Mylène aux Etats-Unis

Posté par francesca7 le 21 août 2011

 

Meurtrie par ce premier grand échec alors qu’elle rêvait tant de faire du cinéma, Mylène prend subitement conscience que son nom n’est peut-être pas aussi synonyme de réussite qu’elle le pensait. Un matin, elle n’en peut plus. Elle décide de fuir Mylène aux Etats-Unis dans Mylène 1993 - 1994 b27d7bbcson appartement parisien où elle passait la majorité de son temps, seule dans l’obscurité, les rideaux tirés sur des murs de laque rouge et noir. Elle s’exile ainsi pour une période indéterminée à Los Angeles et quelque temps à New York. 

 

 

-          « Je suis partie de Paris pour avoir une sorte de perte d’identité. A Los Angeles, personne ne me connaît. En me promenant dans la rue en toute liberté, j’ai réveillé des sens que je croyais avoir oubliés. J’étais atrophiée. Je suis allée là-bas parce que j’avais à la fois besoin d’atmosphère urbaine et d’espace. Ile déserte et cocotiers ne me conviennent guère ! 

 

 

Mylène fait ses valises et part loin des attaques incessantes contre son personnage de femme déprimée, qui commence à lasser, mais aussi loin de Laurent Boutonnat. Même si la jeune femme a toujours aimé l’excès et la démesure, elle ressent à présent une très forte envie de protéger, d’oublier son personnage de chanteuse et de fuir. Sur le sol américain, elle savoure d’autant plus un anonymat retrouvé qu’elle apprécie la manière de vivre des Américains

 

-          « Ils n’ont pas ce jugement si facile que l’on a chez nous, ces regards qui vous dérangent de trop près ou vous considèrent comme une anormale« . 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...