Mylène et California

Posté par francesca7 le 24 août 2011

California en mars 1996 

 

 

Mylène et California dans Mylène 1995 - 1996 v36129_23907_16Le clip de California, le plus cher de l’année 1996, coûte la bagatelle de 160 000 €. Le single sort le 26 mars 1996 et le clip est diffusé dans la foulée. 

 

 

La vidéo de California  (voir sur ce blog)   est tournée à Los Angeles avec un Abel Ferrara pas toujours très tendre avec Mylène, bousculant sa timidité. California met en scène deux jeunes femmes : l’une bourgeoise et l’autre prostituée, chacune sous la domination d’un homme interprété par l’acteur Giancarlo Esposito, un comédien issu de la grande famille de Spike Lee. La bourgeoise au tailleur sophistiqué est partagée entre les ennuyeuses soirées people et les flashes des photographes pendant que la prostituée vulgaire à souhait, la coupe en pétard, racole sur Sunsel Boulevard, accompagnée d’une armada de travestis agressifs et provocants. Un soir, le regard des deux femmes se croise. La prostitué est alors tuée par son maquereau et la bourgeoise en profite pour prendre sa place et la venge en poignardant sauvagement le criminel. 

 

Contrairement aux deux derniers clips de Mylène, California suit un scénario bien défini et la chanteuse apparaît une nouvelle fois dans une image rock et contemporaine : 

 

-          « C’était mon idée. Elle me trottait dans la tête depuis longtemps. La liberté, pour moi, ça peut être une pute qui fait le trottoir sur Holywood Boulevard. Je voulais en savoir plus long avant de tourner. Je les ai rencontrées. Certaines m’ont dit qu’elles prenaient un vrai plaisir à faire ce métier (…) J’avoue moi aussi que j’y ai pris du plaisir. On a tous en nous un côté vulgaire qu’on refoule. Le sexe fait partie intégrante de notre vie. »

 

  

3082579 dans Mylène 1995 - 1996Dès lors, la presse commence à qualifier Mylène de « Madonna française ». Une comparaison qui ne choque, ni n’émeut la chanteuse qui apprécie énormément le travail de la star américaine : 

 

-          « C’est quelqu’un de grand talent. Qu’on épouse ou non ses revendications, ses excès, c’est malgré tout quelqu’un de grand talent. Et elle l’a assez prouvé, parce qu’elle dure, perdure. Donc ça ne peut être dans le fond qu’un compliment. » 

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...