Mylène se protège

Posté par francesca7 le 20 août 2011

 

 

Mylène se protège dans Mylène 1991 - 1992 MF90_185aLa presse reste alors très discrète sur ce terrible fait divers qui traumatise Mylène. Et pourtant, elle refuse catégoriquement de se promener entrée de gardes du corps : 

 

-          « On m’a proposé de me protéger, j’ai refusé. Dans ces cas-là, on ne pense pas à soi, à ce qui aurait pu vous arriver, mais à la famille en deuil, à cet homme qui est mort et qui n’y était pour rien. Face à un tel drame, on ne sait trouver les mots… On culpabilise forcément. Cette mort est tellement injuste… » 

 

C’est à partir de ce jour-là que la chanteuse commence à devenir craintive et méfiante vis-à-vis de certains fans qu’elle juge trop possessifs. Mais plutôt que de faire appel à une protection rapprochée, elle préfère s’exiler le plus souvent possible aux Etats-Unis pour u vivre plus librement ! Mylène commence à percevoir le danger de faire du mal de vivre, une recette du succès. 

 

L’heure est peut-être venue de réfléchir sérieusement à prendre un nouveau virage. 

 

Malgré cet exil aux Etats-Unis, dont la raison officielle est qu’elle y passe son permis de conduire, Mylène se doit de continuer la promotion de son album L’Autre… Qui dit promotion, dit nouveau single. Et c’est quelques semaines après le drame, le 21 décembre 1991, que sort son troisième titre, Je t’aime mélancolie, un gentil pamphlet à l’encontre d’une certaine presse qui ne se fatigue pas de descendre en flèche la chanteuse. Aussi, plutôt que de se répandre en invectives désordonnées à l’encontre de ces rapaces qui ne lui pardonnent ni sa discrétion, ni sa timidité, elle répond avec humour par le biais de ce nouveau single.

 

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...