Histoire de « La poupée qui fait non »

Posté par francesca7 le 27 août 2011

Histoire de Voila une chanson bien étrange de Mylène Farmer : c’est à la fois une reprise mais également son deuxième duo avec un artiste inattendu (comme toujours) : le chanteur Khaled ayant eu un énorme succès avec sa chanson « Aïcha ».

Cette chanson sera interprétée spécialement pour une émission télévisée (en playback), « Tip top » présentée par Eric Jean-Jean. « C’est une idée commune. Nous avions envie de chanter ensemble. Nous aimons tous les deux Polnareff. Personnellement c’est, je crois, la première chanson que j’ai apprise, il y a très très longtemps.

Il faut savoir qu’il existe une version studio de ce duo (jamais commercialisée). Thierry Rogen, ingénieur du son a participé à l’enregistrement. Il raconte dans le magazine « Instant mag » n°15 : « J’ai participé au single « La poupée qui fait non » avec Khaled, où là Laurent était absent. L’enregistrement s’est fait au studio Mega à Suresnes dans la bonne humeur. Ca a été très rapide. Mylène et Khaled se sont vus quatre heures en tout et pour tout. ».

363608_2744241 dans Mylène 1995 - 1996La chanson sera interprétée en duo sur scène lors de la tournée 1996 à Paris-Bercy. Cette chanson sera le premier extrait de l’album « Live à bercy » (1997). La version plait au grand public qui aime le mélange des deux voix. Le single sort en CD 2T et en maxi CD (dont une version digipak limitée). C’est la première fois que Mylène remixe une chanson (en compagnie de Thierry Rogen). La qualité des deux remixes est assez mitigée, les paroles ayant pratiquement été abandonnées. Le single se vendra tout de même à 100 000 exemplaires.

Le duo avec un chanteur d’origine maghrébine Khaled n’est pas sans rappeler l’histoire avec Jean-Marie Le Pen. En effet, 1995 était l’année de l’élection de Jacques Chirac. Or le candidat FN pour sa campagne présidentielle conviait des sosies de stars pour animer ses meetings. Mylène, choquée d’apprendre ce procédé portera plainte contre le candidat et gagnera le procès. « Je suis scandalisée d’apprendre que Mr Le Pen ait pu utiliser mon image, détromper les gens de cette façon. Je trouve que ce procédé est révoltant. C’est scandaleux ! Et je suis surtout triste, profondément malheureuse que des gens qui m’aiment bien aient pu penser un instant que je puisse cautionner une telle politique. Il y a des personnes qui ont appelé ma maison de disque et qui ont fait l’amalgame, qui n’ont pas pensé une seconde que c’était un sosie. ».


Certains fans penseront alors que ce duo est une façon pour Mylène de se détacher complètement des opinions politiques de Le Pen, en montrant qu’elle collabore avec des personnes de toutes origines…

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...