Sages confidences de Mylène

Posté par francesca7 le 26 août 2011

 

 

 

 

Sages confidences de Mylène dans Mylène 1995 - 1996 MF90_78aForte de cette nouvelle image, Mylène ose même revenir sur son enfance et parler de ce physique qu’elle a mis tant de temps à accepter. 

 

-          Je pense que j’étais malade de mon enfance. Jusqu’à l’âge de 10 ans, c’est le noir total dans mes souvenirs. Un gouffre. Par la suite, mes problèmes n’ont fait que s’amplifier. La fracture s’est élargie. J’étais devenue une étrangère à mes propres yeux. En même temps, ces problèmes m’enivraient. Un cercle vicieux. J’étais en pleine ambiguïté. Et c’est de cela que j’ai joué. Les clips que je tournais augmentaient mon trouble. Or, même si je l’ai chanté, même si cet univers me fascine toujours, je ne suis ni une libertine ni une catin (…) Sur le chemin de l’équilibre, je bascule encore vers l’angoisse. Je ne me suis jamais trouvée jolie, et cela ne change.. – malheureusement – pas. Je me suis toujours trouvée trop maigre ! Cela me hante depuis des années et me hante toujours. Je préfère l’image de la femme qui a des formes. Mon nez non plus n’est pas ce que je préfère en moi… Mais la bonne évolution, dans tout ça, est que j’ai pris le parti de m’accepter telle que je suis. Je cesse de me concentrer sur moi-même et mes idées sombres. 

 

 

Anamorphosée s’impose comme l’album du changement et de la lumière. Résolument plus rock, il a fait perdre à la chanteuse une partie de son public originel tout en lui en faisant gagner un nouveau. La presse est déstabilisée et agacée par cette mutation, car certains journalistes ne savent plus comment qualifier cette chanteuse, dans quelle « case » la ranger. « Aujourd’hui, on brûle de lui demander : « Qui êtes-vous donc Mylène Farmer ? » s’interroge ainsi l’Express

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...