu. Sa filmographie témoigne que l’on peut allier cinéma populaire et de qualité.

Claude Berri était un ami proche de Mylène depuis quelques années. Son nom avait été évoqué comme scénariste ou producteur du film « L’ombre des autres », adaptation du roman de Nathalie Rheims avec Mylène dans le rôle principal, et dont le tournage était prévu pour fin 2009.

Les pensées des fans de Mylène vont vers tous ses proches, en particulier Nathalie Rheims

Le journal Le Monde titrait : 

 

« Le réalisateur et producteur de cinéma Claude Berri est mort, lundi 12 janvier 2009 au matin, des suites « d’un accident vasculaire cérébral » à l’âge de 74 ans à l’hôpital de la Salpêtrière, à Paris, où il avait été admis dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé dans l’après-midi son agent. « Il était en train de réaliser avec François Dupeyron Trésor, une comédie avec Mathilde Seigner et Alain Chabat« , son « vingtième film en tant que réalisateur, qui se poursuivra malgré sa disparition », a précisé son agent dans un communiqué. 

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’hôpital de la Salpêtrière avait annoncé que M. Berri avait été admis dans son service de réanimation chirurgicale. Dimanche après-midi, l’établissement avait indiqué que l’« état neurologique » du célèbre producteur de cinéma était « très sévère » et qu’il souffrait d’un « hématome intracrânien ». M. Berri avait déjà été victime d’un accident vasculaire cérébral en 2006. 

Grande figure du cinéma en France, Claude Berri a récemment produit Bienvenue chez les Ch’tis, de Dany Boon, plus gros succès français au box-office avec plus de 20 millions de spectateurs. Outre de nombreux succès populaires, il a aussi produit Tess, de Roman Polanski, et La Reine Margot, de Patrice Chéreau, ainsi que des films d’Eric Rohmer, Maurice Pialat, André Téchiné, Jean-Jacques Annaud, Claude Zidi, Alain Chabat, Les Inconnus ou Costa-Gavras. 

Auteur de plusieurs œuvres à coloration autobiographique (Le Vieil Homme et l’Enfant), il a connu le succès en réalisant Tchao Pantin, qui a valu à Coluche le César du meilleur acteur en 1984, ou encore Manon des sources et Jean de Florette, tirés de l’œuvre de Marcel Pagnol. Né Claude Langmann à Paris en 1934, ce producteur autodidacte, fils d’un fourreur, a pris le nom de Berri. Grand amateur et collectionneur d’art, il a ouvert en mars à Paris un lieu dévolu à l’art contemporain, l’Espace Claude Berri. Son fils, Thomas Langmann, a récemment produit L’Ennemi public N°1 et L’Instinct de mort, films sur la vie de Jacques Mesrine, et a réalisé et produit Astérix aux Jeux olympiques. » 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

NRJ Music Awards 2009 Mylène

Posté par francesca7 le 29 septembre 2011

 

Le 17 janvier, Mylène interprète Si j’avais au moins lors des « NRJ Music Awards 2009″ sur TF1.

NRJ Music Awards 2009 / Dixième édition des « NRJ Music Awards ». 

 

 


NRJ Music Awards 2009 Mylène dans Mylène 2009 - 2010 aff2009Mylène incontournable puisqu’elle détenait alors le record du nombre d’Awards remportés (sept). On avait eu confirmation de la venue de Mylène à Cannes dès la fin du mois de décembre 2008. On savait même qu’elle chanterait, sans plus de détails. Beaucoup de rumeurs ont précédé cette émission. Beaucoup de spéculations quant au titre chanté: Appelle mon numéro qui connaissait un joli parcours dans les chats ou son nouveau single Si j’avais au moins… diffusé en radios depuis le 15 décembre.

On apprend quelques jours avant la cérémonie que Mylène interprèterait pour la première fois en télévision son nouveau single. Petite polémique puisque Mylène décide d’ampexer sa séquence (comme le groupe Indochine) dans un souci d’offrir une prestation parfaite. Une technique utilisée par Mylène et de nombreux artistes depuis bien longtemps sans que cela n’ait jamais suscité la moindre émotion auparavant.

Le 17 janvier 2009, on découvre Mylène tout de blanc vêtue sur le tapis rouge du Palais des Festivals à Cannes. Il faudra attendre jusqu’à environ 22h15 pour que Mylène apparaisse à nouveau à l’écran pour l’interprétation de Si j’avais au moins… 


Un ange tombé du ciel. Mylène est accompagnée par un orchestre de onze musiciens. Tout est blanc: les costumes, les instruments, même le micro. Un petit intermède au paradis dans une soirée plutôt ennuyeuse et brouillonne.

Ampex oblige, la séquence diffusée en télé est celle enregistrée par Mylène la veille au soir mais, Mylène est présente simultanément sur scène et chante pour le public présent dans la salle. 



 dans Mylène 2009 - 2010Ensuite, Nikos Aliagas, le présentateur méritant de cette soirée, probablement plein de bonnes intentions mais plutôt maladroit remercie Mylène puis demande au public une ovation. Ovation un peu forcée et mollassonne reconnaissons-le de la part d’un public guère acquis à Mylène cette année-là (NRJ et TF1 avaient du  recruter le public ado sensé mettre un peu d’ambiance dans les fans-clubs d’autres « artistes »). Mylène fuit rapidement la scène. Difficile de penser, quand on connaît son goût de la discrétion qu’elle ait appréciée cet instant.

Mylène est nommée dans deux catégories: album français de l’année et artiste féminine française de l’année.

Elle remporte le « NRJ Music Award » pour l’album français de l’année (étaient aussi nommés BB Brunes avec « Blonde comme moi », Julien Doré avec « Ersatz », Renan Luce avec « Repenti » et Christophe Maé avec « Comme à la maison »).

On retrouve Mylène dans la salle entourée par Pascal Nègre et Thierry Suc. Mylène, en bonne comédienne feint la surprise avant de se lever. Alors qu’elle rejoint la scène une petite phrase solennelle comme les affectionne Nikos, qui deviendra l’objet de nombreuses moqueries: « Pascal Nègre se lève pour Mylène Farmer« . Heureusement, sinon Mylène n’aurait pas pu sortir de la rangée ! Sacré Nikos!

Petit discours de remerciements, quelques larmes. 



179317-mylene-farmer-aux-nrj-music-awards-en-637x0-2On ne reverra pas Mylène ensuite puisque l’Award de l’artiste féminine reviendra à Jennifer (les autres nommées étaient Nadiya, Shy’m et Zazie).

La presse évoquera cette cérémonie. On notera que la majorité des articles mettra l’accent sur la présence de Mylène et son huitième « NRJ Music Award », battant son propre record.  

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

La pochette Si j’avais au moins

Posté par francesca7 le 29 septembre 2011


La pochette Si j’avais au moins dans Mylène 2009 - 2010 41fM%2BGgYjTL._SL500_AA300_Le 27 janvier 2009, on découvre la pochette du single. Une photo de 2008 de Simon Hawk (même série que la photo illustrant les singles précédents Dégénération et Appelle mon numéro et que l’unique photo de Mylène figurant dans le livret de l’album Point de Suture). C’est la première fois qu’une même séance de photos est utilisée pour illustrer trois singles successifs de Mylène

  • J’ai découvert dans wikipédia que Simon Hawk n’était autre que John Nollet 

. Avant tout, coiffeur attitré de Vanessa Paradis depuis le début des années 2000 (ils se sont rencontrés sur le tournage de La Fille sur le pont), il est aujourd’hui un des hommes clés de son stylisme et de son image. Devenu photographe et réalisateur, il lui fait profiter de tous ses talents. Il lui arrive de signer ses œuvres du nom de Simon Hawk


. 2003 : Vanessa et John posent ensemble dans le magazine ‘Elle’ du 30 juin.
. 2004 : John réunit ses muses : Monica Bellucci, Virginie Ledoyen ou encore Vanessa et les fait poser ensemble pour un reportage de 10 pages dans ‘Elle’ en janvier. En mai, pour la promotion de la ligne de sac ‘Cambon’ de Chanel, il réalise un reportage photo et la couverture du magazine de mode ‘L’officiel’.
. 2007 : Ils font une séance photo pour le ‘Elle’ de septembre (sous son pseudo) et il réalise le clip de Dès que j’te vois


. 2008 : ‘Elle’ publie 30 pages de photos faites sous son vrai nom. 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Nouveau Merchandising de Mylène

Posté par francesca7 le 29 septembre 2011

     

Nouveau Merchandising de Mylène dans Mylène 2009 - 2010 mylene-farmer_merchandising_tour-2009_001

 

Communiqué de presse « Association Amour de soie »:

Ce sont des femmes  vietnamiennes, à travers l’association « Amour de soie »  qui ont fabriqué le petit protège-passeport pour MF2000_80a dans Mylène 2009 - 2010l’opération « passeport solidaire TFD» (action soutenue par  plusieurs personnalités, que vous pouvez voir sur le site www.tourismfordevelopment.com) qui vient d’être  lancée à l’occasion du Salon du Tourisme.  Cette fabrication leur a permis non seulement d’avoir une activité  mais encore de scolariser leurs propres enfants. Comme vous le savez sans  doute, l’école est payante dans ce pays..

Responsabiliser et valoriser les femmes par le travail, leur donner accès à l’éducation, leur permettre de sortir du cycle de la pauvreté, c’est le défi que se propose de relever humblement  « Amour de soie… et des autres ».

Notre association compte sur l’indispensable soutien de nombreuses personnalités pour relayer notre cause. 


Mylène Farmer, très sensible à la condition des enfants et de la femme vient de commander à Amour de Soie et des autres  un éventail pour sa prochaine tournée en France et en Europe (qui débute le 2 mai prochain).
 

C’est un  produit partage   réalisé à quelques heures d’Hanoi. Aujourd’hui, tout un village est animé grâce  à la réalisation de cet objet fait entièrement à la main. Les artisans sont très fiers de collaborer avec la France à travers ce bel événement.

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Point de Suture

Posté par francesca7 le 29 septembre 2011

 

Le single Dégénération, annonçant l’album électro Point de Suture, est disponible le 19 juin 2008. En seulement 3 jours, il devient la plus grosse vente de téléchargements hebdomadaires en France. Fin août, lors de sa sortie dans le commerce, Point de Suture dans Mylène 2009 - 2010 AlbumPointDeSutureBigDégénération enregistre également le meilleur score hebdomadaire de l’année et se classe no 1 des ventes, tout comme les 4 singles suivants, Appelle mon numéro, Si j’avais au moins…, C’est dans l’air et Sextonik, permettant ainsi à la chanteuse d’être l’artiste ayant classé le plus de titres à la 1e place du Top 50.

Dès sa parution le 25 août 2008, l’album Point de Suture connait un large succès en France, où il est certifié Triple Disque de Platine (plus de 700 000 ventes), mais aussi en Belgique (disque de Platine), en Suisse (disque d’or), ainsi qu’en Russie (double disque de Platine).

Pour la 1e fois de sa carrière, Mylène Farmer donne 2 concerts au Stade de France les 11 et 12 septembre 2009, devenant ainsi la 1e chanteuse française à se produire dans un tel lieu. La mise en vente des places pour le 12 septembre provoque une telle affluence qu’elle occasionne un bug sur tous les sites de réservations. Le spectacle affichant complet en moins de 2 h, la date du 11 septembre est ajoutée et affiche à son tour complet en 1 h 15. Entourée de 2 écorchés de 20 mètres et de 700 m2 d’écrans géants, la chanteuse fera construire la plus grande scène couverte d’Europe.

Une tournée est également présentée dans différents Stades et Zéniths de province au printemps 2009, jusqu’en Russie. Un an avant le début de la tournée, c’est un nouveau record en France : plus de 100 000 places sont vendues en une seule journée. Au final, plus de 630 000 spectateurs ont applaudi la chanteuse.

L’album live No5 on Tour, reprenant la setlist des concerts de province, paraît le 7 décembre 2009. Classé en tête des ventes dès sa sortie, il est certifié Double Disque de Platine. Le DVD Stade de France est, quant à lui, paru le 12 avril 2010 et a été certifié DVD de Diamant en une seule semaine.

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

La promo de Point de Suture

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011


C’est dans l’air
est le quatrième extrait du 7e album studio de Mylène Farmer, Point de Suture. 

Le titre est commercialisé le 27 avril 2009 et se classe no 1 du Top 50, permettant à la chanteuse de battre son propre record, La promo de Point de Suture dans Mylène 2009 - 2010 mylene-farmer-livret-point-de-sutureen classant 8 titres à la première place du Top 50. Classé durant 8 semaines dans le Top 10, il est toujours classé dans le Top Singles, 7 mois après sa sortie.

Le CD promo et le mp3 furent envoyés aux radios le vendredi 27 mars 2009, et ce titre fut annoncé comme le 4e single extrait de Point de Suture 

La musique démarre par des coups de batterie répétés. Le rythme d’abord minimaliste évolue pour devenir de plus en plus techno. Les couplets sont séparés en deux parties : d’abord, tout comme pour l’instrumentalisation, succession minimaliste de paroles scandées sans qu’elles soient réellement chantées (« Vanité : c’est laid. Trahison : c’est laid… »). Le rythme et la mélodie évoluent ensuite (« Les cabossés vous dérangent, tous les fêlés sont des anges… »), avant d’arriver au refrain, porté par des violons et des rythmes électro.

La chanson fut saluée dès le 25 aout 2008 à la sortie de l’album Point de Suture. Le Nouvel Observateur la qualifia de chanson « très dansante » et Voici la jugea « calibrée pour faire danser les morts ». Musique Radio apprécie « un titre original up-tempo de toute beauté », et fait l’analogie avec le premier single Dégénération. 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Clip C’EST DANS L’AIR

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011

Clip C’EST DANS L’AIR dans Mylène 2009 - 2010 Mylene-Farmer

 

Le réalisateur du clip de C’est dans l’air est Alain Escalle. Il était le réalisateur du court-métrage Le conte du monde flottant proposé en première partie des concerts de Mylène Farmer sur Avant que l’ombre… à Bercy en 2006 et des images de scène que l’on pouvait apercevoir sur les écrans géants et sur la croix centrale. 

Le clip illustrant C’est dans l’air est diffusé depuis le 15 avril 2009 sur les chaînes musicales. 

Des images d’archives d’explosions évoquant la destruction à grande échelle sont diffusées tout au long du clip. On y note, par alternance avec les dites images, la présence de squelettes (images 3D réalisées par Alain Escalle) qui dansent autour d’une Mylène Farmer vêtue d’un blouson de cuir, d’un mini-short et d’une ceinture dont la boucle représente une tête de mort. À la fin du clip, la Terre explose. 

 

MF2000_11a dans Mylène 2009 - 2010Les éléments visuels du clip qui reposent sur le souffle nucléaire s’entrechoquent comme un collage violent. Les éléments graphiques du clip sont fabriqués à partir des éléments visuels utilisés pour le spectacle sur scène et font référence à l’universalité du monde au travers des primitives géométriques. Nous y retrouvons la thématique de la destruction chère au réalisateur et déjà présente dans son film Le conte du monde flottant, ainsi que la référence affirmée de Rage net (1988), Mothlight (1963), Dark tower de Stan Brakhage, et le travail du photographe primitif Charles Winter (Éclair de l’appareil de Rhumkorff). Alain Escalle utilise aussi un élément visuel abordé dans l’une de ses précédentes installations (Fantôme d’amour en 2005) où l’on peut retrouver les éléments de flashs et d’éclairs autour de la silhouette d’une femme qui danse sur ciel étoilé. Le tout est en noir et blanc. Et la technique mélange encore une fois des sources mixtes : 3D, images du Soleil, de la planète Terre tournoyante, de branches d’arbres et de forêts en noir et blanc puis en négatif, retraitées puis déformées au travers de filtres numériques dont la particularité est de générer des images aléatoires d’éclairs. Ce mélange trouve sa touche finale dans l’utilisation de peinture sur la pellicule qui donne au clip son aspect vieilli et usé par le temps. 

 

Diffusions 

Le clip a atteint le top 7 sur l’airplay TV en troisième semaine (25 avril 2009). Son classement en clubs est de 53. 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

C’est dans l’air

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011

est le quatrième extrait du 7e album studio de Mylène Farmer, Point de Suture.

C’est dans l’air  dans Mylène 2009 - 2010 MF2000_123aLe titre est commercialisé le 27 avril 2009 et se classe no 1 du Top 50, permettant à la chanteuse de battre son propre record, en classant 8 titres à la première place du Top 50. Classé durant 8 semaines dans le Top 10, il est toujours classé dans le Top Singles, 7 mois après sa sortie.

Le CD promo et le mp3 furent envoyés aux radios le vendredi 27 mars 2009, et ce titre fut annoncé comme le 4e single extrait de Point de Suture.

La musique démarre par des coups de batterie répétés. Le rythme d’abord minimaliste évolue pour devenir de plus en plus techno. Les couplets sont séparés en deux parties : d’abord, tout comme pour l’instrumentalisation, succession minimaliste de paroles scandées sans qu’elles soient réellement chantées (« Vanité : c’est laid. Trahison : c’est laid… »). Le rythme et la mélodie évoluent ensuite (« Les cabossés vous dérangent, tous les fêlés sont des anges… »), avant d’arriver au refrain, porté par des violons et des rythmes électro.

La chanson fut saluée dès le 25 aout 2008 à la sortie de l’album Point de Suture. Le Nouvel Observateur la qualifia de chanson « très dansante » et Voici la jugea « calibrée pour faire danser les morts ». Musique Radio apprécie « un titre original up-tempo de toute beauté », et fait l’analogie avec le premier single Dégénération.

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

C’est dans l’air le clip

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011

C’est dans l’air le clip dans Mylène 2009 - 2010 video-le-nouveau-clip-de-mylene-farmer-cest-dans-lair-8250Le réalisateur du clip de C’est dans l’air est Alain Escalle. Il était le réalisateur du court-métrage Le conte du monde flottant proposé en première partie des concerts de Mylène Farmer sur Avant que l’ombre… à Bercy en 2006 et des images de scène que l’on pouvait apercevoir sur les écrans géants et sur la croix centrale.

Le clip illustrant C’est dans l’air est diffusé depuis le 15 avril 2009 sur les chaînes musicales.

Des images d’archives d’explosions évoquant la destruction à grande échelle sont diffusées tout au long du clip. On y note, par alternance avec les dites images, la présence de squelettes (images 3D réalisées par Alain Escalle) qui dansent autour d’une Mylène Farmer vêtue d’un blouson de cuir, d’un mini-short et d’une ceinture dont la boucle représente une tête de mort. À la fin du clip, la Terre explose.

Les éléments visuels du clip qui reposent sur le souffle nucléaire s’entrechoquent comme un collage violent. Les éléments graphiques du clip sont fabriqués à partir des éléments visuels utilisés pour le spectacle sur scène et font référence à l’universalité du monde au travers des primitives géométriques. Nous y retrouvons la thématique de la destruction chère au réalisateur et déjà présente dans son film Le conte du monde flottant, ainsi que la référence affirmée de Rage net (1988), Mothlight (1963), Dark tower de Stan Brakhage, et le travail du photographe primitif Charles Winter (Éclair de l’appareil de Rhumkorff). Alain Escalle utilise aussi un élément visuel abordé dans l’une de ses précédentes installations (Fantôme d’amour en 2005) où l’on peut retrouver les éléments de flashs et d’éclairs autour de la silhouette d’une femme qui danse sur ciel étoilé. Le tout est en noir et blanc. Et la technique mélange encore une fois des sources mixtes : 3D, images du Soleil, de la planète Terre tournoyante, de branches d’arbres et de forêts en noir et blanc puis en négatif, retraitées puis déformées au travers de filtres numériques dont la particularité est de générer des images aléatoires d’éclairs. Ce mélange trouve sa touche finale dans l’utilisation de peinture sur la pellicule qui donne au clip son aspect vieilli et usé par le temps.

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Parler de C’EST DANS L’AIR

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011

 

« C’est dans l’air: un hymne dyonisiaque » : par Hugues Royer 

 

« Un titre calibré pour faire danser les morts », avais-je écrit à propos de « C’est dans l’air », au moment de la sortie de l’album « Point de suture », en août dernier. Une formule que Mylène semble avoir prise au pied de la lettre. 

Dans le clip de son nouveau single, elle a choisi d’être la maîtresse de cérémonie d’une danse macabre, où se déhanchent des squelettes amis, tandis que défilent des images d’apocalypse – maisons soufflées sous l’effet de la bombe atomique. Une vidéo qui a suscité une vive polémique sur la Toile. Une fois de plus, la rousse s’est vu accuser de nourrir des obsessions morbides ou, pire encore, de choquer par simple goût de la provocation. 

Pourtant, avec « C’est dans l’air », elle ne fait que délivrer une vérité universelle : celle de la puissance destructrice présente au cœur même de la matière. N’est-ce pas au sein de l’atome que se produit la fission à l’origine de l’arme nucléaire ? 

Puissance libératrice aussi, qui soulève les révolutions, pousse les hommes à se libérer de ce qui les entrave, ce pas cadencé des soldats qui signe leur aliénation. Et c’est bien là le paradoxe subtil que Mylène met au jour : ce qui peut nous détruire est aussi ce qui peut nous aider à nous construire. La Terre, dont nous sommes responsables, nous avons le pouvoir de la faire exploser, mais aussi de la sauver. 

Parler de C’EST DANS L’AIR dans Mylène 2009 - 2010 2410150591_small_2

En redécouvrant l’énergie première contenue en germe dans la matière, la chanteuse nous invite à créer notre vie avant que la faucheuse ne nous emporte – car nous sommes tous des morts en puissance. Un hymne dionysiaque, en somme, au sens défini par Nietzsche, qui nous exhorte à transformer notre fatalité en destin. « Et moi je chante / Moi je m’invente une vie », fredonne Mylène. A nous d’en faire autant.

 

 On le voit bien, cette chanson n’abrite aucune pulsion suicidaire, mais au contraire une invitation à jouir des plaisirs de la vie : « S’enivrer », « coïter ». De ce point de vue, le titre résume parfaitement la philosophie de l’album, résolument tourné vers le mouvement et le désir. Depuis les concerts de Bercy en janvier 2006, et la découverte du « Conte du monde flottant » d’Alain Escalle, les fans rêvaient d’une collaboration entre Mylène et ce réalisateur inspiré. C’est désormais chose faite. 

 

 Ses squelettes argentés, ses noyaux chargés d’électricité et ses sublimes champignons nucléaires écrivent un nouveau chapitre passionnant dans la clipographie farmerienne. 

Hugues Royer en avril 2009 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Mylène – nouvelle expérience visuelle

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011


« C’est dans l’air » c’est aussi du visuel……… 

 

Mylène - nouvelle expérience visuelle dans Mylène 2009 - 2010 c-est-dans-l-airMylène Farmer nous annonçait une rupture esthétique pour son dernier album Point de Suture. C’est chose faite avec le clip de C’est dans l’Air, qui prolonge The Farmer Project d’une nouvelle expérience visuelle tout en reprenant les thèmes chers à l’artiste. 

“Vanité, c’est laid” prononce la rousse provocatrice avec ironie alors qu’elle confond sa danse à celle des squelettes. On pense immédiatement à ces “vanités”, tableaux représentant des crânes surmontés d’une bougie, renvoyant notre beauté à la figure de la mort, que nous revêtirons tous. 


Le parallèle est plus poussé si nous pensons à
La belle Rosine d’Antoine Wiertz, tableau représentant deux jeunes filles : l’une en chair, l’autre en os, se scrutant avec un regard mêlant l’interrogation et le sourire. L’érotisme de l’une se mêle à la mort de l’autre, dans une même position. Dans le clip de C’est dans l’Air, Mylène Farmer revêt à la fois l’image de la beauté et celle de la mort, confondant son visage par des fondus enchaînés à celui d’un squelette. L’apothéose est atteinte à la fin du clip, lorsque sa chevelure légère et bouffante se confond aux volutes d’un champignon nucléaire. Mylène Farmer, beauté atomique ? 

Il nous faut ici reprendre le fil de la chanson, qui se mêle à celui du clip et qui pose l’Homme face à la fatalité de la mort. Tout comme le célèbre “Vanité des vanités, tout est vanité” de la Bible. C’est dans l’Air pose la vie terrestre comme vide et inutile. 


Mais là où la maxime présente les plaisirs terrestres comme dérisoires et donne une alternative à la vacuité en la vie céleste, C’est dans l’Air pose le contraire : puisque la vie est vide et “qu’ici loin sont les cieux”, c’est un champ libre donné au plaisir et à la création. Le clip exalte donc la beauté et les plaisirs face à la mort, tout en sachant que l’un et l’autre se télescoperont tôt ou tard, et que tout ce que l’Homme a bâti de sa vie sera soufflé par l’air de la mort. Qu’importe ! “Et moi je chante / Moi je m’invente / Une vie”, déclame l’artiste. Cette perspective de la mort est prise avec ironie et le clip réalise une danse macabre du XXIe siècle. Squelettes animés à l’appui, la vidéo reprend ce thème médiéval en y distillant son côté ironique, fatal et rythmé – l’image de la mort devenant une musique qui se scande et se danse, emportant ironiquement ses victimes. 


Si au Moyen-Âge ces œuvres picturales étaient guidées par la peur de la peste noire, on peut dire, peut-être naïvement, que le clip de C’est dans l’air est entrainé par la peur du nucléaire. 

 

 

2403883605_small_1 dans Mylène 2009 - 2010À la fois effrayantes et subjugantes, les images de C’est dans l’air cultivent une esthétique initiée par l’Art Romantique, qui confond les frontières du beau et du laid. Mylène Farmer incarnant avec provocation à la fois la beauté et la mort, le clip mêle donc des images très morbides (quoi de plus morbide et effrayant que la vie soufflée par une explosion nucléaire ?) à une mise en scène soignée, qui épouse le rythme de la chanson en scindant les images avec une esthétique très graphique. 


Il faut ici revenir à la carrière passée de l’artiste, qui a souvent choquée en exprimant la “beauté qui se trouve dans la violence et l’horreur” comme elle le confie à Amélie Nothomb lors de leur rencontre en 1995 pour le magazine Vogue. L’esthétique générale se veut donc tout à la fois cassante et visuellement envoûtante. 

Où se trouve donc la rupture, puisque Mylène Farmer revient à son imaginaire morbide ? Elle réside dans la forme : si auparavant ses clips transfiguraient le morbide dans un univers coupé du nôtre (historiquement ou visuellement), il est montré aujourd’hui dans un monde qui en revêt les attributs. Ceci en reprenant des thématiques et des éléments d’actualité : le nucléaire, les ambiances underground


On a affaire à des clips qui abordent plus frontalement la réalité bien qu’ils gardent un côté intemporel : les images contemporaines servent le sens et non l’inverse. 

Eymeric dans discordance .fr 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

C’est dans l’air

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011

PAROLES ET MUSIQUE de  C’EST DANS L’AIR 

 

Vidéo : 

Image de prévisualisation YouTube 

PAROLES de C’est dans l’Air 

 

 

Vanité… c’est laid
Trahison… c’est laid
Lâcheté… c’est laid
Délation… c’est laid

La cruauté… c’est laid
La calomnie… c’est laid
L’âpreté… c’est laid
L’infamie… c’est laid

Les cabossés vous dérangent
Tous les fêlés sont des anges
Les opprimés vous démangent
Les mal-aimés, qui les venge ?

Les calamités dérangent
Les chaotiques sont des anges
Pas comme les autres, démangent
Les bons apôtres je les mange

C’est dans l’air
C’est dans l’air
C’est dans l’air, c’est nécessaire
Prendre l’air
Respirer
Parfois piquer la poupée
C’est dans l’air
C’est dans l’air
C’est dans l’air, c’est millénaire
S’ennivrer
Coïter
Quid de nos amours passés
C’est dans l’air
C’est dans l’air
C’est dans l’air, c’est salutaire
Sauf qui peut
Sauve c’est mieux !
Sauf qu’ici, loin sont les cieux
C’est dans l’air
C’est dans l’air
C’est dans l’air, c’est nucléaire
On s’en fout
On est tout
On finira au fond du trou
Et… moi je chante
Moi je…m’invente une vie.

La fatuité… c’est laid
La tyrannie… c’est laid
La félonie… c’est laid
Mais la vie c’est ça aussi.

Tous les rebuts vous dérangent
Pourtant les fous sont des anges
Les incompris vous démangent
Que faire des ruses… Que fait le vent ?

C'est dans l'air dans Les Chansons de Mylène C_est_dans_l_air

Publié dans Les Chansons de Mylène | Pas de Commentaire »

ouverture du Site Point de Suture

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011


ouverture du Site Point de Suture  dans Mylène 2009 - 2010 mylene-farmer-2602465_1378
Platine. Le DVD Stade de France est, quant à lui, paru le 12 avril 2010 et a été certifié DVD de Diamant en une seule semaine. 


Le 17 avril 2009, ouverture du site officiel :

Le 27 avril, sortie de C’est dans l’air  en CD 2 titres.
Tous les remixes sont disponibles en téléchargement légal.

Pour les deux CD Maxi Digipak et le maxi 33 Tours (tous les trois en édition limitée) il faudra patienter jusqu’au 04 mai 2009.

C’est dans l’air devient le huitième single de Mylène numéro 1 du top singles français. Mylène bat ainsi son propre record pour la deuxième fois. 

 

La sortie de la vidéo Stade de France fait suite à la tournée Tour 2009 qui a été capté lors des représentations au Stade de France près de Paris, elle sort quatre mois après le double CD Nº5 on Tour issue de la même tournée mais qui lui a été capté à Lyon et Nantes. Le film est présent sur le 1er disque de chaque édition. 

 

 

no  

Morceau 

Album d’origine 

Avant la lumière 

D`entre les morts 

Paradis inanimé 

Point de suture 

L`âme-stram-gram 

Innamoramento 

Je m`ennuie 

Point de suture 

Outro Haka « Je m`ennuie » 

Appelle mon numéro 

Point de suture 

XXL 

Anamorphosée 

California 

Anamorphosée 

10 

Pourvu qu`elles soient douces 

Ainsi soit-je 

11 

Point de suture 

Point de suture 

12 

Nous souviendrons nous 

L’autre… 

13 

Rêver 

Anamorphosée 

14 

Laisse le vent emporter tout 

Anamorphosée 

15 

Ainsi soit je… 

Ainsi soit-je 

16 

Interlude « Avant Que L`ombre… » 

17 

Libertine 

Cendres de lune 

18 

Sans contrefaçon 

Ainsi soit-je 

19 

L’instant X 

Anamorphosée 

20 

Fuck Them All 

Avant que l’ombre… 

21 

Dégénération 

Point de Suture 

22 

C`est dans l`air 

Point de suture 

23 

Désenchantée 

L’autre… 

24 

Générique 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011

Le Truc en plus de Mylène 

  

 

AVE MARIA en piste 

vidéo 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

Dois-je le proposer ou pas ? telle a été une des réflexions de Mylène ces derniers jours… 

Le nouvel album de Mylène Farmer propose outre les titres inscrits sur la pochette, mais également un titre caché. 


Le « problème » si l’on peut dire, c’est que ceux qui ont acquis le morceau en téléchargement légal n’ont pas eu droit à ce titre … et doivent s’ils veulent le posséder et l’écouter acheter la version CD de l’artiste. Donc, pour ceux là, voici le morceau « mystère », une reprise d’ »Ave Maria » 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

Tournée N°5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 27 septembre 2011

 

 

Tournée N°5 On Tour 2009 dans Mylène 2009 - 2010 mylene-farmer_album_n-5-on-tour_livret
Du  02 mai au 01er juillet 2009, Mylène est sur les routes pour les concerts en salles du Mylène Farmer Tour 2009.  Vingt neuf dates en France et deux dates en Russie.
Presse et médias ne tarissent pas d’éloges et des fans totalement conquis.

Le Tour 2009 se prolongera jusqu’en septembre. D’ici là, Mylène Farmer donnera 32 concerts : en mai et juin 2009, les concerts se dérouleront exclusivement en France (la patrie) puis Mylène viendra chez nous et se produira à St Pétersbourg et à Moscou. Puis, ensuite ce sera la Suisse, la Belgique et l’apogée avec deux concerts dans l’immense Stade de France contenant 80 000 personnes. 

Les sarcophages sont arrivés
Le show actuel a une « pré-histoire ». Il y a trois ans, Mylène Farmer a donné 13 concerts suite à la sortie de l’album « Avant que l’ombre… » Mais, elle ne s’était pas déplacée au-delà de Paris et s’était limitée aux 13 concerts à  Bercy du fait l’infrastructure impressionnante et l’immensité de certains décors ce qui les rendait intransportables comme l’avait expliqué Mylène. Par exemple, on retrouvait des portes massives sculptées en bois, la capsule-sarcophage en en verre de Mylène qui volait dans la salle, le pont gigantesque descendant du plafond, et l’escalier comme vu nulle part ailleurs.. La somme dépensée pour ce show était d’environ 38 millions d’euros (NDLR: ce chiffre semble exagéré). Par ailleurs, une autre raison possible «non du départ» à l’étranger: l’échec inhabituel pour Mylène avec « Avant que l’ombre… » en dehors de la France et la volonté des producteurs de ne pas prendre de risques… Il paraît, cette année, la chanteuse prendra sa revanche. 


Le show Farmer est plus qu’un concert avec des effets spéciaux.. C’est proche d’une pièce de théâtre avec sa dramaturgie personnelle et des images signées – extravagant, sombre, choquant.  Mylène, « la femme-contraste » : la faiblesse — l’agression, le goût – le kitch, l’amour — la mort. Mylène ne cache pas, d’où proviennent ses idées : Edgar Allan Poe, Charles Pierre Baudelaire, Oscar Wilde, le gothique, la décadence, Max Ernst et Juan Miro, David Lynch. Son nouveau show est aussi empreint de ce mélange fulminant – il est promis aux spectateurs – «nouveau show à faire dresser les cheveux sur la tête». 


Les costumes scéniques sont créés spécialement par le couturier aimé de Mylène
Jean-Paul Gaultier

 

N-5-On-Tour_650x300 dans Mylène 2009 - 2010


Le spectateur russe a aimé Mylène Farmer au début des années 90. Beaucoup se rappellent des clips, dans lesquels la jeune et élégante fille  rousse avec la voix fine se battait avec l’homme boxeur sur un ring, luttait contre les taureaux, parcourait un cimetière et dans lesquels on retrouvait beaucoup d’émotions. Presque 20 ans ont passé. Mylène n’a pas changé.  


Par exemple l’affiche. La première idée qu’elle provoque — comme si on avait jeté  la chanteuse d’une fenêtre. Six autobus, les 20 camions remplis de décors scéniques, les accessoires de scène et l’écran immense, 380 projecteurs et le 300-kilowatt qui sont dignes du Livres de records de Guinness. Mais  principale qualité du show  c’est Mylène, elle-même. La femme avec son beau visage  et ses cheveux de feu, et qui aura 50 ans dans quelques années. » 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaire »

12345...12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...