Mylène à L’émission Canal+

Posté par francesca7 le 17 août 2011

  »Mon zénith à moi »   

 

10 octobre 1987 – Mylène Farmer Interview sur Canal+ lors de l’émission « Mon zénith à moi  »  

Image de prévisualisation YouTube 

Suivant les conseils avisés de Bertrand Le Page, elle décide de frapper fort dans l’inconscient collectif, quitte à en faire des tonnes car la chanteuse n’est pas aussi « tordue » que ce qu’elle a bien voulu montrer. 

Elle veut que les gens se souviennent de son passage. Au programme, la chanteuse nous parle donc de son attirance pour les prêtres, son fantasme premier étant justement de coucher avec l’un d’entre eux. Ensuite, elle choisit de diffuser des images très violentes sur des mises à mort, notamment par décapitation, des images qu’utilise Amnesty International pour dénoncer la torture 

 

-          « J’aime la violence, j’aime la regarder, commente Mylène. Ce n’est pas un plaisir sadique, mais presque. J’ai une sorte de complaisance vis-à-vis de la violence dans ces images de mort. Ça suscite plein de réflexions. J’aime bien voir ça. Je crois bien que ça provoque en moi une forme d’excitation. » 

 

 

 

Mylène à L'émission Canal+ dans Mylène 1987 - 1988 MF80_80aMylène présente ensuite un reportage tourné, caméra à l’épaule, à l’hôpital de Garches que la jeune femme aime visiter et dont elle parle avec compassion. Dans ce reportage, elle brosse le portrait d’une petite fille très émouvante, souffrant d’une maladie des os. Un autre sujet plus léger traite de la mode, l’éternelle passion de Mylène. 

 

Pendant une bonne partie de l’émission, elle a pour voisin de canapé un chimpanzé ! Il ne s’agit pas de l’un de ses deux singes qui sont des sajous capucins. Elle nous le confirme en invitant – chose exceptionnel – une caméra à pénétrer dans son appartement parisien. Elle offre ainsi au public un petit film personnel mettant en scène E.T que l’on voit jouer, dessiner, dormir et même cirer ses chaussures ! Un moment rare et touchant comme jamais plus Mylène n’en dévoilera. 

 

D’ailleurs, notons que la jeune femme est alors sereine et enjouée. Une Mylène à des années lumière de sa future image de diva tourmentée ! Côté invités, elle choisit de faire venir les Mint Jupes et la chanteuse Basia. Elle souhaite également que soit diffusé Don’t Give up, le duo de Kate Bush et de Peter Gabriel, ses deux chanteurs préférés. Nous voyons également un extrait d’un film russe – une référence très certainement soufflée par Laurent BoutonnatRequiem pour un massacre et un de Bambi, le film de toujours de Mylène

 

-          « Sans doute le film que je verrai le plus souvent tout au long   de ma vie«  : reconnaît-elle.

 

 

Laisser un commentaire